Essai Seat Ibiza Cupra restylée 1.8 TSI 192

Essai Seat Ibiza Cupra restylée 1.8 TSI 192

Essai Seat Ibiza Cupra restylée 1.8 TSI 192

Si le deuxième restyling de la Seat Ibiza est assez discret, celui de la version Cupra mérite un essai à lui seul. En effet, cette Seat Ibiza Cupra change de moteur en adoptant un nouveau bloc 1.8 TSI de 192 ch associé à une boîte mécanique. Un changement de coeur qui lui donne vous allez le voir, un vrai second souffle.

 

Style : un remaniement discret

 

La Seat Ibiza séduit par son design, très clivant du fait de lignes marquées. L’Ibiza Cupra ne fait pas dans la surenchère au niveau du style avec une certaine discrétion, façon Fiesta ST ou 208 GTI. Elle dispose pourtant de boucliers spécifiques et d’une sortie d’échappement centrale.  L’ensemble reste toutefois très proche d’une finition FR, proposée avec de nombreuses motorisations.

 

Seat Ibiza restylée

Seat Ibiza restylée

De série, l’Ibiza Cupra est livrée avec des jantes alliage 17 pouces Barcino grises, qui peuvent être peintes en noir comme sur cette voiture d’essai moyennant un supplément de 100 euros.

La palette de coloris est réduite : mis à part le fameux rouge emocion, il faudra choisir entre gris, noir, blanc, gris, mais aussi….gris.

 

 

Vie à bord

 

Cette Seat Ibiza Cupra restylée nous revient avec un rafraichissement bienvenu. Si la planche de bord conserve son dessin, la qualité perçue progresse et elle intègre désormais un écran tactile pour la navigation et le système multimédia. Seat a travaillé sur les détails, et le résultat est probant. Devant lui, le conducteur profite d’un nouveau volant cuir semblable à celui de la grande soeur Leon, dont la prise en main est très agréable. Les commandes au volant sont pratiques avec des molettes, juste ce qu’il faut. Derière le volant, le bloc compteurs a été remplacé avec un design et une présentation qui peuvent rappeler l’univers Audi.

 

Tableau de bord Seat Ibiza Cupra 2015

Tableau de bord Seat Ibiza Cupra 2015

Petite déception pour la sellerie. Les sièges avant sont de forme très classique, avec un maintien qui aurait davantage sa place dans une Ibiza FR. La sellerie tissu est en série, et peut être remplacée pour de l’alcantara pour seulement 425 euros comme sur ce modèle d’essai. Malgré tout les sièges restent très discrets avec des surpiqûres blanches et aucun marquage Cupra ni sur les dossiers, ni sur les appuie-tête.

Nouveaux compteurs de la Seat Ibiza Cupra

Nouveaux compteurs de la Seat Ibiza Cupra

Exclusivement proposée en carrosserie 3 portes SC, l’Ibiza Cupra peut loger trois passagers sur sa banquette arrière.

 

 

A conduire : un moteur qui change la donne pour la nouvelle Ibiza Cupra

 

 

L’Ibiza Cupra n’est pas restylée à moitié, puisqu’elle change carrément de moteur et de boîte ! Exit le 1.4 TSI de 180 ch exclusivement proposé avec la boîte double embrayage DSG7, place à un bloc 1.8 TSI d’origine Audi et notamment utilisé sur l’ancienne A4, l’actuelle A3, et bien entendu la Seat Leon ! Mais la puissance fixée à 180 ch sur une Leon est ici portée à 192 ch : de quoi reprendre une vraie place parmi les petites sportives généralistes.

 

Mis à part la Mini Cooper S, l’Ibiza Cupra dispose de la plus grosse cylindrée. Le gros de la catégorie reste fixé sur des moteurs de 1.6 L de cylindrée. Le moteur 1.8 TSI fonctionne avec une double injection et un turbocompresseur, ce qui lui assure une belle souplesse avec un couple de 320 Nm digne d’un 2.0 TDI. Même si l’acheteur d’une sportive ne cherche pas au départ un tel argument, il est reposant sur des trajets quotidiens de pouvoir effectuer de belles reprises quel que soit le régime et le rapport enclenché.

