Essai Fiat Tipo

Essai Fiat Tipo

Chez Fiat, la valse des patronymes des berlines compactes traduit les montagnes russes des chiffres de ventes successifs de chaque génération. Pour revenir aux fondamentaux, le constructeur italien rescuscite la Tipo, auréolée d’un honorable titre de voiture de l’année en 1989 et d’un tirage à 2 millions d’exemplaires.

 

Fabriquée en Turquie, la nouvelle Fiat Tipo est d’abord apparue en version tricorps avant de se dévoiler en carrosseries hatchback et station wagon au salon de Genève.

 

Cette nouvelle venue et remplaçante de la Bravo se positionne à un prix de lancement très agressif de 11990 euros, malgré sa longueur supérieure à 4,50 m et son volume de coffre de 520 litres. De quoi aller taquiner une certaine Dacia Logan ! Loin de prétendre à une gestation low-cost, la Fiat Tipo se revendique comme une compacte vendue au juste prix. Traduisez : les remises commerciales seront possibles, mais inférieures à celles de la concurrence…

 

Essai nouvelle Fiat Tipo

Essai nouvelle Fiat Tipo

Esthétiquement, la Fiat Tipo présente bien mieux qu’une Logan et peut concurrencer ainsi les Ford Focus et Opel Astra berline, ainsi que la Volkswagen Jetta. Cette version d’essai Easy est le haut de gamme, mais on peut s’offrir encore plus avec l’option jantes alliage 17 pouces dans un pack Style facturé 500 euros.

Petite attention sympa : la calandre à inserts chromés est de série sur toutes les versions.

 

Le phare de la nouvelle Fiat Tipo rappelle un peu celui d'une Audi A6

Le phare de la nouvelle Fiat Tipo rappelle un peu celui d’une Audi A6

Dans l’habitacle, la nouvelle Fiat Tipo est au goût du jour mais sans aller trop loin dans l’innovation. L’écran de l’autoradio UConnect est en 5 pouces, ce qui semble aujourd’hui bien petit. Et ce qui frappe également, c’est la très faible résolution de l’écran, digne d’un téléphone du début des années 2000…

Autant dire que la navigation facturée 500 euros n’est pas très intéressante sur un tel écran, d’autant que la programmation est loin d’être intuitive.

Sur cette version haute Tipo Easy, la climatisation est automatique mais monozone comme sur une citadine. Inutile de vouloir ajouter une sellerie cuir ou des sièges chauffants : ces équipements de luxe ne font même pas partie des options.

La nouvelle Fiat Tipo mise donc sur la simplicité, en offrant de série les équipements essentiels. Un brin austère, la présentation ne possède pas le charme des modèles de la gamme 500. Cette Fiat Tipo répond à une logique plus pragmatique, et sera d’ailleurs badgée Dodge sur certains marchés.

Planche de bord de la Fiat Tipo 2016

Planche de bord de la Fiat Tipo 2016

La qualité de finition est honorable, difficile de prétendre à mieux au vu des tarifs pratiqués. Spacieuse, la Fiat Tipo réserve un bel espace aux jambes digne d’une familiale du segment D alors qu’elle concurrence en prix les citadines du segment B !

Si le coffre ne propose pas un grand accès avec sa malle arrière, la contenance de 520 litres permet d’envisager un usage familial. Le coffre de la Tipo 5 portes sera plus réduit, mais plus accessible. Pour la Tipo SW, le volume sera porté à 550 litres avec une facilité de chargement inégalable : ce sera la vraie familiale du trio Tipo.

En matière de vie à bord, la Fiat Tipo 4 portes est donc accueillante mais sans fantaisie.

Coffre de la nouvelle Fiat Tipo

Coffre de la nouvelle Fiat Tipo

Cette Fiat Tipo utilise la même plate-forme que les Fiat 500L et 500X, et donc aussi de la Jeep Renegade mais avec un empattement allongé.

 

Avec son moteur 1.3 Multijet de 95 ch, la Fiat Tipo manque de coffre. Les reprises à bas régimes sont limitées, et le volume sonore rappelle les diesel de la décennie précédente. C’est le jour et la nuit avec la Tipo MultiJet 120 ch, coupleuse, suffisamment puissante et nettement plus discrète. L’écart de prix de 1300 euros entre les moteurs mérite donc de consentir cet effort….

