Essai nouvelle Mercedes Classe E Coupé Sportline 220d

Essai Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack 220d Edition One

Essai Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack 220d Edition One

Depuis toujours, le constructeur de Stuttgart incarne une volonté de satisfaire les exigences les plus élevées sans aucun compromis et de réaliser les véhicules les plus confortables et les plus luxueux qui soient.

Modèle emblématique pour Mercedes, la nouvelle Classe E Coupé insuffle cette perfection et cette exclusivité qui perpétue la tradition des grands coupés de luxe.

Longue, dynamique et profitant d’un niveau de technologie embarquée de dernier cri, cette nouvelle Mercedes Classe E Coupé n’a presque que des qualités.

Pour ce nouvel essai, nous nous attarderons sur la version diesel 220d dans sa version exclusive Edition One.

Avec 194 chevaux sous le capot, cette nouvelle Classe E répondra-t-elle au label de coupé grand tourisme auquel il se destine ? Réponse à travers notre nouvel essai.

 

DESIGN :

Lorsqu’il s’agit de donner une personnalité à la déclinaison d’un modèle, deux choix s’offrent à un constructeur : mettre en évidence la séduction ou bien accentuer la sportivité.

Chez la firme à l’étoile, les designers ont décidé de ne pas choisir et le résultat ne se fait pas attendre, la Classe E Coupé est à la fois plus sensuelle et plus sportive que la berline.

Par conséquent, le résultat est on ne peut plus convaincant, la voiture se montre plus râblée, plus athlétique et plus glamour.

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Un coupé grand tourisme siglé de l’étoile doit évoquer un certain art de vivre et vue sous n’importe quel angle, la voiture dégage un intense pouvoir de séduction.

Le coupé reprend en grande partie les traits de caractère et la plateforme de la berline.

Des jolies courbes, de l’harmonie, de la sensualité et juste ce qu’il faut d’ostentation dans cette magnifique livrée Sportline.

A noter que notre version d’essai disposait du Pack AMG Line extérieur qui renforce la sportivité du modèle avec un spoiler avant et une jupe arrière AMG avec diffuseur spécifique ainsi qu’une grille de calandre diamant.

Par ailleurs notre version d’essai disposait du Pack Edition One. Ce dernier intègre : le Pack Sport Black, les vitres et lunette arrière teintées foncé, tandis que les jantes alliages AMG 20 pouces bicolores assurent le spectacle.

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

La proue est reprise de la berline mais devient plus acérée afin de souligner l’esprit élégant et sportif du modèle.

Les lignes latérales étirées et s’élevant en direction de l’arrière qui se terminent par un élégant rebond au niveau des passages de roues donne une impression d’ininterrompu et apporte une signature visuelle au modèle.

Sa partie arrière garde ainsi une finesse qui participe à la beauté d’un coupé grand tourisme taillé pour avaler la route : poupe courte et ronde, habitacle rejeté en arrière, flancs fuselés, long capot, puissant naseaux : la panoplie est complète.

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Sur la route cette Classe E Coupé Edition One sublime ses proportions et souligne sa présence.

Objectivement, cette nouvelle Classe E Coupé est belle à se damner dans sa parure Blanc cachemire magno designo, une peinture mate qui lui va à ravir.

En d’autres termes, cette nouvelle Mercedes Classe E Coupé est carrément sexy sans être racoleuse, du bel ouvrage !

 

A L’INTERIEUR :

C’est dans la sphère du confort que se détecte le mieux la fibre haut de gamme d’une auto.

Et comme il se doit sur une Mercedes, la présentation ainsi que la finition de cette Classe E Coupé dans sa définition Edition One est pour le moins majestueuse et ce dans les moindres détails.

Le plaisir de posséder un bel objet rime également aves ses qualités de matériaux. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de parler de la finition et du choix des matériaux. Tout ici est à la hauteur des espérances. A l’intérieur, les différents plastiques apparaissent valorisants et les touches de chrome de fine section comme les aérateurs parfaitement raffinées.

Habitacle Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Habitacle Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

La planche de bord est reprise de la Classe E berline et hérite d’une finition de très bonne facture. Chaque matériau est assemblé avec finesse et parcimonie, l’ambiance intérieure se veut raffinée et sportive.

Niveau ergonomie on frise le sans faute : les différentes commandes tombent parfaitement sous la main et l’instrumentation offre une parfaite lisibilité.

Mention particulière pour le volant sport recouvert de cuir Nappa et d’une partie en alcantara (microfibre Dinamica) qui rappel l’univers du sport automobile, la prise en main est des plus agréable.

Volant (microfibre Dinamica) Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Volant (microfibre Dinamica) Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

L’amplitude du volant et du siège s’ajustent au millimètre grâce à de multiples réglages électriques. Il est donc facile de trouver une position de conduite agréable.

Les sièges en cuir biton blanc intense/noir de notre version Edition One sont vraiment sculptés pour offrir un maximum de confort possible mais aussi pour le suggérer.

En outre, le traitement des coutures, la qualité du cuir Nappa participent ainsi au sentiment général de qualité qui règne dans l’habitacle.

