Essai Peugeot 5008 Premium HDI 110 BMP6 : freinage, motorisation, sécurité

Freinage :
Le système de freinage se montre suffisamment endurant et puissant dans le cadre d’utilisation auquel le 5008 se destine. Les distances d’arrêts sont très bonnes et se veulent très rassurantes.

Enfin, le 5008 dispose en série d’un frein de stationnement électrique. Ce système permet de serrer automatiquement le frein de service à l’arrêt du moteur et se desserre à l’accélération. De plus, la fonction d’aide au démarrage en pente assure le maintien temporaire du véhicule durant deux secondes lorsqu’il est en pente pour vous permettre de passer du frein à pied à l’accélérateur. Si ce système demande un certain temps d’adaptation, il apporte en outre un réel confort d’utilisation lors des démarrages en pente.

Peugeot 5008 HDI 110

Peugeot 5008 HDI 110

Motorisation :

On retrouve dans cette version diesel : le 1.6 hdi 110 qui est bien connu car il équipe bon nombre des véhicules PSA. Développant une puissance respectable de 110 ch à 4 000 trs/min et un couple de 240 nm à 1 750 trs/min il jouit d’une certaine polyvalence. Sa puissance est suffisante en ville et sur autoroute son appétit réduit vous permettra de parcourir de longues distances (plus de 900 km).

Grâce à son système d’overboost permettant de faire culminer un court instant le couple de 240 nm à 260 nm. Les dépassements sur nationales ou autoroutes s’effectuent dans de bonnes conditions. Le moteur se montre tonique même sur le dernier rapport dès 80 km/h.

Ce moteur, peut être associé à une transmission mécanique à 6 rapports ou à la transmission mécanique pilotée à six rapports (BMP6) comme celle qui équipe notre version d’essai.

Cette transmission mécanique pilotée à six rapports (BMP6) offre plusieurs intérêts :

Mode séquentiel : le conducteur reste maître de la sélection des vitesses grâce aux palettes situées derrière le volant tout en profitant de la suppression de la pédale d’embrayage.

Mode automatique : les changements de vitesses sont gérés électroniquement en fonction du comportement du conducteur, de la charge du véhicule et du type de parcours.
A noter que même lorsque vous êtes en mode automatique vous pouvez reprendre la main à tout instant soit en utilisant les palettes derrières le volant soit la fonction par impulsion au levier de vitesse.

Optimisation de la consommation :
Le calculateur empêche les situations de surrégime ou sous-régime pour proposer une conduite économique.

Dans la théorie le tableau semble alléchant mais nous regrettons le manque de réactivité et de douceur de cette boîte de vitesse lors des changements de rapports en phase d’accélération.

Notamment le changement qui s’effectue entre le premier et second rapport procure des à-coups désagréables pour les occupants. Elle n’offre pas le même confort de conduite qu’une boîte automatique dite : “classique”. De même le phénomène de ramping bien connu sur les boîtes automatiques classiques disparaît. Il vous faudra en outre accélérer légèrement pour faire avancer l’auto.

Une fois ces paramètres intégrés, l’ensemble moteur/boîte jouit d’une certaine polyvalence. Les performances associées aux valeurs de consommation sont très appréciables.
Pour preuve, lors de notre essai nous avons signé une consommation honorable en mode mixe de 6,6 L et un 4.8L sur un parcours autoroutier.

De plus cette version n’est pas soumise au malus comme c’est souvent le cas sur les monospaces à transmission automatique, un bon point pour le budget !

Sécurité :

Des airbags protègent les passagers à tous les rangs, y compris le 3ème (en option), prestation qu’on ne trouve habituellement que sur les grands monospaces. Au total ce sont donc 6 airbags dont est doté le 5008 : 2 airbags frontaux (dont l’airbag passager qui peut être désactivé pour placer un siège enfant), 2 airbags latéraux avant et deux airbags rideaux présents sur les 2 rangs ou jusqu’au 3ème rang avec l’option rang 3.
Bien évidement, le 5008 décroche les 5 étoiles au test EURO NCAP.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Peugeot 5008 Premium HDI 110 BMP6 : conclusion, galerie photos et caractéristiques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

one × one =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>