Test : Detroit Become Human sur PS4

Test : Detroit Become Human sur PS4

On sort cette fois-ci du domaine de l’automobile, pour un jeu vidéo sur PS4 qui n’est pas un jeu de course. Detroit Become Human est un jeu exclusivement proposé sur Playstation. Mais vous allez y voir immédiatement un lien fort avec l’auto, puisque l’action a lieu aux Etats-Unis dans la ville de Detroit. Le bastion de l’automobile outre-Atlantique…
Peu de séances de conduite dans ce jeu, mais les plus observateurs devraient y trouver des épaves qui semblent tout droit inspirées de feu la Citroën C6 !
Mais revenons à ce jeu signé Quantic Dream qui nous plonge dans une vingtaine d’années, en novembre 2038, à Detroit. Les américains ont vu les androïdes envahir les entreprises et leur domicile. Ces androïdes participent à la croissance économique du pays, mais détruisent également des emplois. On les emploie à domicile pour toutes les tâches possibles et imaginables : en gros, ce sont des esclaves modernes.

Cela poserait-il problème s’ils n’étaient dotés d’une intelligence poussée ?

Le jeu nous met aux commandes de trois androïdes très différents, et nous fait passer d’une séquence à l’autre dans les circuits de chacun d’entre eux. Nous avons un modèle de prototype particulièrement perfectionné Connor, intégré dans la police et qui va devoir participer à une enquête sur les androïdes déviants avec un humain grincheux. Le second prend les traits d’une femme, Kara, qui veille sur une petite fille nommée Alice et le protège de son père drogué et violent. Quand au troisième, Markus, il est au service d’un artiste peintre en chaise roulante qui semble le considérer comme une personne à part entière.

David Cage, créateur du jeu et PDG, du studio a d’ailleurs avoué qu’un quatrième personnage était prévu à l’écriture. Mais la complexité exponentielle des embranchements aura eu raison de ce quatrième androïde…

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human est axé sur les choix et leurs conséquences. Chaque séquence pourra ainsi être jouée de différentes manières à mener à des chemins différents. Progressivement les androïdes vont se retrouver face à des situations où leur conscience et leurs sentiments vont émerger.

Certaines grandes lignes seront bien évidemment tracées d’avance, mais sans que cela se ressente de manière trop forte. Les surprises sont donc au rendez-vous, avec des choix à exécuter rapidement dans des situations de tension.

A la fin de chaque séquence, on nous affiche les embranchements ce qui permet de voir où le scénario nous a conduit et le nombre de variantes qui auraient été possibles. De quoi donner envie de refaire le titre, mais avec des choix différents !

Et même quand un choix mène à ce qui pourrait s’apparenter à un échec, il n’est pas rare d’obtenir au passage un trophée. Voilà qui nous encourage en tant que joueur à ne pas forcément choisir la facilité ni un comportement politiquement correct…

Avec une esthétique particulièrement soignée, on peut parler d’un jeu vidéo qui vous donne l’impression d’assister à un film, ou une très bonne série. L’immersion est particulièrement réussie, avec du rythme, des actions et des choix variés, une bande son réussie et un univers captivant.

Ici pas question de skill pur déterminer si vous serez un bon ou un mauvais joueur. Dans le feu de l’action, c’est généralement la rapidité qui participera à la réussite d’un combat ou d’une course poursuite. Pour le reste, le challenge réside dans les choix, que ce soit dans les actions, les éléments ou indices consultés avant d’agir, et la façon de mener les interactions avec les autres personnages.

Pour son jeu, Quantic Dream a réalisé un casting digne d’un film. Nous avons ainsi Clancy Brown ( Les évadés ) dans le rôle du flic dur à cuire, Lance Henriksen ( Aliens, Millenium ) dans le rôle de l’artiste infirme, Valorie Curry ( The Following ) pour Kara, Jesse Williams ( Grey’s Anatomy ) pour Markus…

Ces comédiens donnent un niveau de jeu de grande qualité au titre, et participent pleinement au sentiment de faire partie d’un vrai film.

Alors bien entendu on pourra avoir un sentiment de déjà vu sur certaines actions des personnages. Quand Connor goûte certaines preuves avec son doigt pour les analyser, on ne peut s’empêcher d’y voir une référence à Terminator 3. On peut aussi trouver que les personnages humains sont assez clichés dans leur caractère.

Notre avis  : Detroit Become Human est un titre à ne pas rater cette année. Un jeu narratif de haute voltige, qui impressionne par sa qualité globale de réalisation, son scénario et la maîtrise de sa narration. Quantic Dreams avait déjà séduit 1,5 millions de joueurs en moins de deux mois, une belle performance !

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4

Detroit Become Human sur PS4


Mots clés pour ce billet :