Comment bien assurer votre voiture lors de vacances à l’étranger ?

Comment bien assurer votre voiture lors de vacances à l'étranger ?
Comment bien assurer votre voiture lors de vacances à l’étranger ?

On peut partir du principe qu’une voiture assurée tous risques est assurée en France, mais aussi lors de déplacements à l’étranger. Pourtant en matière d’assurance il ne vaut mieux pas supposer, mais être certain des risques couverts par sa formule d’assurance.

Comment voyager à l’étranger en étant bien assuré

Si vous souhaitez voyager à l’étranger avec votre propre voiture, il faudra penser à l’assurance. Car selon les compagnies, l’assurance pourra fonctionner dans certains pays mais uniquement au niveau de la responsabilité civile. Et dans d’autres pays, vous ne serez pas couvert.

Des compagnies d’assurance comme la GMF proposent une assurance voyage spécifique, qui couvre 100 % des frais de retour en cas d’urgence, une assistance médicale avec prise en charge des frais médicaux, mais aussi des frais d’hélicoptère, frais d’avocat…Une formule adaptée aux courts séjours, jusqu’à 90 jours.  

Avant de prendre le départ et si vous avez prévu un voyage avec votre propre véhicule, vous pouvez par exemple réaliser un devis assurance auto chez GMF

Première obligation : disposer des documents d’assurance nécessaires.

La carte verte apposée sur le pare-brise et obligatoire jusqu’à ce jour est aussi obligatoire dans les autres pays d’Europe. Au dos, sont inscrits les pays où l’assurance fonctionne. La liste la plus répandue comprend 44 pays, ceux de l’Union européenne, ainsi que la Norvège, l’Islande, Andorre, la Croatie, la Suisse et le Liechtenstein.

Elle doit être accompagnée de l’attestation d’assurance qui contient toutes les informations légales : le nom et l’adresse de la compagnie d’assurance, les éléments d’identification du véhicule, et les coordonnées de son propriétaire.

La plupart des compagnies d’assurance couvrent les voyages dans les pays européens, ainsi que les pays limitrophes comme la Suisse. D’autres destinations ne sont donc pas couvertes d’office, ce qui sera le cas par exemple si vous envisagez un road-trip jusqu’en Turquie, ou un voyage au Maghreb. 

Un permis international est-il nécessaire ?

Ce type de permis correspond à la traduction du permis français, et non pas à un second permis. Il n’est pas indispensable pour voyager en Europe, et il est également accepté dans des pays comme la Suisse ou le Liechtenstein pour des déplacements temporaires. Pour voyager en dehors de l’Europe, le permis international va donc être nécessaire. Une simple démarche administrative suffit, et nécessite bien évidemment la validité du permis français. Un permis suspendu ne pourra pas permettre d’en obtenir un. Ce permis international est valable pendant une durée de trois ans. 

Dans les pays visités, il sera indispensable de respecter le code de la route en prenant en compte les particularités locales. Les limitations de vitesse sont différentes d’un pays à l’autre, certains pays imposent aussi le montage de pneumatiques hiver comme la Suisse.

Que faire en cas d’accident lors d’un voyage à l’étranger ?

Si un accident survient à l’étranger, il sera obligatoire de remplir un constat à l’amiable, également appelé constat européen d’accident et valable dans toute l’union européenne. Le constat papier est nécessaire, le constat numérique sur smartphone n’étant pas valable à l’étranger. En dehors de l’Europe, ce document pourra être utilisé mais n’aura pas la même valeur au niveau des preuves et des responsabilités de chaque conducteur impliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *