Contrôle technique 2019 : à nouveau renforcé

Le contrôle technique sera renforcé en 2018

Le contrôle technique sera renforcé en 2018

Un nouveau renforcement du contrôle technique devait entrer en vigueur ce mardi 1er janvier 2019. Mais suite aux actions des gilets jaunes, ce renforcement a été repoussé de 6 mois.

La réforme consiste à modifier les mesures d’opacité de mesure des fumées des voitures diesel, afin de détecter plus facilement la suppression du FAP ( filtre à particules ) et la conformité des émissions. Les professionnels nous assurent qu’un véhicule bien entretenu, qui n’a pas de problèmes d’injection moteur par exemple, devrait passer le contrôle sans aucun problème. Opacité des fumées, particules émises et seuil d’émissions seront davantage contrôlés pour les voitures diesel d’avant 2011. Cela pourrait conduire à faire sortir du parc actuel les voitures diesel les plus polluantes.

Les voitures diesel sont donc clairement visées par ces modifications, qui entreront en vigueur le 1er juillet 2019.

Rappelons que le contrôle technique avait déjà été renforcé en mai 2018, avec pour conséquence une hausse du prix du contrôle d’une dizaine d’euros du fait d’une dizaine de points de contrôle supplémentaires. Ces changements ne seront pas remis en cause, car il s’agit d’une directive européenne de 2014.

Désormais 127 points de contrôle sont dits critiques et peuvent entraîner l’immobilisation du véhicule après un délai de 24H. 340 points de contrôle concernent des défaillances majeures, soumises à contre-visite, un chiffre en augmentation. Les défaillances mineures sont moins nombreuses, mais il y en a tout de même 139.

Les prix du contrôle technique ne devraient pas évoluer particulièrement à la hausse en 2019, mais chaque centre de contrôle reste libre de pratiquer le tarif qu’il souhaite. Pour réaliser des économies, certains sites permettent de réserver des plages horaires moins fréquentées de centres de contrôle. Et pour éviter une contre-visite payante, de nombreux garages de proximité proposent des pré-visites de contrôle.

Le prix moyen varie de 50 à 90 euros pour une voiture diesel, et grimpe jusqu’à 120 euros pour une voiture fonctionnant au GPL.