Dieselgate : Un rappel de 3 millions de Mercedes !

Nouvelle Mercedes Classe E

Nouvelle Mercedes Classe E

Le rappel est sans précédent pour Mercedes, puisqu’il concerne en Europe trois millions de véhicules. Le scandale aux émissions polluantes soulevé par l’affaire Volkswagen s’est depuis élargi, et Mercedes se retrouve à son tour dans le collimateur de la justice allemande. D’après le journal allemand “Süddeutsche Zeitung”, Mercedes aurait vendu de 2008 à 2016 des voitures qui ne respectaient pas les niveaux de pollution règlementaires. Deux types de moteurs auraient été volontairement manipulés : les moteurs OM 642 et Om 651. Le premier est un bloc V6 diesel de 3.0 de cylindrée, le second est un 4 cylindres de cylindrées 1.8 L et 2.2 L avec des puissances allant de 120 à 204 ch. Ce moteur est disponible sur de très nombreux modèles de la gamme Mercedes, de la Classe A à la Classe E, en passant par les SUV.

Là encore, comme chez Volkswagen, il serait question d’un logiciel tricheur qui permet d’obtenir des valeurs beaucoup plus basses de pollution lors d’un cycle d’homologation.

Le coût du rappel est estimé à 220 millions d’euros pour Daimler, un coup dur qui n’évitera pas d’éventuelles amendes de différents pays à la suite des enquêtes. Ce rappel permettrait d’améliorer le niveau d’émissions polluantes, particulièrement les émissions de NoX. Mais aucune indication plus précise n’a été fournie.

En France par exemple, l’état délivrait des bonus écologiques à des voitures thermiques et donc aussi diesel qui émettaient moins de 120 g de Co2. Si les valeurs d’homologation étaient faussées, Mercedes devra-t-il rembourser à la France le montant des bonus écologiques ?

Pour les propriétaires de Mercedes diesel, c’est aussi une mauvaise nouvelle, car cela pourrait évidemment diminuer les intentions d’achats en occasion de ces modèles, et donc sensiblement faire baisser les côtes de revente.