Essai Honda HR-V 1.6 i-DTEC Exclusive Navi

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Vous faites partie des français qui n’ont pas le moral ? Pas de panique, pour retrouver le moral au beau fixe, Honda a peut être la solution qui tient tout simplement en trois lettres : HR-V.

Avec son allure de tout-terrain très tendance, comprenez « urbain », le HR-V ne s’embarrasse pas de transmission intégrale mais adopte dans sa philosophie le total look cross-over.

D’ailleurs rien n’est laissé au hasard de la part du constructeur japonais en termes de motorisation et de présentation.

Après un premier tour de roues sur les routes du Portugal l’an passé, nous avions souhaité reprendre le volant de ce crossover afin de le confronter à différents types de parcours et vérifier sa polyvalence en usage quotidien. C’est l’occasion pour notre équipe de tester la version diesel 1.6 i-DTEC dans sa finition haut de gamme Exclusive Navi.

 

DESIGN :

De seconde génération, le HR-V est en quelque sorte un précurseur du segment des crossovers urbains. Pour se souvenir de la première génération, un come-back en 2006 s’impose où le HR-V a disparu du catalogue avec ses lignes cubiques.

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Cette fois-ci, on ne pourra pas reprocher à Honda d’avoir fait le boulot à moitié. Aussi pimpant dehors qu’à l’intérieur de son habitacle, ce HR-V affirme pleinement son statut de crossover.

D’ailleurs, parmi toutes ses qualités, c’est sur son pouvoir de séduction que le petit SUV japonais compte pour provoquer le coup de cœur.

Avec près de 4,30 de long, le Honda HR-V s’impose en termes de dimensions par rapport à ses concurrents directs les Peugeot 2008, Renault Captur et Nissan JUKE stars de la catégorie sur le marché hexagonal.

Même la Mini Countryman et la Kia Soul (4,10 m) ne peuvent rivaliser en termes de dimensions avec notre crossover japonais.

Mais au-delà de son encombrement particulier, ce qui singularise le HR-V, c’est bien sûr son statut de crossover pleinement assumé avec lequel HONDA peut espérer harponner de nouveaux clients.

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Il faut dire que d’un point de vue esthétique, le HR-V assume sans complexe son rôle de « SUV » avec 15 cm de plus son concurrent sochalien, mais adopte un look beaucoup plus consensuel que son autre concurrent le Nissan Juke.

Visiblement les designers japonais se sont attelés à donner au modèle un petit air de coupé, comme en témoigne la découpe arrondie des vitres arrière ou bien les poignées intégrées dans les portières arrière.

Développé sur une plateforme de Jazz et allongé pour l’occasion de 34 cm, le HR-V ne passe pas inaperçu avec son allure sportive. Et à en juger les regards sur notre passage, l’opération de séduction semble fonctionner.

Entre une face avant sportive avec ses blocs optiques effilés et un profil qui tend vers le coupé, ce HR-V affiche résolument un certain dynamisme.

Pour le côté SUV du modèle, les lignes globales du véhicule (allure 4×4) et sa garde au sol de 170 mm assurent le spectacle.

 

Enfin notre version d’essai Exclusive Navi dans sa livrée blanc orchidée bénéficie des rails de toit, des projecteurs à technologie LED et des jantes alliage 17 pouce noir anodisé, l’ensemble est très homogène.

 

A L’INTERIEUR :

L’ambiance à bord du HR-V est plaisante et chatouille un peu la rétine, avec un poste de conduite très centré vers le conducteur. Grâce à son pavillon haut perché, le HR-V donne une belle sensation d’espace à bord.

Planche de bord HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Planche de bord HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Soulignons également que le toit panoramique vitré et ouvrant rajoute également de la luminosité à cet habitable.

De même, on apprécie également la position de conduite haute façon poste de vigie avec des surfaces vitrées généreuses autorisant une belle vision périphérique.

Même que constat que pour son allure extérieure, le HR-V adopte également dans l’habitacle la « crossover attitude » avec une présentation très séduisante.

Niveau ergonomie on frise le sans faute, les différentes commandes tombent parfaitement sous la main et l’instrumentation offre une parfaite lisibilité.

En revanche, la commande du régulateur de vitesse réclame un certain temps d’adaptation, on a vite fait de switcher malencontreusement de la fonction régulateur de vitesse à la fonction limiteur,  bref pas toujours évident à gérer.

L’amplitude du volant et du siège s’ajustent au millimètre grâce à de multiples réglages (manuels). Par conséquent, il est relativement aisé de trouver une position de conduite idéale.

L’ensemble des commandes est quant à lui bien disposé et reste relativement simple à appréhender.

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Le panneau de contrôle digital pour les fonctions de ventilation, climatisation, sièges chauffant est très convivial, toutes les fonctionnalités sont parfaitement lisible de jour comme de nuit.

