Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Subaru Impreza 2.0D 150 Boxer diesel Sport Club

Texte et photos : Olivier Sibani, Sébastien Rabatel

Subaru Impreza Boxer Diesel

Subaru Impreza Boxer Diesel

La crise a touché les sportives, et depuis cette année, l’Impreza carbure au mazout. Ce n’est pas une hérésie, la preuve : 2 Impreza sur 3 vendues cette année sont en diesel.
Une seule offre pour le moment : un diesel 2.0 de 150 ch. Entièrement conçu par Subaru, ce bloc 16 soupapes est unique par son architecture : il s’agit d’un 4 cylindres à plat. Non malussée malgré ses 4 roues motrices, l’Impreza 2.0 D est un modèle important pour la marque, de quoi y consacrer un essai !

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Ligne :
La ligne de la dernière génération d’Impreza est relativement fluide et bien proportionnée.
On lui préférait l’ancienne Impreza avec sa ligne de berline 3 volumes.

A l’arrière, elle se démarque par des LED abritées sous des feux de couleur translucide, façon Lexus.

La nouvelle Impreza entre dans la catégorie des compactes avec une longueur de 4,41m.
En version Sport et Sport Club, le kit carrosserie est de rigueur. Au menu : capot avec large prise d’air, bas de caisse, jantes aluminum 17″, extracteur arrière, sortie d’échappement de gros diamètre et becquet arrière.

L’effet est réussi, la plupart des automobilistes croiront avoir affaire à une Impreza STI !
Cependant le kit carrosserie reste différent de l’Impreza STI qui dispose notamment d’un bouclier avant spécifique, et d’ailes avant et arrière élargies.

Cette Impreza se démarque ainsi des compactes plus classiques et diffusées en grand nombre que sont les Golf, Megane, 308. Plus radicale et peu diffusée, elle vous propose une certaine exclusivité.

A son volant, elle donne un peu le sentiment d’être dans une BMW : le pare-brise n’est pas très plongeant, et on peut voir le capot, dominé par l’imposante prise d’air.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Confort :

Les sièges offrent un excellent maintien latéral et sont très confortables.
Le siège conducteur de notre véhicule d’essai était équipé de réglages électriques.
Les passagers arrières seront à leur aise à l’arrière : la place aux jambes  est très correcte, même pour des adultes.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

En revanche la position de conduite est perfectible, les grands gabarits auront du mal à trouver une position idéale. La colonne de direction étant assez basse il vous faudra régler le siège avant dans la position la plus basse pour être bien à l’aise.

Le volant trois branches revêtu de cuir offre une très bonne prise en main.

En version haut de gamme Sport Club, la Subaru Impreza est très richement équipée. Sellerie cuir, GPS, sièges chauffants, toit ouvrant électrique, carte de démarrage mains libres :  il n’existe tout simplement aucune option.
En revanche, il faudra aller piocher dans les accessoires pour disposer de radars avant et arrière, d’une caméra de recul ou d’un kit mains libres.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Le Gps grâce à son écran tactile est agréable d’utilisation. Le graphisme est assez basique, mais la navigation est précise et efficace.

Le système audio inclut une prise jack pour les baladeurs MP3, mais pas de prise USB : dommage pour les iPod !

L’utilisation du régulateur de vitesse n’est pas des plus conviviales car peu intuitive. La vitesse prise en compte n’est pas affichée dans l’odomètre.

Malgré un équipement plutôt complet, il subsiste quelques lacunes comme l’absence de la climatisation bizone, le détecteur de luminosité et le rétroviseur électrochrome.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Moteur :

Le boxer diesel fait preuve d’une bonne souplesse, et son élasticité permet d’exploiter tout le potentiel de son chassis. Le couple de 350 Nm est disponible dès 1800 tr/min. La consommation mixte est annoncée à 5,2L. Sur notre modèle d’essai, avec un parcours de 1500 kms l’ordinateur de bord indiquait 6,8L. Avec les bouchons parisiens, c’est fort raisonnable !

En vitesse stabilisée le confort accoustique est très correct,  par contre à pleine charge le bruit du moteur est peu agréable, car trop typé diesel.

Ce moteur est couplé à une nouvelle boîte manuelle 6 vitesses.
Les rejets sont de 155g, ce qui dispense l’Impreza 2.0D d’un malus. Son filtre à particule est de type fermé, voilà qui pourra rassurer les préoccupations écologiques des acheteurs.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Tenue de route :

C’est le point fort de l’impreza ! Vous pouvez compter sur un châssis très équilibré et une motricité redoutable.
La voiture devient une compagne de route des plus agréables quelles que soient les conditions météo. La transmission intégrale symétrique procure une adhérence sans faille.

Le freinage ne souffre d’aucune critique, il assure de bonnes distances d’arrêt et se montre d’autre part très endurant.

Les pneumatiques Yokohama Advan en 205/50 R17 procurent une excellente adhérence, sur sol sec ou humide.

La sécurité est complète, avec aide au démarrage en côte, aide au freinage d’urgence, et système de contrôle dynamique du véhicule baptisé VDC.

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Conclusion :

L’Impreza 2.0 D boxer diesel est bien née. Agréable à conduire, elle est aussi plutôt confortable et spacieuse aux places arrière. Si vous souhaitez vous acheter une compacte diesel agréable à conduire et qui se démarque des traditionnelles Golf, 308 et Megane, alors c’est celle qu’il vous faut!

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Les plus :
– Motricité (transmission intégrale)
– direction précise
– confort
– gage de se démarquer des autres compactes

Les moins :

– Bruit du moteur en pleine charge
– Lacunes d’équipements.
-Qualité des plastiques

Subaru Impreza Boxer diesel

Subaru Impreza Boxer diesel

Performances chiffrées constructeur :
– 0 à 100 : 9 secondes

-Vitesse maxi : 205 km/h

Consommations chiffrées constructeurs :

Urbaine : 8,6 L/100km
Extra urbaine : 5,2 L/100km
Mixte : 7,3 L/100km

Motorisation :

Cylindrée : 4 cylindres 1998 cm3
Puissance : 150 ch à 3600 tr / min
Couple : 350 nm à 1800 tr /min
Rejet CO2 : 155 g/km

Puissance fiscale : 8 CV

Dimensions :

Longueur : 4,415 m
Largeur (rétroviseurs dépliés) : 1,74 m
Hauteur : 1.47 m
Empattement : 2.62 m
Masse à vide : 1455 Kgs

Coffre : 358 dm3

Modèle essayé : Subaru Impreza 2.0D 150 ch Boxer diesel Sport Club
Prix de la version essayée : 34 300 €

Options du véhicule d’essai :
-aucune !

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

BMW X1 restylé BMW X1 restylé

BMW X1 restylé : les photos !

ACTUS

Publicité
Connection