Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai BMW i3 : concept next premium

BMW i3

BMW i3

Une auto en rupture avec ce que fait BMW d’habitude : c’est ce que nous promet la BMW i3. Révolutionnaire, elle l’est, car la première voiture électrique du constructeur bavarois produite en grande série se démarque des voitures thermiques de la marque dans tous les domaines.

BMW i est une nouvelle marque, qui sera consacrée aux voitures électriques.

Un design BMW i en totale rupture 

Le style de cette BMW i3 ne fera peut-être pas l’unanimité, mais elle fera tourner bien des têtes. Il est rare de voir arriver en concessions un modèle qui semble proche d’un concept de salon !

Plus de pan Hoffmeister sur cette i3, mais un « stream flow » pour favoriser l’écoulement et un petit rappel du design d’une prise électrique. La ceinture appelée « black belt » permet d’abaisser visuellement le centre de gravité et donne à l’i3 un style singulier.

BMW i3

BMW i3

De profil les petites portes arrière à ouverture antagoniste sont très discrètes. La BMW i3 bénéficie de nouveaux pneumatiques 19 pouces très étroits en 155/70 R19. Elle peut ainsi profiter de grandes roues, mais aussi de pneumatiques étroits et moins énergivores.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle fait tourner bien des têtes. Dans la circulation parisienne, l’i3 n’est pas passée inaperçue et un groupe de jeunes filles souhaitait même poser devant elle. De bonne augure pour la carrière du modèle !

BMW i3

BMW i3

 

A vivre : un habitacle étonnant

Dans l’habitacle conçu lui aussi en fibres de carbone, on entre dans une nouvelle ère. Plancher plat, construction légère, matériaux inédits : BMW i apporte là aussi sa vision innovante du « next premium ». Ou comment rester dans le haut de gamme en utilisant moins de matériaux haut de gamme  !

BMW i3

BMW i3

La i3 est une cinq portes, mais elle se démarque avec deux petites portes arrière antagonistes qui s’ouvrent seulement quand les portes avant sont ouvertes.

Pas forcément très pratique au quotidien, mais une fois ouvertes, avec l’absence de montant central et des sièges avant très fins, on a l’impression de pénétrer dans un concept-car.

 

BMW i3

BMW i3

Pour être écologique, la i3 utilise des matériaux très différents d’une automobile classique. La sellerie est en laine naturelle, et plus étonnant encore sont les éléments en fibre végétale sur la planche de bord et les contre-portes. Un matériau appelé kenaf, qui change du plastique mais ne fait pas très premium en lui-même.

On peut toutefois saluer les concepteurs qui sont allés au bout de la démarche en créant une voiture révolutionnaire à tous points de vue.

Pour ceux qui veulent afficher un peu de luxe à bord, un large insert en bois d’eucalyptus apporte une touche de matériau renouvelable. ( sur  les ambiances optionnelles  Lodge et Suite )

De série une carte SIM permet d’activer l’appel d’urgence en cas d’accident ou autre problème.

Mais l’intérêt de la voiture connectée prend ici tout son sens, avec le mode Eco Pro dans le navigateur GPS qui va nous suggérer un itinéraire qui tient compte de la charge de la batterie, de la topographie et du style de conduite.

Plus étonnant : une application en cours de développement pour un itinéraire intermodal. Les transports publics sont pris en compte dans l’itinéraire, avec recommandation de parking pour y laisser son i3 et passer ensuite sur un autre mode de transport. Un bon moyen pour éviter les bouchons…

La capacité de coffre de 260 L est celle d’une citadine, elle peut être portée à 1100 L en rabattant la banquette arrière. Le coffre en lui-même fait 225 L, et les 35 L complémentaires sont présents sous le capot avant où vous pouvez par exemple ranger le cordon de recharge.

Ce n’est évidemment pas une voiture qu’on prendra pour partir en week-end, du fait de son autonomie forcément limitée.

BMW i3

BMW i3

A conduire : des performances dans l’esprit BMW

L’i3 est la première voiture au monde fabriquée en grande série avec de la fibre de carbone. Le PRFC est un plastique renforcé de fibres de carbone, utilisé ici à grande échelle pour réduire le poids au maximum.

A elle seule, la batterie lithium-ion pèse 240 kg. Ce poids est compensé par les 250 kg de gain dus à l’utilisation du PRFC.

Avec un poids à vide de 1195 kg, la BMW i3 est ainsi plus légère qu’une Renault ZOE d’environ 200 kg ! Ajoutez à cette donnée un moteur électrique de 170 ch, contre 88 ch pour une ZOE, et vous avez une idée du potentiel dynamique de cette BMW i3.

En plein coeur de Paris, on prend vite la mesure du dynamisme de cette nouvelle puce électrique. Son aisance lui permet de s’insérer et de laisser tout le monde sur place : c’est particulièrement étonnant ! Le diamètre de braquage très réduit de 9,86 m est un vrai plus pour la conduite en ville.

Dans ces conditions, faire les trois quarts du tour de la Place de l’Etoile n’est qu’une formalité, ou presque. La récupération d’énergie à la décélération est particulièrement importante et lorsque vous levez le pied en ville, il sera presque rare de freiner. Curieux dans un premier temps, mais on s’y habitue rapidement.

