Equipement :

Notre version d’essai dans sa livrée Premium Pack représente la finition haut de gamme du 5008. L’équipement est pour le moins pléthorique : commande impulsionnelle des clignotants, air conditionné automatique bizone avec diffuseur arrière, jante alliage 17 pouces, pack éclairage, pack look, pack rangement (filet de coffre, tiroir sous siège conducteur), allumage automatique des feux de croisement, essuie-vitres à déclenchement automatique, projecteur antibrouillard et rideaux pare-soleil à l’arrière, pack vision, pack vidéo, vitres latérales feuilletées et surteintées, etc.

Au niveau télématique :

Notre 5008 disposait du système de navigation écran couleur WIP Com 3D, associé à la connexion bluetooth. En option le 5008 peut également recevoir le système Hi Fi JBL.
Les occupants arrière au rang 2, disposeront (moyennant 600 euros en option) de deux écrans Dvd (800 x 480) intégrés dans les appuis-têtes avant pour regarder des dvd en silence grâce aux deux casques à connexion bluetooth.

L’affichage tête haute :
Ce système jadis réservé à des véhicules haut de gamme, permet de projeter sur une fine lame translucide escamotable l’affichage laser de la vitesse du véhicule. Cet affichage situé en bas du pare brise offre l’avantage de visualiser sa vitesse plus rapidement que de devoir abaisser les yeux sur le compteur de vitesse « ordinaire ».
L’affichage de la vitesse est accouplé au système d’alerte de distance du véhicule qui vous précède.
Il vous est également possible de régler la distance d’intervalle entre les deux véhicules (en secondes).
La détection est très sensible et permet donc de vous avertir si un véhicule se trouve dans votre champ de route. Malheureusement ce système ne réagit pas sur le régulateur de vitesse et ne freine pas la voiture ; ce qui ramène au rang du gadget cette indication, fort dommage.

Enfin, le 5008 dispose en série d’un frein stationnement électrique. Ce système permet de serrer automatiquement le frein de service à l’arrêt du moteur et se desserre à l’accélération. De plus, la fonction d’aide au démarrage en pente assure le maintien temporaire du véhicule durant deux secondes lorsqu’il est en pente pour vous permettre de passer du frein à pied à l’accélérateur. Si ce système demande un certain temps d’adaptation, il apporte en outre un réel confort d’utilisation lors des démarrages en pente.

Liaison au sol :

Fidèle à sa réputation Peugeot nous livre ici un 5008 disposant d’un train avant de type pseudo McPherson et d’un essieu arrière à traverse déformable. L’objectif du constructeur visant à proposer une tenue de route proche d’une berline nous semble atteint.
Les mises en appui en virage sont franches et les mouvements de caisse bien maitrisés.

Peugeot_5008_THP_156

Peugeot_5008_THP_156

Quant à la direction elle se montre aussi incisive que précise. Le 5008 fait également preuve d’une belle maniabilité en milieu urbain.
Sur la route le véhicule reste très agréable à mener et prévenant aux limites ; ce qui devrait rassurer le bon père de famille.
Cas échéant l’ESP de série sur 5008 se chargera de rectifier les écarts de trajectoire non désirés.

Confort :
Les suspensions visant à renforcer le dynamisme routier du 5008 ne nuisent pas au confort sur route.

Freinage :
Le système de freinage se montre suffisamment endurant et puissant dans le cadre d’utilisation auquel le 5008 se destine.

Motorisation :
Répondant aux normes EURO 5, le 1L6 THP 156 Ch est issu de la collaboration avec le constructeur BMW. Il est associé à une transmission mécanique à 6 rapports.

Ce moteur à la cylindrée modeste de 1 560 cm3 délivre un couple maximum de 240 nm entre 1 400 tours et 4 000 tours et une puissance de 156 Ch à 5 800 tr/min.
En terme de performances ce moteur n’est pas en reste avec une vitesse de pointe annoncée pour 195 km/h, le 0 à 100 km/h réalisé en 9,7 secondes et le 1 000 mètres départ arrêté en 30,8 secondes.
Avec une moyenne normalisée annoncée à 7,3 l/100 Km (169 g/km de CO2) cette version ne peut malheureusement pas échapper au malus écologique de 750 euros.

Peugeot_5008_THP_156

Peugeot_5008_THP_156

Néanmoins, sur la route ce moteur fait preuve d’une relative disponibilité. En revanche n’attendez pas de lui des performances de GTI, ce n’est pas sa vocation.
Souple et coupleux dès les plus bas régimes, il se montrera en revanche à son aise sur tous les types de parcours. L’étagement de la boîte ne souffre aucune critique, avec une mention particulière pour le 4ème rapport qui distille des reprises convaincantes sur une large plage d’utilisation. D’autre part un indicateur placé dans l’odomètre affiche le rapport de vitesse approprié selon votre régime moteur, un bon point pour maîtriser sa consommation.

Enfin si ce moteur brille par sa souplesse et son silence de fonctionnement, il ne pourra pas cacher longtemps son penchant pour le super. Effectivement en milieu urbain, la barre des 10 L est rapidement atteinte sans pour autant adopter une conduite dynamique. Nous avons réalisé une moyenne de 9,8 L lors de notre essai.
Par conséquent l’autonomie annoncée par l’ordinateur de bord de 580 kms en usage mixte se profile comme relativement faible pour un véhicule de cette catégorie.

Peugeot_5008_THP_156

Peugeot_5008_THP_156

Sécurité :

Des airbags protègent les passagers à tous les rangs, y compris le 3ème (en option), prestation qu’on ne trouve habituellement que sur les grands monospaces. Au total ce sont donc 6 airbags dont est doté le 5008 : 2 airbags frontaux (dont l’airbag passager qui peut être désactivé pour placer un siège enfant), 2 airbags latéraux avant et deux airbags rideaux présents sur les 2 rangs ou jusqu’au 3ème rang avec l’option rang 3.
Bien évidement, le 5008 décroche les 5 étoiles au test EURO NCAP.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Peugeot 5008 Feline THP 156 : conclusion, galerie photos, caractéristiques techniques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

20 − 3 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>