Utile ou gadget : le stationnement automatisé Park Assist

Park Assist

Park Assist

Après un premier article sur l’utilité du régulateur de vitesse adaptatif, penchons-nous sur un autre équipement high-tech aujourd’hui : le système de stationnement automatisé type Park Assist.

Le fonctionnement du système de stationnement semi-automatisé

Les allergiques au créneau en avaient rêvé, et cet équipement est désormais réalité. Bonne nouvelle : il est disponible sur un nombre croissant de modèles, comme bon nombre d’innovations techno ces dernières années.

Comment ça fonctionne ? Pour utiliser un Park Assist pour réaliser un créneau, il faut tout d’abord activer la fonction à l’approche d’une place disponible. Le système impose alors de rouler doucement et d’aller plus loin que la place en question : il s’agit au départ de prendre les mesures ! Si la place de stationnement est suffisante, le système l’indique. Il suffit alors d’enclencher la marche arrière, de lâcher le volant et de reculer tranquillement. Ce type de système prend donc le volant à votre place, ce qui peut étonner au départ puisque le volant va tourner tout seul devant vous. En revanche c’est encore à vous d’accélérer pour reculer et ensuite pour avancer dans la place de stationnement : le conducteur reste bien entendu responsable de la conduite.

Ce type d’équipement comprend donc systématiquement les radars de stationnement classiques avant et arrière, avec des radars avant implantés sur les côtés des boucliers pour mesurer les places disponibles.

Aujourd’hui un dispositif de ce type permet de réaliser des créneaux, mais aussi de se stationner en épi ou en bataille. Autre fonction intéressante : sortir d’un créneau !

Les prix d’un système Park Assist

Désormais les tarifs d’un tel système de stationnement semi-automatique sont abordables : Opel le propose par exemple à 450 euros sur sa Corsa, avec en plus le détecteur d’angles morts ! Il s’agit de l’un des packs les plus abordables.

Chez Audi, le prix dépend de la configuration. Sur une A3 Design Luxe déjà équipée du système “Audi parking system plus”, il suffit d’ajouter 135 euros pour bénéficier de l’Audi Park assist. Sur une Renault Mégane, il faut compter 500 euros pour ajouter l’option Pack Easy Parking.

Les inconvénients d’un système Park Assist

L’un des principaux inconvénients de cet équipement moderne, est qu’il n’est pas encore proposé sur tous les modèles de voitures ! Ce qui restreint donc à l’heure actuelle le choix d’une voiture neuve si on souhaite impérativement en disposer.

Selon mon expérience et mes différents tests, voici les différents inconvénients. Le premier est de nécessiter une place au final relativement grande : un park assist ne pourra rivaliser avec les recordmen mondiaux du créneau. Cela dit depuis quelques années l’espace nécessaire en plus de la longueur de l’auto s’est réduit. Deuxième inconvénient : le temps d’activation et de mesure de la place. La manoeuvre ne sera pas forcément explicite pour une voiture qui vous suit, surtout quand vous remontez un mètre de plus qu’il ne faudrait au niveau de la voiture stationnée devant la place convoitée.

Et enfin troisième inconvénient : le système va aligner la voiture sur celle de devant : s’il s’agit d’une voiture étroite collée contre le trottoir, on peut donc craindre au final d’aller rayer une jante sur le trottoir…Même chose si la voiture garée devant la place en créneau est très éloignée du trottoir : ce sera également le cas de la votre à l’issue du créneau. Bien entendu ce système évolue, on peut donc présager que ces défauts soient effacés dans les années à venir.

Pour voir le fonctionnement, je vous laisse en compagnie de Miss France 2015 dans la Peugeot 208 !