Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Si un jeu était attendu en ce début d’année, c’est bien Sebastien Loeb Rally Evo ! Annoncé comme le messie depuis de nombreux mois, ce nouveau jeu de rallye qui arrive ce 29 janvier sur consoles next gen se démarque de la franchise WRC traditionnel.

Ici, le fil conducteur n’est autre que Sébastien Loeb, qui a été champion du monde des rallyes pas moins de 9 fois. Un surdoué de la trajectoire, qui nous raconte son histoire à travers des vidéos dans une partie du jeu. Le studio Milestone a en effet retracé la carrière de notre champion national en différentes étapes, avec la possibilité de revivre les courses les plus marquantes. Bien vu !

 

Mis à part cette partie dédiée à Sébastien Loeb, c’est le mode carrière qui aura notre préférence. Quitte à débuter, autant progresser en développant à la fois son talent, son classement mondial et son garage. Pour gagner de l’argent et des points d’expérience, il est nécessaire d’utiliser ses propres voitures et non pas des voitures louées.

Acheter ses propres bolides est motivant, on aura forcément certaines voitures en ligne de mire parmi la soixantaine proposée dans le jeu.

La première voiture offerte au pilote est la Peugeot 106 Rallye, dans sa première phase. Il est possible de modifier la peinture de la voiture et des jantes et d’appliquer des stickers de personnalisation. Une livrée enregistrée pour le team sera applicable sur les prochaines acquisitions : sympa.

 

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Pour débuter, il est impératif de faire un petit tour dans les réglages. Non pas dans les réglages de l’auto, mais dans les paramètres de course afin d’obtenir ou non quelques aides. L’aide à la trajectoire permet de voir quel est le meilleur placement, mais aussi d’avoir une idée des zones de freinage. Les novices ( ou les enfants ) pourront aussi activer l’aide au freinage.

Mais ces aides seront ( heureusement ) vite gênantes. En effet pour aller plus vite que les concurrents, il faudra apprendre à freiner le plus tard possible, ce qui n’est pas le cas avec les aides.

En mode carrière, plusieurs types d’épreuves sont proposées avec des spéciales de rallyes, des rallyes complets, ou des épreuves de rallye cross. Celles-ci permettent de parcourir des circuits mixte terre et asphalte en affrontant directement des concurrents. L’IA ne fait d’ailleurs pas trop de cadeau : n’espérez pas couper la route inopinément, où vous serez rapidement victime d’un tête à queue…

En cas de souci, on peut toujours utiliser les replay. Leur nombre maxi est paramétrable.

Curieusement, le niveau de difficulté ou la quantité d’aides activée ne modifie pas les gains en cas de victoire. Cela permettra donc aux joueurs de tous niveaux d’avancer.

On se paye rapidement de nouvelles voitures, deux ou trois victoires suffisent pour s’offrir un nouveau bolide. Les possibilités sont intéressantes, avec des anciennes comme la Lancia Fulvia, la Lancia Stratos, l’Alpine A110, la BMW 2002…

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Chaque catégorie nécessite un achat pour avoir le droit de concourir ( à moins de louer ). Après les petites sportives traction comme la 106 Rallye ou l’Abarth 500, la catégorie 2WD Pro propose Clio Williams, Saxo VTS S1600 ou encore Toyota GT86. Les catégories supérieures vont jusqu’aux voitures actuelles du championnat WRC, et incluent également des autos préparées pour Pikes Peak.

On retrouve bien évidemment un choix très riche de Citroën : l’écurie de Sébastien Loeb donne un énorme choix de voitures et de livrées officielles.

 

Le réalisme a été travaillé avec des décors fidèles aux spéciales d’origine. On retrouve les rallyes d’Alsace, du Mexique, de Finlande, de Monte-Carlo, de Suède…

En revanche la partie sonore n’est pas aussi réussie que celle de Project Cars, avec un manque de bruitages provenant de l’auto. Excepté le moteur, on n’entend pas particulièrement les freins, rien ne grince, etc.

 

Pour les menus et certainement plein d’autres choses, on retrouve des éléments de Ride. A tel point qu’on peut paramétrer le TCS, qui nous indique que quand la moto glisse…Oui, quand la moto glisse ! Oups…

 

Sympa, la course de côte de Pikes Peak est de la partie. On pourra s’y essayer, et pas forcément avec les énormes bolides qui font la course ces dernières années.

 

Et le gameplay dans tout ça ? Au départ, il n’est pas forcément facile de trouver ses marques avec une sensation trop poussée de manque d’adhérence. La voiture semble presque flotter au-dessus de la route, et les changements de direction ne donnent pas toujours le résultat escompté. Ce gameplay au final très arcade nécessite donc de trouver les pistes et surtout les voitures qui vous parlent le plus. On aurait pu espérer un peu mieux, et on se demande ce que Sébastien Loeb a pu en penser.

 

Un mode multijoueur est proposé, que nous n’avons pu tester sur la période qui précédait la sortie du jeu. A voir dans les jours qui viennent !

 

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Conclusion

 

Sébastien Loeb Rallye Evo n’est pas la simulation automobile de la décennie mais reste bien sympathique malgré tout. Incontournable pour les fans de Sébastien Loeb, elle permettra aussi de s’amuser avec de belles anciennes de rallyes.

 

 

On a aimé

-Revivre la carrière de Sébastien Loeb

-Choix de voitures sympa

-spéciales reproduisant la réalité

-personnalisation des autos

 

On n’a pas aimé

-DLC à venir payantes pour des voitures supplémentaires

-gameplay imprécis

-partie son peu développée

 

 

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

 

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4

Test Sebastien Loeb Rally Evo sur PS4


Mots clés pour ce billet :