Dès la mise sous contact, la sonorité de l’Ibiza Cupra donne le sourire avec une tonalité qui évoque bien la sportivité.

Essai Seat Ibiza Cupra

Essai Seat Ibiza Cupra

Coupleuse, l’Ibiza Cupra sait faire preuve de vélocité même à bas régime. Son moteur ne rechigne pas à monter dans les tours, même si la puissance maxi est atteinte dès 4300 tr/min, turbo oblige.

Au 0 à 100 km/h, l’Ibiza Cupra 1.8 TSI gagne deux dixièmes par rapport à l’ancienne version 1.4 TSI avec seulement 6,7 s. Au 1000 m départ arrêté, l’exercice est réalisé en 27,3 s, contre 28,1 s précédemment.  Une progression appréciable !

Sur le terrain, la santé de ce moteur 1.8 TSI ne se dément pas : même sous la barre des 200 ch, il donne largement les watts nécessaires pour se faire plaisir.

Tout le monde ne regrettera pas la disparition de la boîte double embrayage, qui n’est pas proposée avec le 1.8 TSI en raison d’un couple trop important. Une boîte mécanique à 6 rapports est l’unique proposition, et elle est heureusement agréable à manier avec un guidage précis.

Seat Ibiza Cupra 1.8 TSI 192

Seat Ibiza Cupra 1.8 TSI 192

 

 

Bien suspendue, la Seat Ibiza Cupra est précise dans ses enchaînements et donne sérieusement envie d’attaquer. Le différentiel électronique XDS veille au grain afin d’éviter les problèmes de motricité, et le résultat est appréciable même si le conducteur ressentira de temps à autre quelques remontées de couple dans le volant.

Le conducteur peut choisir le mode de conduite qu’il souhaite : confort, ou sport. Cela joue sur la direction, ainsi que sur les suspensions et la réponse de l’accélérateur. Le débattement des suspensions est encore réduit, ce qui assure une belle stabilité de l’Ibiza Cupra en conduite dynamique.

Très sécurisante, la Seat Ibiza Cupra est légèrement sous-vireuse et peut compter sur un train arrière docile qui ne perturbera pas les novices. Trop sage selon certains, l’Ibiza Cupra joue la carte de l’efficacité.

 

Au niveau sécurité, l’Ibiza intègre des systèmes apparus notamment sur la Golf comme le système de freinage anti multi-collisions.

Essai Seat Ibiza Cupra

Essai Seat Ibiza Cupra

 

Budget : un tarif attractif pour cette Ibiza Cupra

 

Facturée 22690 euros, la Seat Ibiza Cupra est la plus accessible des petites GTI. Le prix est en légère hausse : une Ibiza Cupra 1.4 TSI 180 était vendue sous la barre des 22000 euros en 2012.

L’équipement de série est complet : projecteurs bi-xénon directionnels, feux arrière à led, vitres arrière surteintées, climatisation automatique, aide au stationnement avant et arrière, système de navigation et multimédia avec écran tactile de 6,5 pouces, rétroviseur intérieur jour / nuit automatique, allumage automatique des feux, jantes alliage 17 pouces….

Sièges avant avec sellerie mi-cuir de la Seat Ibiza Cupra

Sièges avant avec sellerie mi-cuir de la Seat Ibiza Cupra

Les options sont rares et bon marché : alarme à 270 euros, mise à jour de la cartographie pendant un an à 40 euros, Full Link avec Mirror Link, Android Auto et Apple Car Play à 170 euros, ou encore sellerie alcantara à 425 euros.

 

Les émissions de CO2 restent stables malgré l’augmentation de cylindrée et de puissance. Avec 139 g, la Seat Ibiza Cupra est frappée d’un malus écologique d’un montant raisonnable : 250 euros. Pas de quoi dissuader les acheteurs ! La puissance fiscale passe elle, de 8 à 11 CV : la carte grise sera plus onéreuse.

 LIRE LA FIN DE L’ESSAI SEAT IBIZA CUPRA RESTYLEE

Essai Seat Ibiza Cupra 2015

Essai Seat Ibiza Cupra 2015