Essai Audi A1 1.4 TFSi 122 S-Tronic, nouvelle référence

Audi A1 1.4 TFSi

Audi A1 1.4 TFSi

Le segment des citadines chic a le vent en poupe. Mini, Citroën DS3 et depuis quelques semaines la petite dernière de la firme Ingolstadt, l’Audi A1. Dynamique, haut de gamme et sportive, cette nouvelle Audi ne manque pas de qualificatifs, mais saura-t-elle nous séduire ?

Commercialisée depuis septembre, la petite Audi confirme déjà son succès. Le nombre d’immatriculation atteint 900 unités rien que pour son premier mois de lancement. Quels sont les secrets d’un tel engouement ? L’image de la marque aux anneaux y est pour beaucoup mais ce n’est pas tout : son design compact, les possibilités de personnalisation et enfin la présentation intérieur séduisent le public.

Pour notre premier essai, nous avons choisi un modèle équipé du 1.4 TFSi de 122ch. Cette version constitue pour l’heure la plus puissante Audi A1 en attendant l’arrivée du 1.4 TFSi de 185ch l’année prochaine.

Design

Dans sa robe Bleu Scuba métallisée, l’Audi A1 reste très discrète. D’autant plus que notre modèle ne bénéficie d’aucune personnalisation extérieure comme les arches alu ou bien de jantes de grand diamètre. Néanmoins, son design moderne ne laisse pas indifférent. On retrouve la calandre « SingleFrame » qui identifie toutes les nouvelles Audi ainsi que de grandes prises d’air qui suscitent la sportivité. La poupe est tout aussi réussie avec des feux arrière d’une seule pièce, un diffuseur noir et une double sortie d’échappement. Notez que ce modèle est le plus compact de la gamme Audi avec seulement 3,95 mètres de longueur. Outre sa ligne très séduisant, l’Audi A1 se révèle très bien finie. Les ajustements des différents éléments de carrosserie sont irréprochables.

Audi-A1-TFSi-122-lignes

A son bord

A bord, on ressent le même soin apporté lors de la conception et de la fabrication. Le choix des matériaux, la qualité de leur finition ainsi que la précision des assemblages sont exemplaires comme sur les modèles plus prestigieux de la gamme Audi. Le tableau de bord gainé de mousse souple bénéficie d’une surface au grain agréable à l’œil comme au toucher. En revanche, notre modèle d’essai est un peu triste avec des tons sombres tant au niveau des sièges que de la planche de bord. Mais ne vous fiez pas aux apparences, sachez qu’il est possible de personnaliser l’habitacle afin de lui apporter un peu plus d’originalité. Un grand choix de couleurs est proposé pour les cerclages des diffuseurs : blanc brillant, gris titan, rouge amulette, beige satin et vert wasabi. De même, Audi propose un large choix de teintes pour les accoudoirs, les pochettes à carte et les grilles des haut-parleurs intégrés.

Passé ce premier contact plutôt positif, on peut ensuite apprécier l’ergonomie et les petites attentions destinées au conducteur et aux passagers. La position de conduite ne souffre d’aucun reproche grâce aux différents réglages du siège et du volant. Les différentes commandes sont facilement accessibles et l’utilisation des principales fonctions est assez intuitive. En revanche, nous avons trouvé les rangements peu nombreux. L’A1 se contente du strict minimum avec une boîte à gant, des bacs de portes et deux portes gobelets. Ceci dit, ses principales concurrentes ne font guère mieux. Quand au coffre, la Marque annonce un volume de 270 litres soit 15 de moins qu’une Citroën DS3.

Audi-A1-TFSi-122-finition

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Audi A1 1.4 TFSi 122 S-Tronic : conduite, budget

Essai Audi A1 1.4 TFSi 122 S-Tronic : bilan, galerie photos, caractéristiques