nouvelle Ford Fiesta

Avec l’arrivée des nouvelles Renault Clio et Peugeot 208, Ford ne pouvait pas laisser sa Fiesta en situation périlleuse.
Car la Fiesta est plus qu’importante pour Ford : il s’agit de la voiture de sa catégorie la plus vendue en Europe, et de la deuxième voiture vendue en Europe.
Ce restyling assez visible de la face avant s’accompagne donc de nouveautés technologiques importantes, destinées à maintenir la Fiesta en tête des ventes. C’est dans la région de Rome que nous avons pris le volant de cette nouveauté.

Un style plus affirmé

Les designers ont repris la nouvelle identité de la marque Ford vue sur le concept car Evos au dernier salon de Francfort. Dans les faits la calandre trapézoïdale est juste remontée entre les blocs optiques. Le facelift s’accompagne aussi de phares légèrement redessinés avec feux de jour à led, et d’un capot nervuré qui fait référence à la première Fiesta de 1976 !
L’arrière est quasiment identique : seuls les blocs de feux adoptent un nouveau dessin intérieur ainsi qu’un éclairage à LED.

nouvelle Ford Fiesta

Arrivée des moteurs 3 cylindres

La nouvelle gamme de la Fiesta essence débute toujours par les mêmes blocs 4 cylindres 1.25 de 60 et 82 ch. Mais l’offre est complétée par le moteur 3 cylindres Ecoboost 1.0 en deux puissances de 100 et 125 ch.
En version atmosphérique, ce bloc est même proposé en 80 ch et se substituera sans doute à terme à l’ancien 1.25.
Pas de nouveautés pour le châssis : la Fiesta 6 est légère et profite d’une tenue de route très agréable.

nouvelle Ford Fiesta
Le nouveau moteur Ecoboost de 125 ch est à l’aise sous le capot mais on aurait pu attendre plus de pêche. Sa nervosité est tempérée par l’adoption d’une boîte manuelle à 5 rapport à l’étagement long, qui permet en partie d’atteindre l’homologation à 99 g. Pour la Fiesta sportive, il faudra donc attendre la version ST et ses 180 ch annoncés pour le second trimestre 2013.
Néanmoins relativisons : avec 200 kg de moins que la Focus, la Fiesta équipée du même moteur Ecoboost de 125 ch réalise le 0 à 100 km/h en 9,4 secondes, soit près de deux secondes de moins que la compacte.
La sonorité est moins typée 3 cylindres que celle d’un moteur Renault TCe 90 ch, ce qui ne donne pas l’impression d’être au volant d’une petite citadine. A conduire, la nouvelle Ford Fiesta est donc plutôt bien lotie.

nouvelle Ford Fiesta

Une sécurité en net progrès

Ford dote sa Fiesta d’un système Active City Stop, qui permet à la voiture d’être freinée automatiquement si elle détecte un choc imminent à une vitesse inférieure à 20 km/h.
Ce système fonctionne très bien, et parvient à stopper la Fiesta à quelques millimètres d’un obstacle ! A condition évidemment de respecter la vitesse en question.
Les acheteurs pourront opter pour l’Active City Stop en choisissant un pack Easy City facturé 520 euros, qui regroupe également le radar de recul et les rétroviseurs qui se rabattent électriquement.

La sécurité active n’est pas la seule à évoluer. Dès le niveau de finition Titanium, le système SYNC comprend Ford SOS. En cas d’accident avec déclenchement des airbags, la Fiesta va envoyer sa localisation GPS et prévenir les secours en appellant le 112, quel que soit le pays d’Europe. Comme ce système ne peut être déclenché par inadvertance et ne passe pas par un central d’appels, il n’y a pas d’abonnement à régler pour en profiter.
Il faut simplement que votre téléphone soit connecté en bluetooth au système SYNC.
Le système Ford SOS est donc une avancée importante en termes de sécurité, de nombreux constructeurs suivront cette voie dans le futur en abandonnant les abonnements mensuels dissuasifs.

nouvelle Ford Fiesta

Pour les parents anxieux de prêter leur véhicule à un enfant jeune permis, le système MyKey permet de programmer une sorte de contrôle parental assez étonnant.
Avec la clé principale, le parent va pouvoir paramétrer la clé destinée à l’enfant pour bloquer la vitesse maximale à 140 ou 160 km/h, interdire d’écouter la radio sans avoir bouclé sa ceinture, réduire de 50% le niveau audio possible, alerter par tranches le dépassement de vitesse, bloquer la désactivation des systèmes de sécurité, et rendre impossible les appels entrants et sortants.
Dans la pratique le système m’a empêché d’atteindre les 130 km/h, ce qui peut être gênant pour un dépassement. Mais un jeune permis français n’étant pas censé dépasser les 110 km/h…

Dans l’habitacle, peu de changements

Un propriétaire d’une Fiesta 6 phase 1 ne sera pas dépaysée dans cette “nouvelle” Fiesta. On notera seulement des modifications de teintes, avec des propositions bi-ton pour la planche de bord, ce qui n’est pas le cas de notre voiture d’essai. La qualité de finition est dans la moyenne de la catégorie, mais certains plastiques comme celui du volant mériteraient un grain plus travaillé.

nouvelle Ford Fiesta
Un GPS intégré sera proposé en option à partir de février 2013. Situé trop loin du conducteur, l’écran 5 pouces ne sera pas tactile comme celui d’une nouvelle Clio. En attendant un accessoire sous forme de bras intégré permet d’installer un navigateur Garmin sans avoir besoin d’installer une ventouse et un câble.

Nettement plus courte qu’une nouvelle Clio, la Fiesta a un coffre de capacité inférieure. Les 270 litres restent toutefois suffisants dans le cas d’une seconde voiture qui ne servira pas aux départs en vacances.

Des prix en baisse

Ford adopte une nouvelle stratégie tarifaire sur sa Fiesta, pour ne plus céder aux promotions de plusieurs milliers d’euros qui finissent par dérouter les acheteurs.
En entrée de gamme, la nouvelle Fiesta débute à 11750 euros en fintion Ambiente avec le petit 1.25 de 60 ch.
La seconde finition Trend sera la plus vendue, car elle ajoute des équipements quasiment indispensables : climatisation manuelle, radio CD MP3 6 HP avec prise USB, MyKey, rétroviseurs électriques couleur carrosserie , verrouillage centralisé à distance, et siège conducteur réglable en hauteur.
La Fiesta Titanium de cet essai ajoute encore la climatisation automatique, des éclairages intérieur, le système SYNC avec bluetooth et Ford SOS, le régulateur de vitesse, l’ordinateur de bord, le volant et le frein à main gainés cuir, le rétroviseur intérieur électrochrome, et les phares et essuie-glaces automatiques.
L’addition grimpe alors à 17050 euros pour cette Fiesta Titanium 1.0 SCTi 125 ch 3 portes. A moteur égal, l’écart entre les finitions Trend et Titanium est de 1600 euros.

La consommation de la Fiesta Ecoboost 125 ch peut descendre aux alentours de 6 litres en ayant le pied léger. C’est un chiffre qui se rapproche alors un petit peu des 4,3 L annoncés par le constructeur. Mais sur un autre parcours avec du relief, la consommation a grimpé à 10 litres/100 km.

nouvelle Ford Fiesta

nouvelle Ford Fiesta

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI :

Essai Ford Fiesta restylée 1.0 SCTi Titanium : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :