mazda-3-mps
La dernière génération sportive de la Mazda 3 succède à la précédente version avec un nouveau look, mais conserve toujours un moteur de 260 ch.

Design
La Mazda 3 MPS emprunte les codes stylistiques de la 3 cinq portes qui, de base, adopte déjà une allure sportive.

La face avant est caractérisée par une calandre pentagonale très imposante, et une prise d’air est positionnée au centre  du capot. Le bouclier avant au profil sculpté et les ailes avant spécifiques confèrent un look musclé à la voiture. On notera la présence d’une finition noir métallisé sur la calandre et le bas du bouclier, ainsi que des cerclages chromés autour des antibrouillards. Les blocs optiques sont effilés et intègrent des phares bi-xénon et des feux de positions en forme de boomerang. De profil on remarque des jupes latérales qui abaissent visuellement le centre de gravité et des répétiteurs exclusifs MPS logés dans les rétroviseurs. Les vitres arrière sont surteintées et les jantes alliage 18 pouces sont reprises de la RX-8. Un large becquet prend place sur le spoiler arrière, les feux sont à diodes et deux sorties d’échappement sortent du diffuseur.

Quatre teintes de carrosserie sont disponibles : blanc, gris aluminium, noir, et rouge. Cette dernière couleur étant la plus demandée.

mazda-3-mps-05
Globalement la Mazda 3 MPS affirme bien son côté sportif à travers son look dynamique et agressif.

A bord
L’habitacle est plutôt soignée et la qualité des assemblages est sérieuse.
Les sièges mi-cuir intègrent des éléments graphiques de couleur rouge, et des surpiqûres rouges se trouvent également sur les contre-portes, le soufflet du levier de vitesse, le volant et l’accoudoir central. Le compte-tours se pare du logo MPS, et un manomètre LCD de pression de suralimentation est situé entre les deux compteurs.
Le poste de conduite est bien étudié avec une ergonomie simple.
A noter la présence d’un éclairage interactif, des lampes au niveau du plancher et d’autres intégrées dans les poignées, complètent l’éclairage habituel.
Le verrouillage sans clé est très appréciable, et on s’habitue vite à ce confort.
mazda-3-mps-19
Au chapitre vie à bord, le conducteur et le passager sont confortablement installés, et les sièges ont un bon maintien. En revanche à l’arrière l’espace aux jambes des passagers n’est pas très spacieux mais l’accès est facile puisque contrairement à la majorité des compactes sportives la MPS dispose de cinq portes. Le coffre est généreux avec ses 300 litres. Très carré, il possède une faible hauteur, ce qui permet le chargement de plusieurs bagages. La banquette arrière est rabattable en 1/3 2/3.

L’intérieur nous a séduits, il a tout d‘une grande routière, d’autant plus que la MPS est plutôt riche en équipements
mazda-3-mps-32
Equipements
Mazda souligne ici encore son point fort, la richesse des équipements de série. Il n’existe bien sûr qu’une finition, et qu’une seule option au catalogue français : l’extension de garantie de deux ans facturée 690 €. Les équipements de série sont les suivants : climatisation bizone automatique, sièges chauffants, GPS, kit main libre Bluetooth, système audio BOSE MP3 avec 10 hauts parleurs et chargeur 6 CD, phares avant bi-xénons directionnels, alarme, régulateur de vitesse, allumage automatique des feux & détecteur de pluie, radar de stationnement arrière, système d’alerte de véhicule en approche.

Le GPS couleur est très bien placé au sein de la planche de bord, il tombe sous les yeux et permet une concentration plus accrue. La voix est agréable, et malgré les 4,1 pouces de superficie, l’écran reste visible. Son fonctionnement reste simple, mais l’absence de plusieurs noms de rues nous a laissés perplexes quant à ses connaissances…
Nous avons apprécié le détecteur d’angle mort, il s’avère très utile sur route.
Enfin le lecteur multimédia permet la connexion d’une prise Jack, ou encore le streaming Bluetooth. Il manque toutefois la possibilité de connecter un lecteur audio sur une prise USB. La qualité de son est au rendez-vous avec le kit BOSE et une bande bleutée sur l’autoradio s’éclaire au rythme de la musique pour donner une ambiance sympathique sans pour autant faire tuning.
mazda-3-mps-28
Sur la route
Contact enclenché, on remarque de suite un silence de fonctionnement à bord. Cela se confirme également au démarrage, où le son du moteur parait un peu trop sage compte tenu des performances annoncées.
Le DISI 2,3 l est un moteur essence turbo à injection directe qui développe 260 ch à 5 500 tr/mn. Son couple de 380 Nm est disponible dès 3 000 tr/mn. Le 0 à 100 km/h est annoncé à 6,1 secondes, et la vitesse maximale de 250 km/h (limitée électroniquement). Il s’agit donc du même bloc de l’ancienne MPS mais avec quelques améliorations afin d’être au goût du jour face aux normes.
En pratique cette motorisation est prête à répondre à la moindre sollicitation de la pédale d’accélérateur. En dessous des 3 000 tr/mn la MPS reste sage, appréciable en ville notamment. Dès lors qu’on monte plus haut, le moteur se déchaîne et grimpe rapidement dans les tours, mais il s’essouffle  au dessus des 5 500 tr/mn (zone rouge à 6 500 tr/mn). Les remontées de couple se font sentir dans la direction lors d’une conduite dynamique, il est donc important de bien tenir le volant lors d’accélérations soutenues. Autant la direction est précise, autant il faut se méfier en sortie de courbe car la puissance transmise aux seules roues avant peut jouer des tours. Cette dernière se réalise à l’aide d’une boîte de vitesse manuelle à six rapports, plutôt bien guidés. Les étagement sont longs afin de répondre aux normes Euro V, avec un rejet de CO² de 224 g/km.

Le freinage est quant à lui très efficace et met tout de suite en confiance le conducteur. Le roulis est maitrisé et le confort est au rendez-vous. Globalement cette compacte reste collée à la route et les aides électroniques veillent en cas d’excès (Anti-patinage TCS, ABS, ESP et contrôle dynamique de stabilité DSC).
mazda-3-mps-37
Lors de notre essai nous avons obtenu une consommation moyenne de 9,5 l/100 km en cycle mixte. Sur autoroute comptez 8 l/100 km au moins.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI:

Essai Mazda 3 MPS : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Mazda 3 MPS : une compacte assurément sportive

  • Une belle alternative aux Megane rs/ Ford rs / golf r etc toute équipée, performante, le tout moins cher, mais quid de la revente?