Côté pratique, on apprécie toutes les possibilités de rangement avec des vides poches profond, deux portes gobelets généreux à l’avant ou bien les différentes embases USB & HDMI situées sur la partie inférieure de la console centrale.

La modularité est également très aboutie et la contenance du coffre (470 l) est très appréciable, le crossover nippon fait donc figure de très bon élève sur son segment et se profile comme le compagnon idéal pour une opération shopping.

Par ailleurs, le HR-V profite également d’une capacité de chargement au top. Pour se faire le constructeur japonais a installé le réservoir de carburant sous les sièges du rang 1 et non du rang 2 comme c’est le cas sur la majorité des productions automobiles. Cette subtilité permet d’optimiser l’espace de chargement sous le plancher du coffre.

Tout comme la Honda Civic Tourer, le HR-V bénéficie de la technologie « Magic Seat » comprenez les sièges magiques.

Particularité de cette fonction : les sièges arrière fractionnés 60/40, sont facilement modulables et offrent diverses configurations utiles.

Finalement le HR-V réunit le meilleur d’hier et d’aujourd’hui, notamment à l’intérieur, où la tradition Honda se marie harmonieusement avec la haute technologie tel que : le système Honda  Connect.

Le conducteur fait face à une planche de bord moderne et épurée, au centre de laquelle trône l’écran tactile de 7 pouces parfaitement intégré.

Grâce ce système multimédia, vous disposez du nouveau système audio et d’informations embarquées qui vous permettent de rester en contact avec vos différents centres d’intérêts (musiques préférées, amis, etc.) à l’aide d’un écran tactile central piloté à l’image d’une tablette.

De plus avec la technologie Honda Connect, vous restez en contact durant tous vos déplacements, par partage de connexion à l’aide d’un router WIFI. Vous pouvez également personnaliser l’écran tactile de 7 pouces avec des photos partagés.

Notons également que le HR-V dispose de la radio numérique terrestre DAB et de l’application AHA qui permet à l’utilisateur d’accéder à son compte Facebook et Twitter ou bien de trouver les restaurants et hôtels à proximité.

Soulignons également que dans la majorité des cas chez les constructeurs premium, l’option radio numérique terrestre demeure une option onéreuse (800 euros en moyenne), encore un bon point pour cette Honda.

Enfin, ce système multimédia Honda Connect est également compatible avec la technologie Mirror Link.

 

EQUIPEMENT :

En termes d’équipements, la gamme HR-V s’articule autour de 4 niveaux de finition : Elegance, Executive, Executive Navi et Exclusive Navi qui nous occupe ici.

Cette finition haut de gamme ajoute à la finition Executive Navi : le système de déverouillage et démarrage sans clé, la sellerie cuir/tissu, le rétroviseur intérieur jour/nuit automatique, la caméra de recul et le toit ouvrant panoramique.

Enfin d’un point de vue sécuritaire, le HR-V est tout à fait de son époque. Le véhicule peut compter en outre, sur son système de freinage actif d’urgence CTBA.

Ce système permet la surveillance du trafic devant le véhicule afin d’avertir le conducteur par un signal sonore et visuel. Si le conducteur ne réagit pas, le système peut exercer un freinage d’urgence afin de réduire au maximum la vitesse du véhicule.

Enfin, le HR-V peut disposer en option du système d’alerte de franchissement de ligne LDW et du limiteur de vitesse intelligent couplé au système de reconnaisse des panneaux de signalisation TSR.

Accouplé au TSR, ce limiteur de vitesse de nouvelle génération permet de limiter automatiquement la vitesse du véhicule en fonction des limitations de vitesses en temps réel.

Une fois le limiteur de vitesse intelligent activé, le HR-V se conduit normalement, mais ne peut pas dépasser la limitation en vigueur à moins que le système soit neutralisé par le conducteur.

 

A CONDUIRE :

TENUE DE ROUTE : 

Si le HR-V est dérivé de la Honda Jazz, il profite néanmoins d’un empattement plus généreux (2 610 mm) et d’une belle précision de conduite plutôt linéaire dans sa réponse.

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Il faut dire que le HR-V avec ses proportions dignes d’un véhicule hors-piste et ses lignes résolument dynamiques nous incite à penser qu’il peut aller loin, affrontant une nature plus sauvage. Mais nous n’y trompons pas, le HR-V s’en remet uniquement à deux roues motrices, les versions AWD n’étant pas proposées sur le marché européen, dommage…

Néanmoins nous avons eu le loisir d’emprunter quelques chemins forestier et force est de constater ce que le petit SUV nippon s’en sort honorablement grâce à sa garde au sol surélevée (170 mm).