Sellerie Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Sellerie Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Les passagers arrière ne sont pas en reste, la banquette arrière reprend les mêmes sculptures que les sièges avant. Grâce au toit panoramique vitré, l’ambiance lumineuse se prolonge jusqu’aux places arrière.

Très pratique également, l’avancement automatique de la ceinture de sécurité pour le conducteur et passager avant.

Pour un coupé, cette Classe E offre une belle habitabilité aussi bien pour les rangs 1 et 2. Les deux passagers arrière seront à leur aise grâce une belle ergonomie des sièges et un espace de vie très correct.

Le coffre du coupé offre une contenance confortable de 450 dm3, la malle arrière peut s’ouvrir à distance par la télécommande ou bien depuis l’intérieur de l’habitacle.

 

EQUIPEMENT :

Au 21ème siècle, la technologie fait partie intégrale de notre quotidien. Mais, si cette dernière enrichit nos vies, elle ne doit pour autant nous submerger.

En matière d’équipements la Classe E Coupé regroupe tout ce que Mercedes fait de mieux en la matière. La technologie de cette Classe E Coupé est très intuitive car sa complexité intrinsèque n’éclipse pas son naturel ni sa simplicité d’utilisation.

L’écran Comand Online (option à 2 100 euros) offre un écran en haute résolution et à la taille XXL de 31,2 cm soit 12,3 pouces.

Cet écran participe très clairement à la montée en gamme de la voiture ainsi qu’au plaisir de conduite. La navigation par disque dur s’appuie sur les informations trafic en temps réel (Live Traffic Information).

Mention particulière pour la partie odomètre entièrement paramétrable avec différents thèmes et qui participe très clairement à l’aspect futuriste du modèle.

Appelé combiné d’instruments WIDESCREEN, il s’agit en outre d’un écran HD de 12,3 pouces qui se commande via de petites touches tactiles situées sur les branches de volant. Par ailleurs, la lisibilité des différentes informations est excellente quelles que soient les conditions lumineuses.

Odomètre WIDESCREEN Mercedes Classe E Coupé

Odomètre WIDESCREEN Mercedes Classe E Coupé

Au niveau de la sécurité active, on peut dire que la nouvelle Mercedes Classe E Coupé « c’est du lourd ».

Parfois, un petit coup de pouce au volant n’est pas du luxe pour vous rassurer notamment si vous êtes amenés à avaler des kilomètres de bitume. Le pilote semi-automatique de cette Classe E Coupé régule votre vitesse pour vous en fonction des limitations de vitesse.

Par ailleurs, le système de pilotage semi-automatique régule votre vitesse et votre distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède, « classique de nos jours » me direz-vous.

Oui, seulement la Classe E Coupé intervient également sur la direction afin de vous aider à rester parallèle avec le marquage au sol.

C’est une fonction très pratique qui supprime le facteur de stress pour ne conserver que le plaisir de la conduite. Néanmoins, il vous faudra très rapidement conserver les mains sur le volant au risque de voir les différents systèmes de surveillance vous rappeler à l’ordre, de toute évidence la fonction drive me 100 % autonome n’est pas encore pour demain…

Notre version d’essai disposait de l’affichage tête haute qui affiche l’essentiel des informations comme si ces dernières flottaient à 1,80 m devant la voiture. Ainsi, vous n’aurez plus à quitter la route des yeux.

Autre avantage, vos yeux seront moins fatigués. Malheureusement si tout comme moi vous portez des verres polarisants, inutile de vous dire que les informations deviennent quasiment illisibles, dommage.

Au niveau de l’éclairage, la nouvelle Classe E coupé s’en remet à un système de phares Multibeam composés de LED qui adaptent leur luminosité aux conditions de route.

Chaque projecteur comprend 36 LED afin de fournir un éclairage optimal dans toutes les conditions de circulation. Pour mettre en œuvre les différentes fonctions des feux de route, le système est capable de gérer individuellement 24 LED de chaque côté.

Les informations nécessaires sont fournies par une caméra située au niveau du pare-brise. Quatre calculateurs déterminent la répartition idéale de l’éclairage 100 fois par seconde.

A l’usage et sur route complètement obscure, nous avons trouvé que l’éclairage avait tendance à éclairer bien trop haut. Le système ILS des autres modèles de la gamme Mercedes nous avait habitué à mieux, avec un spectre d’éclairage mieux canalisé.

En revanche, l’éclairage adaptatif avec fonction carrefour giratoire en liaison avec le système de navigation est un système innovant qui active avant même l’entrée sur le rond-point les modules gauche et droite de l’éclairage adaptatif.

Pour conclure ce chapitre, la nouvelle Classe E Coupé possède irrévocablement un fort pouvoir de séduction par son contenu technologique.

 

TENUE DE ROUTE

La Classe E Coupé est à la fois plus large, plus longue et aussi plus spacieuse que sa devancière. Mercedes annonce aussi avoir retravaillé le châssis par rapport à celui de la berline, histoire de souligner le caractère agile et sportif du coupé.

