Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Mercedes Classe A 220 CDI Fascination

Mercedes Classe A 220 CDI

Mercedes Classe A 220 CDI

La Mercedes Classe A 220 CDI nouvelle génération délaisse quelque peu sa vocation de voiture « familiale » au profit d’un caractère plus dynamique.

D’ailleurs, cette nouvelle Classe A fait une entrée pour le moins fracassante sur le segment des berlines compactes pour redéfinir la donne en matière de sportivité, d’élégance et de confort.

Saluée par les médias et déjà plébiscitée par les automobilistes, la nouvelle Classe A entend continuer à étendre son emprise avec l’arrivée d’un bloc diesel fort de 170 CH.

L’occasion pour notre équipe de prendre le volant de cette Mercedes Classe A, animée par cette motorisation 220 CDI BlueEfficiency.

 

DESIGN :

«Miroir, mon beau miroir dit moi qui est la plus belle ?».

Dès le premier regard, la calandre et les phares de la nouvelle venue de Stuttgart captent immanquablement l’attention.

Photo-design

Le design a été l’objet de toutes les attentions et c’est incontestablement le point fort du modèle. Comme en témoigne la ligne très dynamique et sculpturale qui offre un équilibre nouveau et harmonieux. Exit les allures de monospace de la première génération et c’est tant mieux pour le style !

De même les dimensions relativement compactes et les lignes de carrosserie travaillées confèrent au véhicule un certain dynamisme avec des arêtes marquées qui répondent à des surfaces tendues. Sa silhouette sportive et élégante garde un équilibre parfait.

Ses proportions dynamiques se distinguent par le long capot moteur typique des automobiles de la marque tandis que les lignes acérées et les décrochements alternent en un rythme harmonieux pour jouer de la lumière. Même à l’arrêt, cette nouvelle Classe A donne l’impression d’être en mouvement.

La face avant séduit d’emblée avec son capot bombé où l’étoile trône fièrement en son centre, comme sur les dernières SLK et CLS. Les phares avant arborent un design très soigné et confèrent à la voiture de l’expression et du caractère.

Mercedes propose 5 niveaux de finition sur la gamme Classe A : Intuition, Inspiration,  Sensation, Fascination et enfin la ligne Sport.

Notre version à l’essai dans sa finition « Fascination » rehausse l’élégance et la sportivité du modèle par l’adoption : du kit de carrosserie AMG, de jantes AMG 18 pouces avec 5 doubles branches, de vitres latérales arrière et lunette arrière en verre teinté foncé, du Pack Sport AMG, et d’une double sortie d’échappement ovale en acier inoxydable poli.

Question style, vous l’aurez compris la nouvelle Classe A propose à la fois une ligne élégante, moderne et juste ce qu’il faut de sportivité mais dépourvu de tapage.

En jouant sur tout ce qui est « tendance » et le mêlant habillement, la nouvelle Classe A fait mouche d’un point de vue stylistique.

Tout au long de notre périple, l’auto n’a cessé d’attirer les regards et les différents critiques des personnes interrogées sont unanimes : la Classe A est une réussite !

VIE A BORD :

L’allure athlétique de la carrosserie transparaît également à l’intérieur. La nouvelle génération de Classe A fait la part belle à la présentation tout comme la finition qui ne souffre d’aucune critique.

Photo-intérieur

Haut de gamme affirmé dans son exécution Fascination, la nouvelle Classe A sait mettre à l’aise ses occupants avec des sièges d’un cuir de qualité. Tandis que le volant AMG gainé de cuir avec des surpiqûres rouges, tombe parfaitement en main grâce à l’ajustage en hauteur et en profondeur de la colonne. Allié aux réglages électriques du siège, il offre ainsi une position de conduite idéale. A noter, que la sellerie cuir et les panneaux de porte coiffés de cuir adoptent également des surpiqûres rouges.

L’autre point fort de cette nouvelle Classe A demeure l’atmosphère de luxe et de sobriété qui se dégage à bord : les sièges avant offrent une multitude de réglages et l’ergonomie des différentes commandes ne souffrent d’aucune critique.

Si de prime à bord la commande de levier de vitesse et son emplacement derrière le volant font quelque peu rétro, cette dernière s’avère très intuitive et simple d’utilisation.

En revanche côté habitabilité, il faut savoir ce que l’on veut. Si on considère la Classe A comme une véritable compacte à vocation familiale, on sera déçu.

Cependant, l’espace de vie à l’intérieur est très correcte tant pour le rang 1 que pour le rang 2.

D’autre part, nous avons épinglé un problème quant au champ de vision vers l’arrière. Effectivement, la Classe A souffre réellement d’un champ de rétro-vision très réduit.

photo-vitre-arrière

Et ne comptez pas sur le balais d’essuie glace arrière qui se montre très avare quant à la surface de balayage de la vitre arrière.

