Essai nouvelle Renault Clio TCe 120 BVM : toujours au top

Essai nouvelle Renault Clio TCe 120 BVM

Essai nouvelle Renault Clio TCe 120 BVM

Best-seller incontesté, la Renault Clio est toujours la voiture la plus vendue en France ! Même chose en Europe où elle caracole en tête des ventes VP et VU en 2014 et 2015.  Cette quatrième génération arrivée il y a tout juste 4 ans a su entretenir le succès avec un design aguicheur et des prestations compétitives.

Avec le passage obligé du milieu de vie et du facelift, la Clio re-devient la “nouvelle Renault Clio”, avec plus de changements qu’il n’y paraît ?

 

 Changer mais pas trop

Evoluer tout en conservant son capital de séduction : la marge de manoeuvre était étroite pour les designers Renault. Les principaux changements se situent comme pour la majorité des restylings au niveau de la face avant de la Clio. Sur cette Clio Intens, les blocs optiques fonctionnent désormais aux LED. Ces projecteurs Full LED font à la fois les feux de jour, les feux de croisement et les feux de route. Outre l’efficacité en éclairage, ces projecteurs Full LED se remarquent par la nouvelle signature lumineuse en C qui sera bien visible. Les designers ont également retouché le bouclier avant avec un habillage différent autour des projecteurs antibrouillard.

Projecteur Full LED de la Renault Clio restylée

Projecteur Full LED de la Renault Clio restylée

De derrière, la jupe a été redessinée même si cela ne saute pas aux yeux. Sur cette version Intens, la Clio adopte des feux avec une signature à led. Autre nouveauté : des jantes alliage inédites, ici en 17 pouces avec traitement noir et diamanté pour en mettre plein la vue. ( une option à 300 euros )

Nouvelle Renault Clio TCe 120 BVM

Nouvelle Renault Clio TCe 120 BVM

Non, cette Renault Clio n’est pas peinte avec le fameux rouge flamme ! Il s’agit d’une teinte inédite : le rouge intense. Pour autant, le fameux rouge flamme utilisé lors du lancement de cette Clio 4 en 2012 reste présent au catalogue. Deux autres teintes ont aussi fait leur entrée dans la palette de teintes : le Bleu Iron et le Gris Titanium.

Renault a reconduit le programme de personnalisation de la Clio avec 5 strippings de toit posés en usine, 4 packs de personnalisation extérieure pour les joncs de calandre et de protection latérale de bas de porte, et des rétroviseurs proposés dans différentes teintes.

Un moyen de se composer une Clio qui ne soit pas identique à toutes les autres : et donc une nécessité au vu des volumes de Clio diffusés dans les rues !

 

Vie à bord : un travail sur la qualité perçue 

Renault avait essuyé un certain nombre de critiques lors de l’arrivée de la Clio 4. Il faut dire que les prestations de la Clio 3 avaient été poussées loin, ce qui n’a pas facilité la tâche des concepteurs du modèle actuel.

Intérieurement, cette Renault Clio Intens 2016 évolue avec une nouvelle sellerie simili-cuir et velours inédite. Le toit en verre fixe ajoute de la luminosité pour un supplément de 400 euros. On pourra noter l’arrivée d’un nouveau pommeau de levier de vitesses façon aluminium, à la prise en main agréable.

Planche de bord nouvelle Renault Clio Intens

Planche de bord nouvelle Renault Clio Intens

La nouvelle Clio s’offre aussi un volant revu, des contreportes retravaillées : le tout concourt à une qualité perçue qui remonte d’un cran.

La planche de bord est ici peinte en rouge Floride, une option proposée à 200 euros.

Pour un raffinement supérieur, il sera toujours possible de sélectionner la Clio Initiale Paris avec son ciel de toit en suédine et ses sièges enveloppants en cuir.

Toujours très habitable, la Clio fait preuve d’une polyvalence qui lui permet certainement de séduire une grande partie des acheteurs. Sous le hayon, le volume du coffre est également très logeable pour une citadine. Mais attention si vous optez pour le système Hifi Bose : la présence du caisson de basses réduit le volume de coffre de 300 litres à 230 litres.