Son terrain de jeux favori, c’est l’autoroute où ses qualités s’expriment parfaitement : puissance de son moteur, enchaînement des neuf rapports, plaisir de conduite. Autant de qualités intrinsèques qui apportent au conducteur une sensation de sérénité.

Le train avant ultra tranchant répond prestement à la moindre injonction du volant. Tandis que le train arrière demeure imperturbable même lors des changements de cap brutaux. Il n’y a guère qu’en la poussant dans ses derniers retranchements qu’on notera une légère tendance au survirage.

Classe E Coupé 220d

Classe E Coupé 220d

La motricité ne souffre d’aucune critique même sur sol gras grâce à une monte pneumatique pour le moins généreuse (245/35R20 à l’avant et 275/30R20 pour l’arrière).

Bref, le comportement routier de ce coupé mérite bien une salve d’applaudissements. Surtout que le confort de suspension demeure très convenable. Les suspensions filtrent efficacement les irrégularités des petits chocs isolés à basse et moyenne vitesse. Mais les énormes jantes AMG de 20 pouces nuisent quelque peu au confort.

L’équilibre est parfait, le design et la conduite sont donc en harmonie totale.

 

MOTORISATION :

Baptisé « 220d » ce nouveau moteur a fait son apparition sur la nouvelle gamme Classe E. En outre, il s’agit d’un bloc diesel 4 cylindres de 1 950 cm3.

Ce moteur développe une puissance de 194 Ch à 3 800 tr/min avec un couple de 400 Nm entre 1 600 à 2 800 tr/min.

Nous étions avant la prise en main très impatients d’apprécier le rendu de cette nouvelle mécanique, voire quelque peu dubitatifs quant au rendement d’une cylindrée si modeste dans un coupé de cette envergure.

Mais le doute est entièrement levé dès les premiers kilomètres. On peut même affirmer que les 194 ch se démènent plutôt bien pour déplacer ce coupé de plus d’une tonne et demie.

Il se révèle onctueux dès les plus bas régimes tout en offrant assez d’allonge.

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Mercedes Classe E Coupé Sportline Pack Edition One

Si sur la fiche technique cette Classe E Coupé ne donne pas l’impression d’énormément de dynamisme, il ne faut pas en conclure qu’elle est du genre fainéant. Bien au contraire, le constructeur revendique un temps de 7,4 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe communiquée à 242 km/h.

Remarquablement feutré, dépourvu de vibration et vigoureux dès les plus bas régimes, ce moteur est d’une utilisation très agréable.

Grâce à un turbo œuvrant dès les plus bas régimes, la Classe E Coupé détale fissa quel que soit le rapport engagé. Cette motorisation allie en outre une remarquable onctuosité, vigueur et linéarité.

Dans les faits, l’auto n’a jamais été prise en défaut de puissance aussi bien lors de démarrages appuyés ou de dépassements et dans tous les cas avec un diesel très peu bruyant.

Nous découvrons là, sans aucun doute, une nouvelle référence dans la catégorie des deux litres diesel !

Que ce soit en phase de charge comme en phases transitoires, le confort d’insonorisation demeure d’un excellent niveau.

En revanche, en mode « sport plus » nous avons trouvé la gestion du moteur peu agréable à l’usage. Effectivement, dans cette configuration typée sport, le moteur a une fâcheuse tendance à rentrer dans une logique de fonctionnement du type « ON/OFF » au niveau du turbo ce qui devient rapidement très inconfortable à la conduite.

 

BUDGET :

Motorisation 220d Classe E Coupé

Motorisation 220d Classe E Coupé

Affichée à partir de 53 150 euros dans sa version essence E200 de 184 ch et 55 000 euros dans la déclinaison diesel 220d de 194 ch, la Classe E Coupé se montre plus chère que la concurrence directe. Une Audi A5 Coupé 2.0L TDI S Tronic se monnaie à partir de 44 535 euros tandis que la bavaroise BMW 420d Coupé de 190 ch réclame 44 700 euros en prix d’appel. Et pour information avec plus de 20 000 euros d’options sur notre version d’essai, la voiture ainsi configurée dépassait la coquette somme de 80 000 euros.

Néanmoins, avec une moyenne normalisée annoncée par le constructeur à 4,6 L/100 km, le quatre cylindres allemand utilise à bon escient chaque litre de gasoil qui lui est fourni et limite ainsi les rejets de Co2 situés à 119 g/km, par conséquent l’auto échappe au malus écologique : un bon point.

Dans la réalité, notre consommation moyenne s’est soldée à une moyenne de 5,7L/100 km, soit une consommation tout à fait digne de considération pour ne pas dire exceptionnelle compte tenu des performances et du poids de l’auto.

A titre informatif, nous avons réussi sur un parcours autoroutier (110/130 km/h) à stabiliser la consommation à 5,1L/100km.

 LIRE LA FIN DE L’ESSAI MERCEDES CLASSE E COUPE

Classe E Coupé Edition One

Lire la Conclusion de l’essai Classe E Coupé Edition One