Essai Renault Laguna Coupé Black Edition 2.0 dCi 150

Essai Renault Laguna Coupé Black Edition 2.0 dCi 150

 

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

 

Apparu à l’automne 2008, la Renault Laguna Coupé reçoit une nouvelle  finition « Black Edition » sur laquelle nous nous sommes concentrés pour cet essai.
Cette finition est déclinée avec la motorisation diesel dCi150. D’une façon générale on choisit un coupé grand tourisme pour son exclusivité et son élégance. Reste à savoir dans ces conditions si notre version « Black Edition » répond à ce cahier des charges !

DESIGN :

Le Coupé Laguna affiche 5 centimètres de moins en longueur et se veut plus bas de 4,7 cm que la version Laguna berline dont elle reprend la plate-forme. Elle profite également d’un empattement réduit de 6 cm. Ce qui confère au Coupé Laguna des dimensions relativement « compactes » comparées à la concurrence.

La partie arrière est particulièrement soignée en terme de style et bénéficie d’un épaulement marqué de part et d’autre de la descente de toit. Enfin les feux arrières disposent pour le grand plaisir des yeux de la technologie des feux à diodes.

La proue divise davantage les opinions, avec une face avant qui arbore une ligne pour le moins futuriste tandis que les antibrouillards font partie intégrante du bloc optique.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

En revanche si les lignes sont douces, l’entrecroisement de lignes derrière la vitre latérale arrière nuit quelque peu à la fluidité générale.

Heureusement, notre modèle d’essai disposait en option de la surmonte pneumatique 18 pouces (jantes alliage Interlagos). La série Black Edition dispose de série de la double canule d’échappement chromée et des projecteurs elliptiques bi-xénon. Tous ces artifices permettent au coupé de montrer quelques attributs sportifs.

En définitive, le Coupé Laguna ne manque pas de charme dans cette livrée « Gris Cassiopée » et profite d’une ligne générale équilibrée.

A L’INTERIEUR :

A bord, le Coupé Laguna propose une présentation aussi soignée qu’épurée. Les matériaux sont de belle facture et les assemblages précis. Si Renault a en ligne de mire des productions outre Rhin et s’est donné les moyens de les concurrencer, à défaut de les supplanter, la qualité de certains matériaux comme les parties inférieures des contres-portes ne sont pas au niveau des références allemandes.

On regrettera également un manque d’exclusivité quant à la présentation du tableau de bord qui ne se différencie pas assez de la version berline.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

L’instrumentation du combiné se veut simple mais très lisible. Le résultat est à la fois esthétique et efficace puisque la lisibilité de jour comme de nuit est sans faille. L’ordinateur de bord placé dans l’odomètre affiche les différentes informations de l’ordinateur de bord.

Les sièges préservent un bon confort et maintiennent suffisamment. Quant à la position de conduite elle est paramétrable avec une précision remarquable. On trouve rapidement ses marques, d’autant que le volant offre une très bonne prise en main et invite au voyage. Les différentes commandes sont à la fois douces et précises ce qui contribue à une prise en main aisée.

L’accès à bord est également appréciable pour le segment, la garde au toit conviendra également aux grands gabarits pour le conducteur et passager avant.
C’est un peu moins vrai pour les passagers arrière qui ne profitent pas d’une garde au toit aussi généreuse qu’à l’avant. Heureusement la forme légèrement creusée des sièges garantit un espace aux jambes correct.

Pourquoi la finition « Black Edition » ?

La gamme Laguna Coupé s’articule désormais autour de 4 exécutions (Dynamique, Black Edition, GT, Initiale).

Située un cran au-dessus du  niveau « Dynamique », la finition « Black Edition » propose un équipement pour le moins complet : carte de démarrage mains-libres, frein à main électrique, climatisation bi-zone, capteur de pluie et de luminosité, aide au parking arrière, projecteur bi-xénon, régulateur de vitesse, radio cd MP3, jantes alliage 17 pouces « Talisman », peinture métallisée, double canule d’échappement.

Notre version d’essai était équipée du système de navigation Tom Tom, la digitalisation de la cartographie demeure simpliste, mais ce système offre l’intérêt de se montrer précis lors de la géolocalisation. Quant à naviguer dans les différents menus du GPS ce n’est pas chose aisée tant l’utilisation de l’interface se montre peu intuitive. En outre, compte tenu du prix très compétitif de l’option (490 euros), il serait déplacé de notre part de lui en tenir rigueur.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

Au quotidien la Laguna Coupé s’apprécie pour ses astuces fonctionnelles comme la trappe à carburant sans bouchon, l’aide au stationnement arrière, la carte mains libres ou le frein à main électrique. Ce dernier s’avère très confortable à l’utilisation car il se déverrouille avec la plus grande douceur lors du redémarrage de la voiture.

