A conduire

La nouveauté principale de cette C5 se situe sous le capot : le 2.2 HDI qui délivrait précédemment 173 ch aux normes Euro IV a été revu et corrigé. Il délivre désormais 204 ch. Contrairement à l’ancien bloc, celui-ci ne sera pas proposé en boîte manuelle : seule une boîte automatique à 6 rapports est au rendez-vous. Heureusement la gestion de la BVA est nettement plus réussie que celle de la version HDI 160 BVA.

Rampe commune de troisième génération, pression d’injection maximale portée à 2000 bar et deux turbocompresseurs fonctionnant en parallèle sont les points forts de ce nouveau bloc, qui parvient sans peine à faire oublier son prédécesseur. La puissance de 204 est atteinte à 3500 tr/min, et le couple impressionnant de 450 Nm dès 2000 tr/min.

A pleine charge le son est plus agréable que celui du 2.0 HDI mais sans atteindre le rendu sonore velouté du V6 HDI.

Citroën C5 HDI 200

Citroën C5 HDI 200

A noter que ce moteur est le plus puissant disponible sur la Peugeot 508, qui a laissé de côté le V6 HDI 240.

Est-ce également l’avenir de la gamme C5 de délaisser le 6 cylindres ? Après avoir comparé les deux, on peut supposer que ce ne soit pas impossible. En effet les performances du nouveau 2.2 HDI n’ont rien à envier au bloc 3.0 HDI. Celui-ci conserve un seul avantage réel : sa sonorité. Au 0 à 100 km/h elle ne rend que 0,7s. En vitesse de pointe la version V6 pourra cruiser à 242 km/h, contre 225 km/h ici. Un élément qui ne servira qu’Outre-Rhin.

En terme de poids, cette C5 2.2 HDI 200 est allégée de 40 kg par rapport au V6, qui pèse davantage sur le train avant.

La C5 ne gagne pas pour autant des galons de sportives, même en activant le mode Sport de la suspension Hydractive. La suspension pourra parfois dérouter, tout comme le manque de consistance de la direction assistée.

Globalement le confort est nettement gagnant, au détriment de la précision de conduite. Mais ne croyez pas non plus que cette C5 soit désagréable à conduire. Car avec un moteur biturbo qui fait parler la poudre, ce tapis volant qui pèse presque 1,8 tonne permet d’effectuer des dépassements éclairs façon GTI.

Citroën C5 HDI 200

Citroën C5 HDI 200

Avec la suspension Hydractive, il sera possible d’opter pour un réglage Sport mais aussi de modifier la hauteur de l’assiette de la voiture, par exemple pour charger son coffre ou bien pour passer sur un chemin “non carrossable”. La suspension hydropneumatique Hydractive 3 plus permet aussi de maintenir une assiette constante quels que soient la charge et le nombre de passagers embarqués.

Pour la sécurité nous aurions aimé que Citroën intègre le détecteur d’angle mort présent sur la nouvelle C4. Cette remise à niveau technique aurait permis de mettre la C5 au niveau de ses rivales, notamment Passat et Mondeo.

En ville la Citroën C5 Tourer réclame une attention notamment lors des créneaux. Avec les radars avant et arrière, Citroën propose une mesure de la place disponible qui permet de savoir si un créneau sera possible ou pas. Cette fonctionnalité sert peu au quotidien mais elle pourra sans doute en rassurer certains.

Budget

Nous attendions au tournant le nouveau 2.2 HDI au sujet de la consommation. En effet au niveau des chiffres cette version HDI 200 réussit l’exploit de n’émettre que 159 g de CO2, contre 179 g pour la version HDI 160 BVA !

Lors de notre essai nous avons réalisé une moyenne de 7,0L / 100 km, une valeur tout à fait honorable inférieure d’un litre à notre essai de la C5 Tourer V6 HDI 240.

Autre atout du moteur HDI 200 : la fiscalité. Les chevaux fiscaux à acquitter lors de la carte grise seront 12, contre 15 pour la version V6.

Citroën C5 HDI 200

Citroën C5 HDI 200

La finition Exclusive + corrige les défauts de la finition Exclusive, qui ne comporte qu’une sellerie mi-cuir et pas de GPS. Ici la sellerie cuir avec sièges chauffants est de série, tout comme le GPS Navidrive 3D et les jantes alliage 19″.

Reste que le tarif s’envole, mais peu d’options restent à cocher sur le bon de commande. Pour 3400 €, ce passage de la finition Exclusive à la finition Exclusive + est donc une très bonne affaire. Grâce à la suspension Hydractive, le confort reste étonnamment bon.

Citroën C5 HDI 200

Citroën C5 HDI 200

Cette version HDI 200 est proposée pour 2800 € de plus que la version HDI 160 BVA, et pour 3220 € de moins que le V6 HDI 240.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Citroën C5 Exclusive + 2.2 HDI 200 Tourer : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques

Une réponse à Essai Citroën C5 Exclusive + 2.2 HDI 200 Tourer : à conduire, budget

  • tres interesse part ce tourer hdi 200 j’aimerais une proposition apres avoir acheter 2 vehicule en 2010 ds3 et une c1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fourteen + 15 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>