Autre différence entre ces deux motorisations : la première reçoit une boîte manuelle à 5 rapports, et la seconde a droit à 6 vitesses.

Curieusement, le système Stop-Start est en option à 300 euros, et uniquement sur le moteur MultiJet 1.3 de 95 ch.

 

Essai Fiat Tipo 1.3 MultiJet 95 ch

Essai Fiat Tipo 1.3 MultiJet 95 ch

La Fiat Tipo ne viendra pas rivaliser avec une Peugeot 308 ou une Renault Mégane en prestations dynamiques. Sa direction est floue, peu informative, avec une touche City pour faciliter les manoeuvres. Les suspensions sont relativement sèches, et l’ensemble se comporte sainement mais le plaisir n’est pas au rendez-vous.

 

DES PRIX CANON POUR LA NOUVELLE FIAT TIPO

 

Le prix commercial pour le lancement est inférieur à 12000 euros pour une Fiat Tipo 1.4 essence 95 ch climatisée, soit moins de 1000 euros d’écart avec une Dacia Logan équipée de la climatisation.

En diesel, les prix ( hors lancement ) débutent à 14990 euros pour la finition d’entrée de gamme “Tipo”, dotée en série de la climatisation manuelle, d’un autoradio avec prises USB et aux, d’une banquette fractionnale 60/40, du volant réglable en hauteur et en profondeur, des vitres électriques, ou encore des boucliers couleur carrosserie.

Fiat Tipo Easy

Fiat Tipo Easy

Pour 1300 euros de plus soit 16290 euros, la Fiat Tipo Pop 1.3 MultiJet 95 embarque en plus des jantes en tôle 16 pouces, les rétroviseurs couleur carrosserie, des poignées de portes chromées, la téléphonie bluetooth, l’autoradio UConnect avec écran de 5 pouces, le régulateur de vitesse, les vitres arrière électriques, le volant cuir et les commandes audio au volant.

Cette Fiat Tipo Easy facturée 17590 euros en diesel 95 ch et présentée dans cet essai enrichit sa dotation des jantes alliage 16 pouces, du pack chrome, de la climatisation automatique, du pack visibilité, et de l’accoudoir central avant coulissant.

 

Caméra de recul sur la Fiat Tipo

Caméra de recul sur la Fiat Tipo

On peut comparer avec une Seat Toledo Reference 1.4 TDI 90, affichée à 20720 euros. En ajoutant les jantes alliage 15 pouces, les vitres arrière électriques, le volant cuir, les radars arrière, le prix se rapproche même de 22000 euros. Vous l’aurez compris : la Fiat Tipo est imbattable. Seule la Dacia Logan peut s’afficher moins chère, mais avec un niveau de prestations plus basique et une présentation moins soignée. Une Dacia Logan Lauréate dCi 90 avec options équivalentes revient en effet à moins de 15000 euros.

 

Les tarifs des futures Fiat Tipo 5 portes et break SW n’ont pas encore été annoncés. On peut tabler sur un prix supérieur de 500 euros pour la Tipo 5 portes, soit 12990 euros en entrée de gamme, et de 13490 euros pour la Tipo SW. A moins que Fiat soit plus gourmand pour ces deux versions qui seront nettement plus vendues en France que la compacte trois volumes !

LIRE LA FIN DE L’ESSAI NOUVELLE FIAT TIPO

Essai Fiat Tipo 2016

Essai Fiat Tipo 2016


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Fiat Tipo : le retour !

  • Il faut lui reconnaître une évolution en termes de design pour sûr, on sent bien qu’un effort a été consenti! Cependant est-ce assez pour rivaliser avec les modèles plus chevronnés ? Comme la Skoda Superb qui surprend son monde, la Laguna, la 308 ou sa référence, la Passat ? Très honnêtement, je ne pense pas. Rattraper le train de retard sera difficile. Effort appréciable, je dirais, mais très insuffisant. Après, j’ose croire que le rapport qualité-prix est correct, parce qu’une voiture comme elle, dans un créneau aussi fermé devrait au moins avoir ça pour espérer grapiller un peu de parts de marché.