La fin des Peugeot 108 et Citroën C1 ?

Peugeot 108

Peugeot 108

Les Echos annonçaient la semaine passée la fin de la coopération entre Toyota et PSA pour la fabrication de leurs petites citadines. Sont concernées les Toyota Aygo, Citroën C1 et Peugeot 108. Un tel partenariat industriel permettait de réaliser des économies d’échelle importantes, que ce soit pour la conception ou la production de ses trois citadines du segment A. La collaboration avait donné naissance à deux générations de trois triplettes.

Toyota de son côté va racheter les parts de l’usine commune située à Kolin en République Tchèque. On ne sait pas encore quelle production souhaite y transférer Toyota, mais l’après Brexit n’y est peut-être pas pour rien. Toyota possède en effet plusieurs usines en Angleterre, dont l’une a été confirmée pour la production de la Corolla destinée à l’Europe.

Chez Toyota, le sort de l’Aygo n’est donc pas encore connu mais si descendante il y a, elle n’aura plus rien en commun avec une Peugeot ou une Citroën.

Du côté de PSA, la donne évolue avec l’arrivée d’Opel. Le groupe doit gérer la présence de trois constructeurs généralistes qui peuvent facilement se cannibaliser. Opel se concentrera très rapidement sur des modèles électrisés, et a levé le voile sur la disparition des citadines Karl et Adam.

Les citadines n’ont donc pas le vent en poupe chez PSA, ce qui laisse penser que le sort des Peugeot 108 et Citroën C1 pourrait être scellé. Ces petites citadines ne sont pas les modèles les plus rentables, et la clientèle préfère en général des citadines de segment B plus sécurisantes et plus habitables. Mais aussi mieux motorisées.

Autre indice : la Peugeot 108 n’a pas été restylée pour ses 4 ans de carrière, n’ayant pas même droit à la nouvelle calandre intégrant le lion. Les priorités sont ailleurs…

Citroën C1

Citroën C1