La fin des Ford C-Max et Grand C-Max

Ford Grand C-Max 2014

Ford Grand C-Max 2014

Ford va réduire la voilure en Europe pour réduire ses pertes. Les conséquences seront sans appel pour des milliers de salariés qui vont perdre leur emploi en France ainsi qu’en Allemagne. En France, c’est l’usine Ford de Blanquefort en Gironde qui est visée. Le constructeur américain vient de rejeter l’offre de la société Punch, ce qui condamne plus de 800 salariés à perdre leur emploi. Une très mauvaise nouvelle à l’approche des fêtes de Noël….

Et cette année le père Noël ne sera pas non plus américain en Allemagne, puisque Ford annonce la suppression de 1600 postes dans son usine de Sarrelouis. Il s’agira de 400 départs à la retraite, de 600 CDD non renouvelés et de 600 CDI qui seront licenciés.

L’usine Ford de Sarrelouis conservera plus de 5000 postes pour la production de la Focus.

Cette suppression d’emplois vise à réduire les dépenses, et aura également pour conséquence de condamner à la disparition les monospaces compacts Ford C-Max et Grand C-Max.

La vague des SUV a complètement bouleversé le marché. Si les berlines résistent, les monospaces font les frais de ces SUV familiaux plus valorisants esthétiquement. Ford n’y a pas échappé avec le Kuga, rejoint ensuite par les Edge et Ecosport.

Si les acheteurs délaissent les monospaces, ont peut comprendre qu’il en soit de même pour les constructeurs. Il s’agissait pourtant des véhicules offrant le meilleur ratio encombrement / habitabilité.

Le tout premier Ford C-Max a vu le jour en 2003, et aura été renouvelé en 2010 par la génération actuelle. La seconde génération aura été accompagnée par le Grand C-Max, dont l’empattement rallongé s’accompagne de portes arrière coulissantes et de 7 places au lieu de 5.