Connectez-vous avec nous

Conseils & Services

Contrôle technique : tout savoir sur la contre-visite

Contrôle technique : tout savoir sur la contre-visite
Contrôle technique : tout savoir sur la contre-visite

Dans les nombreux points du contrôle technique, certains ne seront que des observations en cas de défaut, alors que d’autres donneront lieu à contre-visite. Le premier contrôle technique intervient pour le quatrième anniversaire d’une voiture, mais un passage est ensuite à programmer tous les deux ans. En France d’après Dekra, près de 20 % des véhicules sont soumis à contre-visite.

Préparer sa voiture avant le contrôle technique

Si vous faites appel à un garage pour passer le contrôle technique, par exemple dans la foulée d’une révision, les mécanos vont procéder à un pré-contrôle. Les éventuels défauts pourront alors être corrigés avant la visite, afin d’éviter une contre-visite.

Dans le cas où vous déposez vous-même votre voiture au centre de contrôle, rien ne vous interdit de faire la vérification de certains points de contrôle. Il est nécessaire de contrôler l’état des pneumatiques et leur gonflage, le bon fonctionnement des phares et des feux arrière, ou encore l’état des plaques d’immatriculation. Il s’agit des éléments les plus susceptibles de poser problème ( voir en détails plus loin dans l’article )

Les différents niveaux de défaillances du contrôle technique

Depuis la mise à jour du contrôle technique renforcé en 2018, davantage de points de contrôle peuvent donner lieu à motif de contre-visite. Il s’agit de l’ensemble des éléments de sécurité, une préoccupation majeure.

Trois niveaux de défauts sont indiqués par : défaillance mineure, défaillance majeure, ou défaillance critique. Dans le cas des 142 problèmes mineurs : une réparation est conseillée si possible, mais sans nécessité de passer une contre-visite. Et ce du fait qu’il n’y ait pas de danger pour la sécurité ou l’environnement.

Les défaillances majeures sont plus nombreuses puisqu’on en recense pas moins de 342 ! Si une défaut majeur est constaté, vous devrez alors faire réparer le véhicule dans les deux mois afin de pouvoir présenter votre voiture pour une contre-visite. Un danger est possible pour la sécurité ou l’environnement.

En cas de défaillance critique, le délai est encore plus court : vous ne pourrez circuler en sortant du contrôle technique que jusqu’à minuit. Le danger immédiat créé par votre véhicule pour vous ou / et les autres vous permet donc seulement d’aller la déposer dans un garage. Ou à la casse…

129 défaillances critiques sont actuellement recensées par la formule du contrôle technique en vigueur depuis 2018.

Les principales défaillances soumises à contre-visite

Les 4 principales défaillances concernant les pneumatiques, le système de freinage, l’éclairage, et la pollution.

Le contrôle des roues et des pneumatiques inclut la vérification de la conformité des pneus, qui doivent correspondre à la monte conforme à l’homologation du constructeur. Les dimensions possibles sont indiquées sur une plaque ou un adhésif apposé dans le cadre de la porte conducteur.

Le système de freinage est testé en passage sur banc, puis sur un pont ou une fosse. Là encore si vous avez constaté que votre freinage pose problème, faites le contrôler avant d’aller passer le contrôle.

L’éclairage est contrôle pour son fonctionnement et aussi ses réglages.

Et enfin la pollution est mesurée, les éventuels codes défauts enregistrés par le diagnostic du véhicule sont aussi passés en revue. Là encore si vous avez des témoins allumés pour un défaut de pollution, cela risque de poser problème ! N’oublions pas l’état et la bonne fixation du système d’échappement.

Quel délai pour faire la contre-visite

Une contre-visite est facturée entre 15 et 45 euros selon les centres et le nombre de points à revoir. En revanche au-delà d’un délai de 2 mois et 1 jour après un contrôle technique défavorable, il faudra repasser un passage complet au prix normal.

Il est donc moins coûteux de tout faire dans le délai de 2 mois. D’autant plus que si vous roulez après les 2 mois de délai, vous risquez une amende de 135 euros pour absence de contrôle technique.

Que faire en cas de contre-visite défavorable

Si le passage de la contre-visite ne permet pas d’obtenir la validation du contrôle, un nouveau délai de deux mois est accordé pour effectuer les réparations. Une nécessité, pour pouvoir circuler en toute sécurité.

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection