Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Skoda Rapid Spaceback Style Plus TDI 90 DSG7

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Le marché des compactes est encore très important en Europe et en France, on dit même que chaque automobiliste passe à un moment par ce segment clé.

Jusqu’à présent, Skoda avait un trou dans sa gamme entre les Fabia et Octavia. En début d’année, la Rapid y a pris place mais avec une carrosserie tricorps qui n’est pas vraiment ce que préfèrent les acheteurs français. Le constructeur tchèque ne compte pas en rester là et lance une nouvelle déclinaison deux volumes, la Rapid Spaceback, qui part de zéro mais pourrait bien rapidement se faire une place au soleil. La voici à l’essai sous un ciel d’hiver…

 

Style : du classique

Les designers Skoda ont beau avoir mis en place un nouveau style pour la marque, les modèles tchèques restent dans une lignée très germanique. Le design mise avant tout sur la robustesse et la qualité, sans tenter de grandes fantaisies.

La face avant de cette Rapid Spaceback fait directement référence à sa grande soeur Octavia, qui est jusqu’à présent le best-seller de la marque tchèque au niveau mondial. Elle possède une certaine assurance de face, qui laisse place pour le profil à un classicisme peut-être trop prononcé. Mais on retrouve des éléments du langage Audi, qui devraient rassurer les acheteurs !

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Les feux arrière reprennent le motif en C des dernières Skoda. Avec le pack style, la Skoda Rapid présentée ici bénéficie d’un toit noir et d’une vitre de custode qui se prolonge, alors que les modèles classiques ont un élément tôlé au-dessus de la plaque d’immatriculation. Ce pack style de série sur cette Rapid Spaceback Style Plus comprend également les rétroviseurs noirs, le spoiler arrière noir, et des fonds de phares anti-brouillard noirs. Les jantes alliage 17 pouces bi-ton Ray participent à cette présentation soignée.

En option, Skoda propose les phares au xénon les moins chers du marché ! Pour y parvenir le constructeur a développé des optiques qui se dispensent du réglage automatique des phares et des lave-phares imposés par la règlementation européenne, en abaissant l’intensité lumineuse à 2000 lumens.

Les phares avant xénon sont affichés à 380 euros sur cette série spéciale. Du jamais vu.

A vivre : austérité et habitabilité généreuse

 

Dans l’habitacle la sobriété est de mise avec un agencement très classique. Les matériaux employés sont de qualité moyenne, avec des plastiques rigides y compris pour la coiffe de la planche de bord. Malgré tout, l’impression produite est très éloignée de celle d’un modèle bas de gamme car il se dégage une impression de sérieux dans l’assemblage, et des éléments comme l’insert façon aluminium sont visuellement bien présentés.Là encore, c’est la robustesse qui prime.

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Face au conducteur, le volant est agréable à prendre en main avec une jante large. L’ergonomie est soignée, avec un navigateur GPS optionnel qui est tout droit repris de ce qui se fait chez Volkswagen. L’écran est tactile, et complété par des touches bien placées et une petite molette.

GPS Skoda Rapid Spaceback

GPS Skoda Rapid Spaceback

On prend très rapidement ses marques dans cette Rapid Spaceback,

La dotation de série comprend l’essentiel mais fait l’impasse sur des équipements pourtant très communs comme l’essuie-glace automatique et l’allumage automatique des feux, ou la climatisation automatique bi-zone.

Mais là où la Skoda Rapid Spaceback marque des points, c’est en matière d’habitabilité avec un espace record à l’arrière et un grand coffre. La contenance est de 415 L, juste sous le record de 420 L de la nouvelle Peugeot 308. Mais Skoda France a préféré équiper de série ses Rapid Spaceback d’une roue de secours, qui se fait rare sur le segment. La contenance descend alors à 380 L, ce qui reste très confortable.

