A conduire :

La monte pneumatique d’origine est en 225/55 R17. Il s’agit comme toujours chez Citroën, de gommes Michelin ! Ces Premacy HP sont très homogènes, et préservent le confort tout en adhérant très bien à la chaussée.

Lors de notre essai, ils se sont également révélés satisfaisants en adhérence sur un sol enneigé ou verglacé. Pour des pneumatiques été, il est sécurisant de pouvoir envisager de rouler sur la neige sans craindre de dérapages.

Le confort de la C5 Exclusive est excellent, de par la présence de la suspension Hydractive III. Celle-ci permet également d’opter pour un mode Sport, qui réduit le débattement des suspensions pour favoriser une conduite dynamique. La garde au sol se réduit automatiquement avec l’accroissement de la vitesse, ce qui favorise l’aérodynamisme sur autoroute.

En version berline, avec un 4 cylindres plus léger pour le train avant que le V6 HDI, cette C5 HDI 160 BVA s’est révélée plus sportive que la C5 HDI 240 Tourer essayée précédemment. ( voir essai de la Citroën C5 HDI 240 Tourer )

La direction est très agréable, mais elle est parfois surprenante, car on ne ressent pas toujours ce qui se passe sous les roues. La C5 est un tapis volant !

Citroën_C5_HDI_160_BVA

Citroën_C5_HDI_160_BVA

Le moteur ici présent est une nouvelle version du 2.0 HDI, décliné chez PSA en 140, 150 et désormais 160 ch. Le son est moins sympathique que celui de l’ancien 2.2 HDI, notamment à pleine charge sur les trois premiers rapports. Mais en souplesse d’utilisation, il fait des merveilles. Les accélérations sont également convaincantes.

La boîte de vitesses automatique à 6 rapport nous aura soufflé le chaud et le froid pendant cet essai. Douce, sans à-coups, elle souffrait d’une gestion que nous n’avions pas mis en défaut lors de l’essai de la version HDI 240 BVA. En effet, lors d’accélérations à pleine charge, lorsque la boîte est en seconde, même au lâcher de pied, elle mettait plusieurs secondes à repasser le troisième rapport… Cela donne presque envie de passer au mode séquentiel quand cela arrive, un comble pour une BVA ! Espérons que cela puisse être recalibré lors d’un passage en atelier.

Citroën_C5_HDI_160_BVA

Citroën_C5_HDI_160_BVA

Le mode neige permet de démarrer en troisième, et d’éviter aux roues de patiner. Avec le couple du HDI 160, même au feu rouge en troisième, la C5 démarre très correctement.

Au final, cette version de la C5 apparaît comme très plaisante à conduire, avec des performances de bon niveau et un châssis dynamique.

Budget :

La version Exclusive HDI 160 BVA est tarifée 34000 €. Malheureusement à ce prix, vous n’avez pas le navigateur Gps en série. La version Exclusive dispose tout de même d’un équipement assez complet, avec sellerie mi-cuir, phares au xénon, radars avant et arrière, vitres latérales feuillées, jantes alliage 17″.

Citroën_C5_HDI_160_BVA

Citroën_C5_HDI_160_BVA

A titre de comparaison, une Audi A4 Ambition Luxe 2.0 TDI 143 Multitronic est facturée 41 650 €, avec une longue liste d’options et 20 ch de moins…

Au tarif de la C5, n’oubliez pas de compter un malus écologique de 750 €, aussi élevé que pour la version V6 HDI !

Ceux qui se passeront de la boîte automatique pourront économiser 1200 € au prix catalogue, ce qui conjugué au malus, représentera près de 2000 €.

La consommation mixte lors de notre essai a été de 7,2L , ce qui est très raisonnable pour une boîte automatique classique. Elle montera inévitablement dans un usage purement urbain. Avec un réservoir de 70 litres, les passages à la pompe sont donc relativement espacés.

Le budget de la C5 HDI 160 BVA est très favorable comparé à la version V6 HDI 240, facturée 6500 € de plus !

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Citroën C5 Exclusive HDI 160 BVA : bilan, galerie photos et caractéristiques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

15 − 5 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>