Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Opel Meriva Cosmo 1.7 CDTi 130

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

Avec 4,28 m de long, un aménagement fonctionnel et un moteur diesel de 130 ch, le nouvel Opel Meriva peut-il devenir la voiture principale des jeunes familles ?

Pour renouveler son best-seller Meriva, Opel a travaillé sur une seconde génération qui pourrait progresser dans tous les domaines.

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

Esthétiquement, l’Opel Meriva a beaucoup évolué depuis la précédente génération. Le petit monospace compact a pris 12 cm en largeur et 24 cm en longueur. Dans le même temps,  il délaisse ses formes anguleuses pour une silhouette fluide, avec une ligne de pavillon fuyante et des volumes sculptés. La face avant est dotée d’une large calandre chromée qui met en avant le blason Opel. Les optiques reprennent le motif de l’aile pour les feux diurnes.

Malgré ses 4,28 m, le nouvel Opel Meriva parait relativement compact. La vague en dessous des vitres latérales n’est pas sans rappeler le C4 Picasso. Quand à la virgule qui court des portes avant aux portes arrière, elle est caractéristique du style des dernières créations de la marque.

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

La présentation intérieure du nouveau Meriva est soignée. Si le dessin de la planche de bord est assez épuré, l’ergonomie de la console centrale est complexe avec des touches nombreuses et qui se ressemblent trop.

Pour la planche de bord, Opel propose des coloris bi-ton. Sur notre véhicule d’essai, il s’agit d’un coloris gris clair qui se marie avec du noir. La forme du volant est identique à celle du volant de la grande routière Insignia. Si le GPS intégré met un peu de temps à se mettre en route au démarrage, le guidage est ensuite convaincant. La cartographie n’est cependant pas à jour avec de nombreux ronds-points non signalés.

Le frein à main est désormais électrique, et s’actionne avec la commande présente sous le levier de vitesses.

Côté rangements, le Meriva propose 32 emplacements, qui vont des aumônières au tiroir sous le siège passager. Les portes avant peuvent accueillir des bouteilles de 1,5 litre.

Une FLEXibilité innovante

Point fort de ce petit monospace compact, ses portes arrière antagonistes FlexDoors. Aucun de ses nombreux concurrents ne dispose de cet avantage. Avec un angle d’ouverture conséquent de 84 degrés, l’accès aux places arrière est très facile. Les adultes pourront également user des poignées fixées sur le montant central très pratiques pour s’asseoir

L’intérêt du FlexRail n’est pas évident. Le conducteur et son passager n’ont pas forcément utilité à déplacer l’accoudoir central d’avant en arrière ! Biensûr, des rangements sont situés juste en dessous, mais lors de notre essai ce n’est pas une innovation qui nous a convaincus.

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

A l’arrière, la banquette FlexSpace de la première génération a été reprise et améliorée. Avec une largeur en hausse de 12 cm, trois passagers adultes pourront y prendre place. La modularité permet de changer la configuration très simplement de 2 à 5 places sans démonter un seul siège.

Avec des sièges arrière implantés en gradin et donc plus haut que les sièges avant, la visibilité est améliorée pour les passagers arrière.

Les sièges avant sont donnés pour proposer la plus grande amplitude de réglages de sièges du marché – 240 mm en longueur et 65 mm en hauteur-. Il est rare sur ce niveau de gamme d’avoir des assises de sièges extensibles. Qui plus est, ils sont ergonomiques et approuvés par les médecins allemands du Aktion Gesunder Rücken – AGR.

 

Avec 400 litres, le coffre de l’Opel Meriva propose une contenance en progrès de 50 litres par rapport à la précédente génération. En rabattant très facilement les dossiers des sièges arrière à l’aide de courroies, le volume grimpe à 1500 litres.

Autre élément du système ErgoFlex, le porte-vélos optionnel FlexFix, non présent sur notre voiture d’essai. Il permet d’éviter les efforts pour installer des vélos à l’arrière du Meriva, toujours pour épargner le dos des usagers.

Avec le passage aux normes Euro V, le 1.7 CDTi gagne 5 ch, 20 Nm de couple et une boîte à 6 rapports pour sa déclinaison la plus puissante. Il est également disponible en version à boîte automatique en 100 ch, ou en boîte manuelle en 110 ch.

Sur cette version plus puissante, les 130 ch sont délivrés à 4000 tr/min.
Creux en dessous de 1500 tr/min, le 1.7 délivre son couple maximum de 300 Nm de 2000 à 2500 tr/min. En accélération, le Meriva CDTi 130 réalise le 0 à 100 km/h en 9,9s contre 11,8s pour la version 1.7 CDTi 110.

Cette version est très agréable sur route, avec une souplesse appréciable et des relances efficaces. La boîte de vitesses est bien guidée et procure plus d’agrément que celle d’un C3 Picasso.

A vitesse stabilisée, l’insonorisation moteur est très réussie. Les bruits et vibrations ont été travaillés pour cette évolution du bloc 1.7 CDTi. En revanche le moteur diesel se fait davantage entendre sur les trois premiers rapports. En revanche, pour le système Start/Stop il faudra attendre l’année prochaine.

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

Pour favoriser la consommation, Opel a doté son Meriva d’une monte pneumatique Michelin Energy Saver. La consommation mixte est donnée à 5,2 litres / 100 km, et lors de notre essai nous avons noté une moyenne de 6,9 litres.

Quand le premier Meriva faisait appel à des trains roulants de Corsa, le second se base sur ceux du Zafira . Le Meriva gagne en stabilité et en dynamisme. la précision de la direction est également meilleure, avec l’adoption d’une assistance électro-hydraulique qui remplace la direction tout électrique du Meriva 1.

Les trains roulants favorisent le confort, mais la tenue de route n’est pas sujette à la critique. D’ailleurs, en conduite dynamique dans des courbes serrées, ce sont plutôt les pneumatiques Michelin qui avouent leurs limites en émettant des crissements aigus.

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

Cette version Cosmo 1.7 CDTi 130 se monnaye 21900 €. En comparaison, un Citroën C3 Picasso Exclusive HDI 110 moins puissant d’une vingtaine de chevaux est facturé 22500 €.
L’équipement de la version Cosmo comprend les jantes en alliage léger 16″, la racio CD300 MP3 4 HP, la climatisation automatique bizone, les vitres arrière surteintées, les tablettes aviation, le siège conducteur réglable en hauteur, les 4 vitres électriques, l’ordinateur de bord, les rails FlexRail, les sièges FlexSpace, les anti-brouillard avant, la prise 12 V à l’arrière, le régulateur de vitesse, le frein à main électrique.

Avec une habitabilité en progrès et de meilleures capacités routières l’Opel Meriva pourra être envisagé comme véhicule principal par les jeunes familles. Cette version 1.7 CDTi 130 est la version à privilégier pour les départs en vacances, avec un moteur coupleux et puissant. De nombreux ménages se tourneront vers la version 110 ch, mais l’écart à l’achat avec la version 130 ch n’est que de 600 € et la consommation est la même. De quoi décomplexer les acheteurs de choisir une version puissante et agréable.

Nous avons aimé

Les portes FlexDoors

La ligne harmonieuse

Le confort global

L’habitabilité et la modularité

Nous n’avons pas aimé

La lenteur du GPS

Le bruit du 1.7 CDTi à bas régime

Essai Opel Meriva

Essai Opel Meriva

Texte et photos : Sébastien Rabatel

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

ACTUS

Essai Mercedes Classe E Coupé 350 CDI : haut standing

ESSAIS

Publicité
Connection