Enfin, probablement dû à un défaut de conception, il nous a fallu régulièrement procéder au nettoyage de la caméra arrière pour rendre l’image lisible sur l’écran central. L’eau de pluie stagne sur l’objectif de la caméra la rendant quasiment inopérante.

EQUIPEMENT :

La dotation de série de la CLASSE A dans sa livrée huppée « Fascination » propose un  niveau d’équipement pour le moins correct, parmi lesquels : la climatisation automatique Thermotronic, le régulateur et limiteur de vitesse, l’APA (aide au parking active), les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, le rétroviseur intérieur avec fonction automatique jour/nuit, le toit ouvrant panoramique, la caméra de recul et les projecteurs de bi-xénon, le système de navigation Map Pilot.

Lanterne rouge concernant le tarif du système de navigation « Command Online »  facturée tout de même 2 300 euros, ce qui peut réellement se poser comme un réel grief. On apprécie en revanche le confort de lisibilité sur l’écran couleur de 18 cm avec affichage de la navigation en 3D.

Malheureusement, le système de franchissement de ligne tout comme l’avertisseur d’angle mort demeurent des options même sur cette version la plus huppée de la gamme.

En digne Mercedes, la Classe A affiche un niveau de sécurité active et passive exemplaire pour la catégorie. En plus des 7 airbags de série, la Classe A peut en compter de série sur :

  • le système de détection de somnolence ATTENTION ASSIST qui invite à faire une pause aux premiers signes de fatigue ou d’inattention.
  • le système COLLISION PREVENTION ASSIST qui déclenche une alerte visuelle et sonore lorsqu’il détecte une distance de sécurité insuffisante,
  • le système PRE-SAFE qui peut détecter en amont les situations de conduite critique et déclencher à titre préventif des mesures de protection pour les occupants.

Malheureusement le système de régulateur de vitesse adapatatif « DISTRONIC PLUS » demeure une option assez onéreuse (1 050 euros).

A CONDUIRE :

Structurellement, la CLASSE A bénéficie d’une excellente rigidité torsionnelle qui contribue au confort vibratoire du véhicule et permet une exploitation optimale des trains roulants.

Il faut dire que notre version 220 CDI dans sa déclinaison « Fascination » dispose d’un train de roulement sport. Ce dernier, allie agilité, sécurité élevée et confort.

Par rapport au train de roulement de série, les ressorts et les amortisseurs sont affermis tandis que la carrosserie est abaissée de 15 mm de façon à réduire les mouvements de roulis et accroître la stabilité de marché.

Résultat : le véhicule présente un comportement routier au demeurant excellent. Le train avant est incisif et s’accompagne d’une direction précise et consistante.

Dans les différents enchaînements de virages, les mises en appui en virage sont franches. Par conséquent, l’auto demeure très agile quel que soit le type de parcours avec un train arrière très stable.

Photo-tenue

Une direction précise et informative :

Fidèle au savoir-faire de la marque en la matière, la direction assure une précision optimale, ainsi qu’une excellente remontée d’information, au profit d’une bonne prise en main.

Le volant est agréablement léger en manœuvres et saura garder toute la précision requise à vitesse élevée.

Composant de la ligne Fascination, la direction paramétrique complète le train de roulement grâce à une démultiplication variable asservie à l’angle de braquage, pour une transposition encore plus spontanée des impulsions donnés à la direction. En outre, cette direction offre un retour très précis sur l’état de la chaussée. Même en agglomération l’auto se conduit avec une simplicité déconcertante, les différentes manœuvres de stationnement ne sont qu’une simple formalité.

Volant Mercedes Classe A Fascination

Volant Mercedes Classe A Fascination

Position de conduite au top, volant cuir AMG à l’épaisse jante parfaitement en mains et surtout une direction précise offrent un toucher de route parfait et l’envie de battre des kilomètres est immédiate.

Même sur routes sinueuses, la Classe A 220 CDI se révèle facile et rassurante en toute situation et   profite d’un comportement sain et parfaitement prévisible.

Notre version d’essai était équipée de pneumatiques Good Year Eagle F1 de 225/40/R18 qui nous ont donné entière satisfaction quant à leur motricité. Nous avons pourtant bravé bon nombres d’intempéries durant notre essai : chaussée détrempée, enneigée et la Classe A s’est toujours montrée rassurante.

Le châssis de cette Classe A offre un compromis idéal entre confort et dynamisme avec une répartition des masses parfaitement maîtrisée. Les amateurs de conduite seront comblés et auront le sentiment de faire corps avec la machine.