Si la panoplie est relativement complète au regard du tarif de cette version Black Edition, on regrettera que le radar avant, les rétroviseurs extérieurs à rabattement électrique et le rétroviseur intérieur photosensible ne fassent pas partie de la dotation. Les rangements ne sont également pas légion à l’intérieur.

Question budget, cette finition Black Edition s’annonce particulièrement agressive quant à son positionnement sur le marché et pour preuve, à équipement & finition égale la Laguna Coupé coûte environ 4 000 euros de moins que le Peugeot Coupé 407 (cette dernière profite il est vrai d’une puissance supérieure).

TENUE DE ROUTE :

La Laguna Coupé bénéficie d’un châssis très plaisant. Quelques soient les circonstances, le châssis est très efficace et agile.

Très précise et fort bien calibrée, la direction guide correctement le coupé sans assistance excessive. Elle se montre même agile en virage et permet d’évoluer avec une grande facilité en milieu urbain.
Et quand la route devient torturée, le coupé s’en sort avec les honneurs. Les moindres mouvements du volant sont immédiatement répercutés par une modification de la direction.
Sur les routes nationales, ce modèle d’agilité n’a de leçon à  recevoir de personne.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

Sur autoroute, la Laguna Coupé est plutôt avantagé par son concept de traction. Les roues avant entraînent l’auto à travers toutes les courbes de la route comme sur un rail.

Malgré son poids (1 486 kgs), la Laguna Coupé se montre particulièrement équilibré au lever de pied.

Enfin, les suspensions travaillent efficacement et gomment bien les défauts du revêtement de la chaussée.

Cette Laguna Coupé est par conséquent très agréable à conduire et affiche une rigueur exemplaire.

Freinage :

Question freinage, la Laguna Coupé nous gratifie d’une attaque de pédale franche et d’un mordant très prononcé. Par conséquent, la progressivité et la puissance du freinage est conforme à ce que l’on attend d’un coupé.

MOTORISATION :

Nous sommes en présence d’un quatre cylindres  diesel d’une cylindrée de 1 995 cm3  développant une puissance de 150 ch à 4 000 tr/min et un couple de 340 Nm à 2 000 tr/min.

Si cette puissance peut s’avérer de nos jours « ordinaire », pas de méprise sur ce dCi 150. Car sur route ce moteur fait bien plus qu’assumer bravement sa tâche. Il expédie aisément le Coupé Laguna à des allures répréhensibles et garantit des dépassements dans de bonnes conditions.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

Le moteur n’a rien de sportif, préférant la souplesse d’utilisation aux sensations pures. En outre le confort acoustique à bord a été particulièrement soigné.

Au démarrage, le moteur se réveille très discrètement et son insonorisation est particulièrement soignée.

Les performances sont quant à elles tout à fait en adéquation avec ce que l’on attend d’un coupé grand tourisme, avec une vitesse de pointe communiquée pour 210 Km/h et le 0 à 100 est abattu en 9,5 secondes.

Sans s’identifier comme le meilleur sprinter de la catégorie, il convient de rappeler que ces valeurs se rapprochent très sensiblement de celles du Peugeot coupé 407 HDI 163.
Il est vrai que le coupé Laguna jouit d’une masse plus favorable.

Malheureusement, le moteur dCi 150 se trouve un peu trop mou sous 2 000 tr/mn ce qui n’aide pas lors du décollage de la voiture.

Le dCi 150 peut être décliné à la fois en transmission automatique à 6 rapports ou comme notre modèle d’essai de la transmission manuelle à six rapports. Cette dernière révèle un très bon étagement.

La commande de boîte ne souffre d’aucune critique, elle s’avère précise et bien guidée contrairement à ce que l’on peut souvent lire dans la presse spécialisée.

Mise à sa part son manque de disponibilité en début de course, c’est un sans faute que réalise ce dCi 150 avec un bilan performances/consommation tout à fait convaincant.

CONSOMMATION :

Avec une moyenne normalisée annoncée par le constructeur à 6 L/100km et un rejet de CO2 situé à 157 g/km, le Coupé Laguna est plutôt bon élève en la matière même si son dCi 150 ne répond pas aux normes Euro 5.
Nous avons établi une consommation 7,2 L/100km tout au long de notre essai. Soient des valeurs tout à fait respectables au vu des performances de l’auto.