Coffre Skoda Rapid Spaceback

Coffre Skoda Rapid Spaceback

Aux places arrière garde au toit et espace aux jambes sont dignes d’une familiale, étonnant pour une compacte de 4,30 m de longueur. Skoda inscrit toujours ces priorités-là dans son cahier des charges.

Côté pratique, Skoda pense à tout avec une raclette anti-grivre fixée derrière la trappe à carburant, pour éviter d’avoir besoin d’ouvrir son véhicule avant qu’il ne soit déneigé.

 

A conduire

 

A conduire, la Skoda Rapid Spaceback met très rapidement en confiance. Sa direction est précise et bien calibrée, et la voiture est nettement plus douée sur la route que sa petite soeur Fabia.

Le choix de motorisations est concentré sur un niveau de puissances de coeur de gamme. En essence, le petit 1.2 TSI 85 ch ne démérite pas et sera même un excellent choix pour une Rapid Spaceback achetée en seconde voiture du foyer. Ce quatre cylindres est docile, silencieux et profite du poids relativement réduit de la compacte tchèque. Pour ceux qui voudront se faire plaisir, le 1.4 TSI 122 avec boîte double embrayage DSG à 7 rapports apportera plus de punch. La consommation aura toutefois du mal à descendre sous la barre des 7 L/100 km.

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

En diesel, le moteur TDI 90 avec boîte DSG 7 est convaincant par son confort d’utilisation et sa sobriété. Même avec une conduite dynamique, il ne sirote pas beaucoup plus que 5 L/100 km ! Rien d’étonnant alors que l’autonomie soit annoncée pour un millier de kilomètres. Même point positif pour le 1.6 TDI 105, seulement couplé à une boîte manuelle à 5 rapports mais qui sait se montrer discret à vitesse stabilisée.

Le châssis est plus agréable avec la surmonte 17 pouces, qui ne pénalise pas l’amortissement de trop et apporte une stabilité supérieure en courbes.

Du côté des équipements de sécurité il ne faudra pas s’attendre à pouvoir disposer des dernières technologies comme le régulateur de vitesse adaptatif, le détecteur de somnolence ou le franchissement de ligne. Sur ce point la Skoda Rapid Spaceback reste en retrait de la Golf, mais aussi de la Seat Leon.

La Rapid Spaceback assure malgré tout sa mission en matière de sécurité avec une note de 5 étoiles  au crash-test EuroNCAP et un freinage efficace.

 

Budget

 

La gamme de la Skoda Rapid Spaceback débute à 17350 euros avec le petit moteur essence 1.2 TSI 85 ch et la finition d’entrée de gamme Active. Un prix d’appel avec une dotation loin d’être plancher, avec de série la climatisation manuelle, le radio-CD MP3, l’ordinateur de bord, la banquette 2/3-1/3 et la roue de secours.

Pour s’offrir un modèle bien équipé avec boîte DSG, les tarifs peuvent rapidement grimper au delà des 23000 euros. Comme pour cette série spéciale Style Plus TDI 90 DSG7, affichée à 24145 euros ! Mais il s’agit de la plus chère de toute la gamme. En diesel, le coeur de gamme Ambition est proposé à 20690 euros en TDI 90 avec boîte manuelle. Un coeur de gamme avec jantes alliage 15 pouces, petit pack cuir, régulateur de vitesse, vitres arrière électriques, bluetooth, phares avant anti-brouillard, volant cuir multifonctions, et tapis de sol.

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

Skoda Rapid Spaceback Style Plus

L’équipement de la Skoda Rapid Spaceback Style Plus comprend le toit panoramique, les jantes alliage 17 pouces, la climatisation automatique, , les radars de stationnement arrière et les éléments du pack style.

De quoi se faire plaisir pour un tarif bien inférieur aux autres concurrentes généralistes.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI SKODA RAPID SPACEBACK

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Essai Mercedes Classe E Coupé 350 CDI : haut standing

ESSAIS

Publicité
Connection