Places arrière de la Renault Clio 2016

Places arrière de la Renault Clio 2016

A conduire : la nouvelle Clio s’offre une nouvelle version TCe 120 BVM

A sa sortie, la Renault Clio disposait de moteurs essence 3 et 4 cylindres, et d’un moteur diesel de 90 ch. Ce n’est pas la révolution en 2016, même si quelques changements ont été apportés à la gamme. En diesel, la Clio dCi 110 sera désormais plus dynamique afin d’affronter une certaine Peugeot 208 BlueHDI 120. En essence, les ventes progressent. Cela a poussé Renault a décliné davantage de versions. Le moteur TCe 120 était jusqu’à présent uniquement proposé avec la boîte à double embrayage EDC. Comme sur le Captur récemment, il devient également compatible avec une boîte mécanique à 6 rapports.

En performances, l’écart est notable avec le petit Tce 90. Avec 205 Nm de couple moteur, le 1.2 TCe 120 apporte un réel agrément de conduite à cette Clio. Avec un 0 à 100 km/h réalisé en 9 s et 199 km/h en vitesse de pointe, cette Clio se défend. Mais on reste quand même 100 ch en-dessous de la Clio RS Trophy…

Souple, le TCe 120 s’exprime jusqu’à 4500 tr/min où il finit par mollir. Bon point pour ce moteur : un niveau sonore très contenu. Sans activer le mode ECO qui pénalise l’agrément, nous avons réalisé une moyenne de 6,6 L lors de cet essai. Bien évidemment, en conduite dynamique on peut facilement dépasser les 9 L.

Chaussée en pneumatiques taille basse Michelin Primacy 3, la Clio TCe 120 fait preuve d’un comportement routier efficace avec un train avant précis. Ce qui se gagne en agrément de conduite se perd en confort avec un amortissement plutôt sec.

Jante alliage 17" de la nouvelle Renault Clio

Jante alliage 17″ de la nouvelle Renault Clio

Ceux qui sont allergiques aux créneaux seront ravis de pouvoir opter pour l’option Easy Park Assist. En plus de ce stationnement semi-automatique, la dotation peut intégrer des radars avant et arrière et la caméra de recul. Une panoplie digne d’une compacte !

En revanche, la Clio devra patienter jusqu’à la cinquième génération pour obtenir les équipements de sécurité qui se répandent aujourd’hui comme une trainée de poudre. Freinage d’urgence automatique en ville, alerte de franchissement de ligne ou encore régulateur de vitesse adaptatif ne font pas leur apparition lors de ce restyling.

Les prix de la nouvelle Renault Clio

Renault propose sa Clio 2016 à partir de 13700 euros en essence version Life 1.2 16V 75 ch, et à partir de 16800 euros en diesel avec le moteur dCi 75 ch. Mais les tarifs grimpent jusqu’à 26200 euros pour une Clio Initiale dCi 90 EDC ! ( dans la gamme classique hors Renault Sport )

Cette version Intens TCe 120 BVM est affichée au prix tarif de 19450 euros, sans les options. Il faut ajouter 700 euros pour la peinture métallisée rouge intense, 300 euros pour les jantes alliage 17 pouces Optemic noires et diamantées, 400 euros pour le toit vitré, et 200 euros pour l’ambiance intérieure rouge.

De série la dotation de la Clio Intens comprend la climatisation automatique, la carte mains libres, le volant cuir pleine fleur, les vitres arrière surteintées, les jantes alliage 16 pouces, l’aide au parking arrière, les capteurs de pluie et de luminosité, le système Media Nav Evolution, les 4 vitres électriques, les projecteurs Full LED et la sellerie mixte simili-cuir et velours.

Feu arrière de la Renault Clio 2016

Feu arrière de la Renault Clio 2016

Ceux qui voudront profiter des nouveautés de ce restyling auront intérêt à choisir la Clio Intens, qui profite à la fois des projecteurs Full LED et de toutes les améliorations de l’habitacle. C’est aussi la seule finition avec la Clio Initiale proposée en TCe 120…

L’arrivée de la boîte mécanique sur ce moteur permet de réduire le ticket d’entrée du TCe 120 de 1400 euros par rapport à la boîte EDC. Le moteur dCi 110 est affiché à 3100 euros de plus que le TCe 120 BVM : il faudra donc sortir les calculettes pour connaître le seuil de rentabilité du diesel suivant son kilométrage.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI DE LA NOUVELLE RENAULT CLIO 

Essai Renault Clio 2016