Genève 2016 : Toyota C-HR

Toyota CH-R

Toyota C-HR

C-HR : trois lettres pour un nouveau patronyme, celui du petit crossover urbain de Toyota. Si certains modèles Toyota sont assez ternes en matière de style, ce n’est pas le cas du Toyota C-HR qui est particulièrement original. Original mais aussi….inspiré. Il n’est pas difficile de trouver certaines ressemblances dans des détails. Les feux arrière par exemple, semblent vraiment venus de l’actuelle Honda Civic !

De face, le Toyota C-HR est dans la veine des dernières modèles de la marque avec une calandre très fine, et des blocs optiques larges sur les côtés et effilés au niveau de la calandre. Le profil du C-HR met l’accent sur les passages de roues avec des ailes très marquées, qui constrastent avec les portières au traitement plat. Les designers ont fait le choix de masquer les poignées de portes arrière, effet de style connu mais toujours efficace. On remarque aussi un traitement bi-ton, avec un pavillon noir qui permet de créer un joli effet au niveau du montant C.

Créé à partir de la nouvelle plate-forme utilisée notamment par la nouvelle Toyota Prius, le Toyota C-HR sera bien évidemment proposé avec une version hybride, la seule du marché !  Cette version de 122 ch sera homologuée à 90 g maximum. L’alternative essence sera assurée par le nouveau moteur 1.2 turbo essence de 115 ch, également proposé sur l’Auris restylée.

Il faudra cependant patienter pour voir arriver le Toyota C-HR en concessions, ce n’est pas prévu avant la fin de l’année au plus tôt.

Toyota CH-R

Toyota C-HR

Toyota CH-R

Toyota C-HR

Toyota CH-R

Toyota C-HR

Toyota CH-R

Toyota C-HR

Toyota CH-R

Toyota C-HR