Essai Nissan Murano 2,5 l dCi 190 4×4 BVA : à conduire, budget

A conduire

Vendu uniquement avec un V6 essence, le Nissan Murano a enfin adopté un moteur Diesel. Venu tout droit des Pathfinder et Navara, il s’agit du bloc quatre cylindres 2,5 dCi de 190 ch.
Les amateurs de mécaniques nobles peuvent être déçus, puisqu’aucun V6 Diesel n’est proposé et c’est vrai que l’on peut se dire que dans un tel SUV un six cylindres ne serait pas de trop. Nissan précise que techniquement ce n’est pas réalisable (implantation transversale qui briderait le couple), et l’on pourrait penser que la marque souhaite laisser Infiniti sur ce terrain de jeu.
nissan-murano-66
A l’usage, le moteur ne peine pas à déplacer les 2 tonnes, mais pour obtenir un véritable agrément de conduite, quelques chevaux supplémentaires ne seraient pas de refus, d’autant plus que le Murano possède d’excellentes qualités dynamiques malgré son gabarit. A bord très peu de vibrations sont ressenties, et l’insonorisation est bien maitrisée.

La boîte de vitesse automatique est la même que dans les Qashqai et X-Trail. Elle dispose de la fonction Clear Neutral Control (CNC), et du contrôle adaptatif du passage des vitesses (ASC), censés réduire la consommation de carburant. Cependant, nous avons constaté que certains passages de vitesses ne se réalisaient pas forcément, avec l’aiguille dépassant les 2 000 tr/mn, nous obligeant ainsi à utiliser le mode séquentiel pour passer le rapport supérieur…
nissan-murano-38t
Le Murano dispose d’une transmission intégrale qui assure une distribution idéale du couple moteur entre les trains avant et arrière. Dans les situations délicates, il est possible de verrouiller l’entraînement de l’ensemble des roues à l’aide d’un bouton situé au bas de la console centrale. En revanche il est dommage que le véhicule doive être à l’arrêt pour actionner cette commande.
La tenue de route demeure efficace, et le confort bien maitrisé.
En agglomération, le Murano se manœuvre facilement. Nous avons eu un coup de cœur pour la caméra latérale avant droite, très pratique !
nissan-murano-68t
Budget

Proposé au même tarif que la version essence à savoir 49 900€, le Murano dCi est une bonne alternative pour les gros rouleurs. Avec une consommation de carburant de 8l/100 km en cycle mixte, il est largement plus sobre que le V6 essence. A l’achat, comptez 1 600 € de malus tout de même…

Enfin, les équipements proposés étant quasiment en série, le budget “options” ne rentre donc pas en compte.

LIRE LA SUITE :

Essai Nissan Murano 2,5 l dCi 190 4×4 BVA : bilan, photos

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

17 + 20 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>