Sur voie rapide, l’i3 se révèle particulièrement bien insonorisée au niveau des bruits de roulement et des bruits aérodynamiques. Dans une voiture électrique, l’absence de ronronnement d’un moteur thermique rend les autres bruits très perceptibles. Mais là encore les ingénieurs BMW ont effectué un travail impressionnant.

Performante, l’i3 donne envie de taquiner un peu sur de petites routes départementales. Et à ce jeu-là, on est évidemment loin de l’aisance et du châssis d’une Série 1 ou d’une Série 3. Dans un enchaînement de virages, les pneumatiques ultra-étroits vous rappelleront vite à l’ordre avec des prises d’appui qu’on peut vite sentir proche de la glisse en conduite dynamique.

En vitesse de pointe, l’I3 est bridée à 150 km/h. Rappelons que l’autoroute est l’ennemi des voitures électriques avec une consommation soutenue et continue, sans récupération d’énergie…Il est donc logique de brider ce type de voitures pour épargner les batteries. Et coller aux capacités routières d’une citadine électrique comme l’i3.

Suivant sa conduite et le mode sélectionné, l’autonomie va varier de 130 à 200 km suivant les chiffres de BMW. Sans prolongateur, l’autonomie réelle a en effet tourné autour des 125 km lors de cet essai, où nous n’avons pas hésité à taper dedans pour profiter des accélérations du moteur électrique conçu par BMW.

BMW i3

BMW i3

 

Le prolongateur d’autonomie de la BMW i3 : un plus indispensable ? 

Avec un prolongateur d’autonomie, le poids de la BMW i3 grimpe de 120 kg. Un moteur bicylindre essence de moto va en effet servir de groupe électrogène : il n’entraînera jamais les roues arrière. C’est le moteur du scooter BMW, mais dégonflé à 34 ch. Une option à 4710 euros, avec un réservoir d’essence de 9 L.

Dans les faits on peut activer ce petit moteur hors de la ville, afin de préserver la batterie pour les zones les plus sensibles. L’autonomie ajoutée est annoncée jusqu’à 150 km : elle va permettre en fait de doubler l’autonomie d’origine de 120 à 240 km sans se priver de belles accélérations.

BMW i3

BMW i3

Mais comme il sera malgré tout quasiment impossible de partir en week-end avec son i3, est-ce qu’il est vraiment nécessaire de prendre cette option ?

La majorité des utilisateurs ne dépassera pas un kilométrage journalier de 40 km. Soit trois jours d’utilisation pour une batterie pleine !

De plus, la présence du prolongateur va pénaliser le poids, avec un 0 à 100 qui sera effectué en 7,9 s et non plus 7,2 s. Malgré tout, les accélérations de l’i3 testée avec le prolongateur sont déjà très bluffantes.

BMW i nous assure que l’objectif est seulement de rassurer les utilisateurs, tout en nous indiquant que certains pays sont farouchement opposés à la présence de ce moteur thermique dans la i3.

De série le câble de recharge pour simple prise domestique permet de charger la batterie en 8 heures, avec une wall box installée à domicile ou ailleurs il suffira de 6 heures. En charge rapide sur une borne spécifique, 80 % du temps de charge peut être réalisé en 30 minutes.

Le prix de la Wallbox est de 890 euros, un tarif qui doublera avec le coût de la main d’oeuvre.

 

Budget : des tarifs très premium

Niveau tarif, c’est bien une BMW et une premium cette nouvelle i3. Le premier prix est ainsi de 34990 euros hors bonus écologique.

Pour ce montant, la dotation comprend la climatisation manuelle, le système bluetooth, le système de navigation, le radar de stationnement arrière, les jantes alliage 19 pouces, le volant cuir, l’appel d’urgence et les services connectés.

Le bonus écologique fera baisser la note de façon importante : le montant est de 6300 euros en France depuis début novembre, contre 7000 euros précédemment.

BMW i3

BMW i3

Pour un supplément de 1910 euros la i3 Urban Life est plus coquette avec la clim régulée, l’accoudoir central avant, le volant multifonctions, le régulateur de vitesse, les feux de jour à LED, le détecteur de pluie et de luminosité, les trois rétroviseurs électrochromes et rabattables électriquement pour l’extérieur. Voilà qui en fait davantage ce qu’on attend d’une BMW. Mais l’addition est alors salée pour une seconde voiture : 41600 euros avec le prolongateur d’autonomie !

Bon point pour la consommation, qui profite du poids réduit : elle est de 12,9 kWh/100 km, contre 14,6 pour une ZOE et 15 pour une Leaf. Le budget pour la consommation électrique sera donc moindre avec la nouvelle i3.

Contrairement à une ZOE, le prix des batteries est intégré dans le prix de la voiture.

Attention il n’y aura que 30 points de vente distribuant la i3, mais elle sera aussi commandable sur internet.

En LOA sur 36 mois, une BMW i3 revient à 470 euros avec l’entretien, pour 10000 km/an. Une formule certainement plus intéressante que l’achat classique.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI BMW i3

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

BMW X1 restylé BMW X1 restylé

BMW X1 restylé : les photos !

ACTUS

Seat Mii électrique Seat Mii électrique

Seat Mii Electrique : clonage sous tension

ACTUS

SKODA CITIGOe iV SKODA CITIGOe iV

Skoda CITIGOe iV : la moins chère des électriques

ACTUS

Publicité
Connection