Connectez-vous avec nous

ACTUS

Reprogrammation de moteur et consommation

La reprogrammation profite-t-elle ou non à une baisse de la consommation ?

Grâce à la reprogrammation d’un moteur et plus précisément du calculateur (ECU (Engine Control Unit) ou UCM (unité de contrôle moteur) ou encore BSM (boîtier de servitude moteur)), un véhicule peut gagner en puissance et en couple. L’idée est de remplacer le programme de gestion par défaut se trouvant à l’intérieur de ce calculateur par un autre qui a fait l’objet d’un développement sur mesure. Le nouveau programme va alors permettre à la motorisation du véhicule de libérer toute sa puissance dans le respect des tolérances du constructeur. Au-delà des performances revues à la hausse, lorsque l’on conduit un véhicule dont la motorisation a été reprogrammée avec succès, on constatera au fil des kilomètres une baisse notable de sa consommation moyenne en carburant. Mais comment est-ce possible ? Décryptage…

Reprogrammation et consommation

Informations générales sur la reprogrammation de moteur

De plus en plus en vogue aujourd’hui dans le monde automobile, la reprogrammation de moteur est une technique qui consiste à optimiser les paramètres constructeurs qui se trouvent à l’intérieur du calculateur d’une voiture. Sur simple demande (par exemple en cas de revente), un motoriste expérimenté peut restaurer la configuration d’origine du moteur reprogrammé.

Reprogrammation de moteur : comment ça marche ?

Le calculateur électronique n’est autre que le module chargé de piloter le moteur en fonction des données prédéfinies par les ingénieurs motoristes du constructeur : la cartographie moteur. Par rapport à cette dernière, l’ECU analyse les signaux électroniques transmis par chaque capteur disséminé dans le moteur en question (capteurs de pression, de débit d’air, de température…), puis détermine par la suite le temps d’injection, la levée des soupapes, l’allumage, la pression du turbo, la quantité de carburant à injecter dans le moteur, etc.

Ainsi, le reprogrammer revient à revisiter la cartographie moteur par défaut, et donc à modifier les lignes de code qui déterminent la réaction du moteur en fonction des données reçues par les capteurs. De la sorte, on change la manière dont le calculateur contrôle le moteur, ce qui aura effectivement un impact direct sur les performances de la voiture.

Les différentes méthodes de reprogrammation de reprogrammation

Il existe 2 méthodes de reprogrammation. La première est connue sous le nom de reprogrammation « à la chaîne », une méthode peu onéreuse, mais assez risquée puisqu’elle est basée sur l’utilisation d’une cartographie préprogrammée. Standardisée, cette dernière ne prend en compte ni les caractéristiques de la voiture ni les besoins du propriétaire.

Quant à la seconde, celle-ci est tout à fait l’inverse de la méthode à la chaîne, car réalisée « sur mesure », c’est-à-dire au cas par cas. En l’occurrence, le motoriste préparateur diagnostique en amont le véhicule afin d’en évaluer précisément les performances, notamment sur un banc d’essai. À partir des données obtenues à l’issue de ce diagnostic, le préparateur développe un programme à usage unique qui remplacera celui par défaut dans le calculateur électronique. Avant qu’il ne remette les clés de la voiture à son client, il effectue une dernière vérification, toujours sur le banc de puissance, afin de s’assurer que la reprogrammation a bel et bien porté ses fruits. Le but du motoriste est bien sûr de faire en sorte que son client reparte avec un moteur parfaitement reprogrammé.

La reprogrammation de moteur rend-elle un véhicule moins gourmand en carburant ?

Oui, la reprogrammation permet d’améliorer les performances d’un moteur tout en baissant sa consommation, mais à condition que le calculateur électronique soit optimisé selon un fichier conçu sur-mesure. En optant pour la solution la plus économique, la reprogrammation « à la chaîne », il y a peu de chance que l’opération aboutisse. Cette reprogrammation standardisée ne va certainement pas pousser le moteur au maximum de ses capacités. Et bien que l’on y parvienne, on risque d’obliger le moteur à faire des efforts aussi mécaniques que thermiques allant au-delà des limites de tolérance du constructeur. Cela va incontestablement déboucher sur la défaillance prématurée de certains organes essentiels et donc sur la hausse non contrôlée de la consommation en carburant.

Or, grâce au la reprogrammation sur mesure, le moteur profite d’un réglage ultra-précis créé spécialement pour lui, et non pas pour plusieurs véhicules à la fois. Ce réglage va ainsi modifier efficacement sa thermodynamique et lui apporter de facto entre 10% et 30% de puissance supplémentaire (soit 10 chevaux à 50 chevaux selon la motorisation), et ce, dans le respect des limites de tolérance du constructeur. Le couple moteur (la force de mouvement de rotation du moteur), lui aussi, augmente, mais sans pour autant mettre à mal l’embrayage. Résultats ? Accélération accrue, meilleur couple à régime bas, rendement optimal et pertes de carburant revues à la baisse. Un moteur parfaitement reprogrammé est moins sollicité pendant l’accélération, entraînant par conséquent un gain pouvant aller jusqu’à 10%, soit 1 L par 100 km. Par la même occasion, ses émissions polluantes diminuent. Le contrôle technique va dans ce cas bien se passer.

La reprogrammation de moteur a-t-elle un impact sur la sensation de conduite ?

Qui dit gain de puissance et de couple moteur, dit sensation de conduite plus confortable et adaptée à ses besoins réels. Grâce à la reprogrammation personnalisée du moteur de la voiture, celui-ci est reprogrammé de façon à pouvoir s’adapter aux habitudes de conduite du conducteur. Les modifications dont a fait l’objet le calculateur permettent une optimisation plus homogène. Alors, le moteur conservera non seulement sa fiabilité ainsi que ses caractéristiques d’origines, mais procurera de surcroît une sensation de conduite inégalable. La reprogrammation du moteur donnera en quelque sorte la même sensation que si l’on est au volant d’un modèle de la gamme supérieure.

En bref, la reprogrammation est une opération qui ne peut en aucun cas laisser place à l’improvisation. Il suffit d’une simple erreur de manipulation pour causer des impacts négatifs sur l’ensemble de la motorisation et rendre la voiture très gourmande en carburant. La confier à un motoriste chevronné n’est pas dans ce cas une option ! Maîtrisant sur le bout des doigts l’art de l’optimisation du calculateur, il est le mieux placé pour développer un fichier sur mesure permettant aux adeptes de voitures performantes de profiter de tous les avantages de la reprogrammation de moteur : gain de puissance, augmentation du couple moteur, baisse de la consommation en carburant, performances sur-mesure et meilleure sensation de conduite.

Publicité

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection