Essai BMW Série 2 Active Tourer 225 xe

Essai BMW Série 2 Active Tourer 225 xe

Début 2016, BMW lance plusieurs nouveautés hybrides rechargeables avec une première déclinaison de ce type sur le monospace Série 2 Active Tourer. Cette nouvelle version hybride rechargeable s’appelle 225xe : le x pour x Drive du fait d’une transmission intégrale, et le e pour eDrive. Sachant que ce modèle fait partie des modèles iPerformance, cela fait beaucoup de nouvelles appellations à assimiler. 225 xe, eDrive, iPerformance : BMW innove, et en profite pour aller de l’avant en enterrant les ActiveHybrid de 2012.

 

BMW 225 xe Active Tourer Sport

BMW 225 xe Active Tourer Sport

En France, le monospace compact Série 2 Active Tourer rencontre un franc succès qui le place en deuxième position dans les ventes de BMW. Cette nouvelle version hybride rechargeable pourrait donc séduire une clientèle urbaine et les flottes d’entreprises.

Pour BMW, il s’agit aussi de placer un modèle compact face aux Golf GTE et Audi A3 e-tron qui occupent les deux premières places du marché des voitures hybrides rechargeables en France !

Car même si la Série 2 Active Tourer est un monospace, c’est un gabarit compact et son prix se rapproche de ces deux modèles.

Avec un tarif de départ de 38950 euros, l’Active Tourer 225xe Lounge s’affiche à 8000 euros de moins que la Série 3 hybride rechargeable, la 330e.

Il faut dire que la chaîne hybride n’est pas la même. L’Active Tourer utilise non pas un 2.0 essence, mais un 3 cylindres 1.5 de 136 ch, utilisé notamment sur les Mini Cooper.

Malgré tout, la puissance cumulée est annoncée à 224 ch, un niveau proche d’un Active Tourer 225i. Techniquement, cette Série 2 Active Tourer ne place pas son moteur électrique au bout de la boîte automatique, mais au niveau de l’essieu arrière, comme sur un Peugeot 3008 Hybrid4.

En mode thermique, le 225xe est donc une traction avant, en électrique, il devient une propulsion, et en mixte, une transmission intégrale ! Ce qui n’est pas le cas d’un BMW 330e, qui demeure une propulsion quelles que soient les conditions, tout comme l’était l’ancienne Active Hybride 3.

 

Le BMW 225xe Active Tourer sur la route

Le BMW 225xe Active Tourer sur la route

De l’extérieur, le moteur 3 cylindres du BMW Active Tourer 225 xe manque de raffinement avec une sonorité qu’on verrait plus sur une citadine que sur un monospace premium. Fort heureusement, le rendu sonore est bien mieux travaillé pour les montées en régime, avec un son perçu à l’intérieur tout à fait honorable.

Et n’oublions pas que le but est aussi de rouler le plus souvent possible sans déclencher le moteur essence ! Il faudra pour cela recharger la batterie lithium-ion, qui offre une autonomie maximum de 41 km. Même si la vitesse maxi est donnée pour 130 km/h en électrique, cela fait fatalement chuter de beaucoup l’autonomie, ce qui n’a pas forcément un grand intérêt. Mais tout dépend des parcours journaliers de chacun….

Pour ceux qui n’auraient encore jamais conduit une voiture électrique, dîtes vous que c’est aussi simple que de conduire une voiture à boîte automatique. Il suffit d’accélérer et de freiner, et on peut profiter d’un niveau sonore réduit aux bruits de roulements et de l’absence d’à-coups. En ville, attention aux piétons, qui ne vous entendront pas arriver.