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

HONDA HRV 1.6 i-DTEC

Malgré tout il convient d’admettre que la plupart des SUV circulent désormais en ville et cela tombe bien car le HR-V s’y trouve parfaitement à son aise.

Freinant très court et offrant un équilibre difficile à prendre en défaut, le HR-V offre une belle polyvalence et se montre à l’aise sur de nombreux terrains.

Bénéficiant de liaisons au sol adaptées à sa taille et surtout parfaitement réglées, le HR-V s’avère particulièrement plaisant avec un comportement sûr et facile.

Dans l’ensemble, le HR-V se démarque par son très bon compromis entre confort de marche et dynamisme.

En conclusion, le HR-V se montre plutôt confortable avec des suspensions qui filtrent efficacement les petites aspérités tout en contenant efficacement les mouvements de caisse à un rythme plus élevé ; seul le Peugeot 2008 domine le sujet dans la catégorie.

Côté freins, confié à quatre disques, le système de freinage remplit sa fonction et ne faiblit pas.

MOTORISATION :

A l’heure actuelle la gamme HR-V propose deux niveaux de puissance : une motorisation essence de 130 ch (1.5 i-VTEC) et la version diesel de 120 ch baptisée 1.6 i-DTEC (ici à l’ essai).

Ce moteur de 1 597 cm3 de cylindrée développe une puissance de 120 ch à 4 000 tr/min et 300 Nm de couple à 2 600 tr/min lui assurant des performances très honorables avec un 0 à 100 km/h chronométré à 10.5 secondes et une vitesse de pointe communiquée pour 192 km/h.

A noter que cette version diesel se montre plus performante que la version 1.5 i-VTEC, tant en vitesse de pointe que sur l’exercice du 0 à 100 km/h avec près d’une seconde entre les deux types de motorisation.

HONDA HR-V 1.6 i-DTE

HONDA HR-V 1.6 i-DTE

A l’usage, le bloc 1.6 i-DTEC a tendance à rentrer dans une logique de fonctionnement du type « ON/OFF » au niveau du turbo. Mais passé la barre des 2 000 tr/min, ce moteur se signale toujours par une très bonne volonté et surtout par sa capacité à monter dans les tours. Manifestement ce bloc 1.6 i-DTEC  se montre à la fois docile et volontaire quel que soit le type de parcours.

Au niveau de la transmission manuelle à 6 rapports, l’étagement des rapports ne souffre pas la critique. Il n’y a donc rien à signaler de particulier, si ce n’est que l’ensemble plaît au quotidien, grâce au concours de la souplesse du bloc et d’une commande de boîte qui tombe parfaitement sous la main.

Certes, ce bloc ne s’est pas encore totalement affranchi de son inertie sous le cap des 2 000 tr/min, mais passer ce cap, il reprend avec d’avantage d’entrain pour peu qu’on appuie un peu sur la pédale de droite.

Sur route le bloc 1.6 i-DTEC, s’acquitte de sa tâche avec les honneurs avec des performances de premier plan.

D’autre part, le HR-V peut compter sur la technologie ECON qui permet de réaliser des économies de carburant. Lorsque cette fonction est activée, le groupe motopropulseur est optimisé en vue d’économiser du carburant. La gestion de l’accélérateur est plus douce et la climatisation est réglée pour consommer moins d’énergie.

 

BUDGET :

Le tarif de la gamme HR-V débute à partir de 21 760 euros en version essence 1.5 i-VTEC dans la finition Elegance.

Mais dans cette configuration d’essai, le Honda HR-V n’a logiquement plus rien d’un citadin abordable avec un prix de départ de 26 130 euros pour notre version d’essai diesel Exclusive Navi.

Sur le segment des crossover compact, le HR-V est donc placé dans la fourchette haute au niveau tarif.

A titre de comparaison, la gamme Mazda CX-3 débute à partir de 20 950 euros quand le Renault Captur affiche un prix d’appel de 16 700 euros. Quant au Peugeot 2008, il se monnaie à partir de 16 050 euros.

Néanmoins, le HR-V se rattrape sur la durée de garantie de 3 ans ou 100 000 kilomètres quand la plupart des constructeurs européens se contentent de 2 ans, et sur une habitabilité de référence sur le segment.

Avec une consommation moyenne annoncée par Honda à 4,1 L/100km et un rejet de Co2 situé à 108 g/km en version Exclusive Navi, le HR-V se situe dans la zone neutre du bonus/malus écologique 2016.

HONDA HR-V 1.6 i-DTE

HONDA HR-V 1.6 i-DTE

D’autre part, en termes de consommation, le HR-V enfonce le clou avec une consommation moyenne réalisée à 5,7 L/100km, ce qui rend le HR-V 1.6 i-DTEC très économe à l’usage.

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI HONDA HR-V DIESEL

HONDA HRV 1.6 i-DTEC