L’autonomie grâce à son réservoir d’une contenance de 66 litres s’avère très appréciable et permettra de rallier de longues distances.

Renault Laguna Coupé Black Edition

Renault Laguna Coupé Black Edition

SECURITE :

En matière de sécurité, le bilan est également flatteur. Le Coupé Laguna Black Edition dispose de série de : 6 airbags, du système de contrôle de trajectoire (ESP), ABS et ASR.

CONCLUSION :

La Laguna Coupé est une routière bon teint, qui déploie principalement ses atouts sur les longs trajets autoroutiers où son comportement routier brille par son dynamisme et son agilité. Ajoutez à cela un couple substantiel, un silence de fonctionnement de haut niveau, un faible bruit aérodynamique et une gourmandise modérée : on obtient une recette savoureuse.
Compte tenu de son rapport Tarif/Prestations favorable (moins de 30 000 euros,) la Laguna Coupé dans sa déclinaison Black Edition se hisse comme un vrai outsider aux coupés allemands bien plus onéreux.

Ce que nous avons aimé :

  • Ligne réussie,
  • Comportement de haut niveau,
  • Rapport performances/consommation de premier plan,
  • Silence de fonctionnement.

Ce que nous avons moins aimé :

  • Disponibilité à bas régime,
  • Manque d’exclusivité dans la présentation intérieure,
  • Utilisation du GPS peu intuitive.

A lire également:

Essai Laguna Coupé GT 2.0 dCi 180

Données techniques :
Laguna Coupé Black Edition 2.0 dCi 150
Cylindrée : 1995 cm3

Puissance fiscale : 9 CV

Puissance DIN : 150 Ch

Couple maxi : 340 nm
Transmission manuelle : 6 rapports
Poids à vide : 1 461 Kgs
Capacité du réservoir : 66 litres

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 km/h : 9,5 secondes

- Vitesse maximale : 210 km/h

- 400 m départ / arrêté : 16,8 secondes

- 1000 m départ / arrêté : 30,6 secondes

Consommations chiffrées constructeur :

Urbaine : 7,8 L/100km

Extra urbaine : 4,9 L/100km

Mixte : 6,0 L/100km
Emission de CO2 (g/km) : 157
Moyenne enregistrée lors de notre essai :  7,2 L

TARIF :

Renault  Laguna Coupé Black Edition dCi 150 : 29 990 euros

Tarif de notre version d’essai : 31 080 euros

Options du véhicule d’essai :
- Carminat TOmTOm :  490 €

- Jantes alliage 18″ : 600 €

4 réflexions au sujet de « Essai Renault Laguna Coupé Black Edition 2.0 dCi 150 »


  1. Un coupé 4 places coup de coeur, élégant, très fiable, équipé, confortable et proposé à un tarif accessible. Deux critiques tout de même à l’égard de cet article. 1) Le petit 2.0 dCi 150 n’est absolument pas creux à bas régime, il suffit de l’essayer pour le vérifier. 2) L’utilisation du GPS Carminat TomTom est particulièrement intuitive. C’est même l’un des plus pratiques et utiles du marché ! Concernant l’habitacle, il existe des finitions plus haut de gamme (et plus chères…) que la Black Edition : Dynamique, GT 4Control, Initiale, Monaco GP, etc. Pour conclure : une excellente auto qui ne pourra que combler leur propriétaire.


  2. Merci pour ce reportage. Pour avoir essayé une mégane avec le tomtom j’étais également vraiment désemparé.

    En tout cas cette teinte va comme un gant au coupé.


  3. Bonjour,
    Tres bon reportage, c’est pas parce que j’en ai une black edition et je ne suis pas déçu de mon achat, cela fait 6 mois et je suis toujours aussi baba.merci


  4. Bonjour,

    Le reportage est très bien fait, par contre je trouve également que le GPS est facile à utiliser, je l’ai testé dans une Mégane CC qui a exactement le même, aucun souci de prise en main de mon point de vue.

    Une petite question au sujet des antibrouillards avant évoqués dans la description, il me semble qu’il n’y en a pas sur ce coupé (ce n’est pas sur la brochure Renault), contrairement à la berline ou au break, est-ce que quelqu’un pourrait me le confirmer SVP ? Merci

    Pour le reste, je viens de commander la même, donc je pourrai bientôt approfondir le sujet en détails :)

Les commentaires sont fermés.