Chute très marquée des ventes de diesel en 2018

Essai nouvelle Peugeot 508 SW GT Line BlueHDI 160

nouvelle Peugeot 508 SW GT Line BlueHDI 160

Les voitures diesel ont à nouveau fortement chuté sur le marché français en 2018. Les voitures diesel représentaient 67 % des ventes en 2013, il y a seulement 5 ans. En 2017, elles ne représentaient plus que 47 % du marché, en passant sous le seuil d’une voiture sur deux.

En 2018 les voitures diesel terminent leur course à seulement 39 % sur les 12 mois de l’année. De janvier à août 2018, les ventes de diesel tournaient autour de 40 %, mais elles sont ensuite descendues à seulement 35 à 36 % les quatre derniers mois de l’année. Ce qui fait que désormais en France, seulement une voiture neuve sur 3 immatriculée fonctionne au gazole.

Même les grands modèles sont touchés. Peugeot nous avait confié lors des essais de la nouvelle 508 SW que la majorité des 508 berlines vendues aux particuliers sont des modèles essence ! A l’opposé, les flottes d’entreprise choisissent encore majoritairement des voitures diesel. De quoi perturber le marché de l’occasion pendant encore quelques années avec des problèmes pour écouler les retours de flottes…

Les voitures essence représentent 54,67 % des ventes, ce qui laisse 4,89 % aux voitures hybrides. Elles représentent 106366 immatriculations, contre 81559 l’année précédente. Les voitures électriques progressent aussi, mais ne représentent encore que 1,43 % des ventes. Cela représente 31059 ventes, contre 24910 en 2017.

Globalement le marché français aura bénéficié d’une hausse de 2,97 % de ses ventes.

Ce sont les groupes français qui en profitent le plus, avec une hausse de 8,32 % de leurs immatriculations, alors que les constructeurs étrangers baissent de 3,44 %.

Faut-il encore acheter une voiture diesel en 2019 ? Nous étudierons cette question dans un prochain article !