Opel Crossland X : première à Genève

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Petit focus sur l’Opel Crossland X, actuellement visible au salon de Genève. Ce nouveau SUV remplace l’Opel Meriva, un monospace compact qui se démarquait par ses portes arrière à ouverture antagoniste.  Mais la mode est dans l’automobile aux SUV, exit donc les monospaces. C’est d’ailleurs la même recette qui sera appliquée chez Citroën, avec un C3 Picasso qui sera remplacé à l’automne par un inédit C3 Aircross.

Esthétiquement, le nouveau Opel Crossland X se démarque du Mokka X par un syle plus en courbes. Sa spécificité est aussi de reprendre un pavillon flottant souligné d’un jonc chromé, comme sur la petite Opel Adam.

Moins axé sur le côté baroudeur mais davantage sur les aspects pratiques, l’Opel Crossland X dispose d’un coffre au volume supérieur au Mokka X avec 410 litres. Un chiffre qui peut même dépasser les 500 litres en faisant coulisser la banquette arrière vers l’avant ( en option ).

Construit sur la plate-forme de PSA, cet Opel Crossland X utilisera exclusivement des moteurs connu actuellement des Peugeot, Citroën et DS. En essence, il sera donc proposé en entrée de gamme avec le moteur Puretech 82 ch, suivi du même bloc 1.2 turbocompressé en 110 et 130 ch. Ces moteurs devrait s’appeler par exemple 1.2 Turbo 130, comme le laisse penser le sigle Turbo sur le hayon arrière de cet exemplaire présenté en première mondiale à Genève.

En diesel, il utilisera un moteur BlueHDI en 100 et 120 ch mais qui pourrait s’appeler CDTI. A moins que l’acquisition d’Opel par PSA ne change déjà la donne au niveau marketing dans les mois à venir…

Le choix continue donc de grossir dans la catégorie des SUV urbains. En France les Renault Captur et Peugeot 2008 dominent le sujet, mais seront logiquement de plus en plus chahutés avec l’arrivée de nouveaux prétendants.

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X

Opel Crossland X