Les suspensions assez sèches assurent en revanche un amortissement en continu toujours adapté en fonction de la vitesse et du revêtement, éradiquant les mouvements de caisse tant en roulis qu’en tangage.

Quant aux routes les plus sinueuses, elles permettent d’emblée de mesurer que châssis et rigidité de structure supportent une conduite dynamique.

 

FREINAGE :

L’efficacité du système de freinage s’est révélé très efficace, avec une puissance et une stabilité rassurante.

Le freinage très mordant mais toujours facile à doser s’ajoute à une grande stabilité sous le contrôle d’un ESP à l’action rapide.

Même en adoptant une conduite dynamique le système de freinage de cette Classe A 220 CDI ne présente guère de faiblesse.

MOTORISATION DE LA MERCEDES CLASSE A 220 CDI:

Pour le moment l’offre diesel sur la gamme Classe A s’articule autour de trois motorisations : le 180 CDI (109 ch), le 200 CDI (136 ch)  et une version 220 CDI qui vient coiffer la gamme diesel.

Baptisé «220 CDI», nous voici en présence d’un moteur 4 cylindres de 2 143 cm3de cylindrée développant une puissance de 170 Ch DIN (125 Kw) à 3 400 tr/min et un couple de 350 Nm de 1 400 à 3 400 tr/min.

En outre, cette valeur de couple confortable (350 Nm) est notamment liée à une technologie diesel Common Rail de quatrième génération qui se caractérise par une pression d’injection portée à 1 800 bars, des chambres de combustion optimisées ainsi que des injecteurs piézoélectriques. La suralimentation du moteur est quant à elle confiée au service d’un turbocompresseur à géométrie variable.

Sous cette appellation se regroupent plusieurs technologies à savoir : des technologies d’injection les plus avancées, une distribution entièrement variable et une technologie novatrice de suralimentation par turbocompresseur sont réunies pour augmenter l’efficience et le dynamisme. La somme de toutes ces mesures constitue un avantage décisif : moins de consommation et d’émissions de Co2 pour plus de performances.

photo-moteur

Les performances qui en découlent sont pour le moins honorables, avec une vitesse de pointe annoncée pour 220 km/h et le 0 à 100 km/h plié en 8,2 secondes.

A titre de comparaison une Volvo V40 D4 de 177 ch pourtant dotée d’un couple supérieur (400 Nm) contre 350 Nm pour l’allemande demande 1 dixième de plus pour atteindre les 100 km/h et rend les armes à 215 km/h.

Si au démarrage ce moteur ne laisse aucun doute sur l’absence de bougies d’allumage dans ses culasses, ce bloc tient bien toutes ses promesses sur le route et n’est jamais à cours de ressources.

Grâce à son turbo œuvrant dès les plus bas régimes, cette Classe A progresse sans effort sur l’asphalte. Cette motorisation allie en outre une remarquable onctuosité, vigueur et linéarité.

D’ailleurs ce bloc 220 CDI accepte de reprendre sans le moindre à coup dès 1 000 tr/min !

Transmission Automatique à 7 rapports (7G-Tronic) :

Baptisé 7G-Tronic, cette transmission automatique est une véritable pièce d’orfèvrerie, qui fonctionne de manière particulièrement efficace et confortable.

Elle permet un passage des vitesses en continu et se montre très réactive lors des dépassements. La boîte de vitesse peut être également commandée de façon manuelle à l’aide de palettes de vitesses situées derrière le volant, le système fonctionne efficacement.

Photo-levier

Le septième rapport allongé contribue efficacement à abaisser la consommation moyenne et le niveau sonore sur l’autoroute : une vraie réussite ! A partir de 90 km/h, l’auto vogue déjà sur le dernier rapport.

BUDGET :

Proposée à partir de 34 800 euros dans sa finition Inspiration voir 40 400 euros dans son exécution Fascination, la Classe A 220 CDI  n’est donc pas compte tenu du prestige de son blason à la portée de toutes les bourses, d’autant que certaines options demeurent relativement onéreuses.

Si la firme à l’étoile vise objectivement une clientèle « jeune », il est possible que ce soient essentiellement des seniors qui l’achèteront majoritairement.

Malgré une consommation annoncée par le constructeur à 4,2 L/100 km, nous n’avons pas réussi à descendre en dessous des 5,8L/100 km sur un trajet essentiellement extra-urbain.

photo-consommation

En outre, notre consommation moyenne s’est stabilisée à 6,8 L/100 km, ce qui reste très correct dans l’absolu. Fort regrettable que la contenance du réservoir soit limitée à 50L alors que certaines concurrentes peuvent embarquer jusqu’à 60 litres de carburant.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI :

Essai nouvelle Mercedes Classe A 220 CDI 7G-DCT : conclusion, galerie photos

 

 

Publicité

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

ACTUS

Publicité
Connection