Fiat Tipo

Fiat Tipo

Fiat fête les 30 ans de la Tipo, la compacte née en 1988 et disparue jusqu’à son retour inattendu. On est bien loin d’une success story façon Volkswagen Golf, puisque la Tipo a été remplacée par des modèles ayant rencontré de grandes difficultés commerciales : Bravo-Brava, Bravo II…

La Tipo est positionnée de façon assez particulière : conçue pour les pays de la zone EMEA, elle a été commercialisée en 4 portes avant d’arriver en carrosseries break et 5 portes. Les prix canon placent la Tipo juste au-dessus d’une Dacia pour les modèles d’entrée de gamme, mais avec une présentation plus valorisante.

En Italie, la nouvelle Fiat Tipo a pris la tête du segment des compactes avec 20,7 % de parts de marché. Dans la région EMEA, 180.000 Fiat Tipo II ont déjà été immatriculées.

Mais revenons à la première Tipo : celle qui succédait à la Fiat Ritmo est arrivée sur le marché avec des lignes classiques mais efficaces, un sens pratique et une gamme de 5 motorisations pour couvrir l’essentiel du marché. Les autres déclinaisons de carrosseries ne s’appellaient pas Tipo, mais Tempra. Habitable, confortable, cette Fiat Tipo se démarqua en 1989 par l’obtention du titre convoité de voiture de l’année. Si le marché européen vit la Tipo disparaître en 1995 au profit des Bravo et Brava, la Tipo poursuivit sa carrière encore trois années en Turquie et au Brésil. En dix ans, ce sont près de 2 millions de Tipo qui auront trouvé preneur.

Jouant sur un très bon rapport prix-prestations, cette seconde génération de Tipo rencontre donc un succès mérité, et permet à Fiat de sortir d’une logique axée exclusivement sur la gamme 500. Lire notre essai de la Fiat Tipo 5 portes

Fiat Tipo 1988

Fiat Tipo 1988

Fiat Tipo

Fiat Tipo


Mots clés pour ce billet :