Ecran avec modes eDrive du BMW 225xe Active Tourer

Ecran avec modes eDrive du BMW 225xe Active Tourer

En combinant moteur électrique et moteur turbo essence, le BMW Active Tourer 225 xe parvient à totaliser une puissance de 224 chevaux et à accélérer de 0 à 100 km/h en 6,7 s. Pour comparer, le nouveau coupé Lexus RC 300h qui dispose de 221 ch doit se contenter de 8,6 s… Le monospace BMW doit pourtant composer avec une cylindrée de 1.5 L, face aux 2,5 L de la Lexus. Mais le petit 3 cylindres BMW est turbocompressé, ce qui change la donne avec un rendement bien supérieur. Ces deux modèles ne jouent pas dans la même catégorie, mais sont deux voitures hybrides de puissance similaire, d’où l’intérêt d’une telle comparaison.

Au volant d’un monospace compact hybride, on peut donc bénéficier d’un agrément de conduite digne de ce nom. Même si la précision de conduite ne sera pas comparable à celle d’une 330e…

 

En matière de vie à bord, le BMW Série 2 Active Tourer 225xe conserve son volume de coffre de 400 litres. La batterie réduit tout juste une partie de l’espace sous le plancher du coffre.

Coffre BMW 225xe Active Tourer

Coffre BMW 225xe Active Tourer

En revanche, il ne faudra plus compter sur les sièges arrière coulissants. L’habitacle reste très spacieux, et particulièrement familial si on le compare à celui d’une Golf GTE. Les passagers arrière disposent notamment de tablettes aviation, avec une hauteur réglable.

Sur ce premier monospace BMW, on apprécie aussi le soin apporté à la qualité de finition, particulièrement valorisante.

 

Sièges arrière BMW Série 2 Active Tourer

Sièges arrière BMW Série 2 Active Tourer

Une voiture hybride rechargeable, pour qui ?

 

Tout le monde n’a pas intérêt à acquérir une voiture hybride rechargeable. Se pose déjà la question de la prise : il faut pouvoir installer une BMW i wall box dans son garage, ce qui n’est pas faisable notamment dans de nombreuses copropriétés. Une opération qui revient en gros à 1500 euros.

Avec un tel dispositif, le temps de recharge est de seulement 2H15, contre 3H15 pour une prise domestique basique.

Prise de recharge du BMW 225xe Active Tourer

Prise de recharge du BMW 225xe Active Tourer

 

Deuxième critère : le type de trajets quotidiens. Si on recharge exclusivement à domicile, il faudra parcourir au maximum une trentaine de kilomètres par jour pour profiter pleinement d’un roulage électrique.

Attention à l’autonomie : avec un réservoir d’essence limité à 36 litres, il sera difficile de réaliser un Paris-Nice sans ravitailler. Cela confirme la destination de ce monospace, qui n’est pas conçu pour les gros rouleurs. Mais doit-on envisager l’achat d’un monospace familial sans partir en vacances ? A moins de préférer l’avion pour chercher le soleil en dehors de nos latitudes…

 

La BMW Série 2 Active Tourer 225xe est déclinée dans toutes les finitions : Lounge, Sport, Luxury et M Sport pour les particuliers, mais aussi Business et Executive pour les professionnels. Les entreprises peuvent en effet voir un intérêt dans cette nouvelle version hybride qui procure une exonération de TVS. Une Série 2 Active Tourer 218d BVA coûte sur 3 ans plus de 2000 euros de TVS..

 

Avec une homologation à 49 g, le BMW Active Tourer 225 xe fait mieux qu’une Toyota Prius ( nouvelle génération non rechargeable ) homologuée à 76 g, ce qui donne droit en France à un bonus écologique de 1000 euros !

LIRE LA CONCLUSION VOIR LES PHOTOS DE L’ESSAI BMW 225xe ACTIVE TOURER

Essai BMW Active Tourer 225 xe

Essai BMW Active Tourer 225 xe


Mots clés pour ce billet :

2 réponses à Essai BMW Série 2 Active Tourer 225 xe : hybride rechargeable familial

  • BMW se réinvente… Il paraît que cette Série 2 est maintenant le modèle le plus vendu de la marque en France. Est-ce vrai ?

  • Bonjour,
    La BMW Série 1 demeure la BMW la plus vendue en France, devant cette Série 2 Active Tourer. Mais le très bon démarrage du nouveau X1 pourrait le placer à terme en seconde position !