Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Mercedes GLA 220d 4MATIC AMG Line (2021)

Le succès des SUV, n’en déplaise à ses détracteurs, ne donne toujours aucun signe de fatigue.

Et après 6 ans de carrière, Mercedes n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Pour preuve, le GLA deuxième du nom et entièrement revisité entend bien reprendre les choses en main.

D’ailleurs, la firme germanique semble avoir vu juste, car le nouveau Mercedes GLA a décroché le titre de la « plus belle voiture de l’année 2021 », évènement organisé par le Festival Automobile International. En voilà un qui a des chances de croquer une bonne part du gâteau !

Nous vous proposons d’en prendre le volant pour un safari urbain sur les petites routes de la région de Bourgogne, à bord de la version GLA 220d 4MATIC dans son exécution AMG Line.

DESIGN :

Entre la compacte surélevée et le cross-over, le GLA de première génération était un véhicule parfois considéré dans un « genre hybride », si bien qu’il était difficile de le classer dans une catégorie précise.

Et pour séduire une plus large clientèle, Mercedes a cette fois-ci repensé complètement le GLA. Dorénavant, ce nouveau GLA chasse sur les terres des Audi Q3 et BMW X1 qui appartiennent à ce qu’on appelle le segment des SUV Compacts.

Désormais, la nouvelle mouture prend une direction diamétralement opposée. Sa silhouette surélevée empêche toute confusion avec sa petite sœur la Classe A.

Aussi, si le précédent GLA non dénoué d’un certain sex-appeal, adoptait un look de cross-over urbain, cette nouvelle génération se veut beaucoup plus consensuelle dans son approche.

Exempt de toute fioriture, la silhouette du GLA est très fluide. Malgré sa relative hauteur et sa réelle compacité, le petit SUV de Stuttgart avoue un coefficient de pénétration dans l’air de 0,28 Cx.

Et si vous souhaitez opter pour un look encore plus dynamique, la gamme GLA est chapeautée d’une version AMG Line, s’habillant d’un kit carrosserie accompagnées de roues de 19 pouces AMG Line.

Ainsi ce nouveau GLA est facilement reconnaissable à sa face avant complètement redessinée : nouveau spoiler, calandre et bossages esquissés sur le capot moteur qui évoquent une sorte de baby GLE.

Tandis que les unités d’éclairage, plus larges et plus proches en termes de style des actuelles Classe A, rapprochent davantage encore le nouveau GLA du clan des SUV étoilés.

Faire le tour du propriétaire le confirme, ce nouveau GLA possède sans aucun doute, des gènes de SUV familiale.

Un bref regard aux mensurations montre que cette nouvelle génération a gagné plus de 10 cm en hauteur pour culminer à 1,616 m, mais en a perdu en longueur (1,5 cm).

D’où cette impression, originale, pour un petit SUV d’être bien posé au sol et de se montrer accueillant pour ses occupants… ainsi que le pour les autres usagers de la route.

Plus prosaïquement, on notera que l’allongement de l’empattement (+ 5 cm) fait la part belle aux passagers arrière, rappelant l’ambition familiale de ce SUV aux multiples facettes.

Moins discrète que sa petite sœur la Classe A, le GLA prend du muscle et le montre de façon plus évidente. A l’arrière les deux sorties d’échappement rectangulaires chromées sont placées de chaque côté de l’extracteur d’air et apportent une touche de sportivité à l’ensemble.

Enfin notre version d’essai arborait des jantes 20 pouces AMG multi-branches siglées AMG qui apportent une touche de sportivité au modèle (option à 1 150 euros).

Intérieur :

En véritable SUV, le GLA offre une position d’assise haute, améliorant l’accès et la visibilité. Indéniablement le GLA a le sens de l’accueil.

Mais fuyons les énumérations qui nous restent sur l’estomac pour mieux nous focaliser sur des impressions factuelles et sensitives aux commandes de ce petit SUV.

Le GLA profite d’un gabarit idéal, parce qu’il respecte davantage la physionomie humaine que la précédence génération. Dans cette version, on accède aisément dans l’habitacle sans avoir à courber l’échine.

L’ergonomie frise le sans faute, tous les équipements de préhension (volant, levier de vitesse, poignées et autres commandes, etc.) se trouvent là où la main et les doigts les attendent. Le système multimédia MBUX avec sa commande vocale, reste un modèle du genre et vous obéit dès lors que vous faites appel à ses bons services «Hey Mercedes ».

Le design intérieur de part sa conception, est l’un des points forts de ce nouveau GLA. Il faut dire que l’intérieur de l’habitacle de ce nouveau GLA se veut résolument technologique et épuré, ici pas de place pour le fouillis et c’est tant mieux.

Les cinq buses de ventilation qui arborent un design façon turbine, le volant sport en cuir nappa et le pédalier sport apportent une touche de sportivité à l’ensemble.

L’ensemble est harmonieux, agréable à l’œil comme au toucher, à la fois très moderne et sobre, mais surtout rafraîchissement en regard de ce qui se fait chez la concurrence.

L’espace aux jambes à l’arrière est nettement accru par rapport à l’ancienne génération. D’autre part, astuce pratique, les sièges du rang 2 peuvent coulisser de 14 centimètres et les dossiers d’adopter une position plus verticale facilitant le transport d’objets plus encombrants.

Accueillant à l’avant comme aux places arrière, fastueusement présenté dans cette finition AMG Line, l’habitacle de ce GLA donne tout de suite envie de partir faire un road-trip.

Au chapitre du gabarit, le GLA dispose d’un coffre d’une contenance de 435 dm3 et permet de marquer la différence par rapport à la version précédente (421 dm3).
En outre, la capacité de chargement peut atteindre 1 430 dm3 banquette rabattue jusqu’à hauteur de pavillon. Ce SUV peut donc emmener une petite famille et ses bagages, y compris sur de longs trajets.

Niveau habitabilité autre point fort du modèle, l’espace aux jambes au rang 2 est très agréable et permet aux occupants de voyager dans de très bonnes conditions.

Notre version d’essai était pourvue du système audio Burmester (option à 500 euros) qui embarque pas moins de 11 haut-parleurs et un caisson de basses pour une puissance de 590W pour une restitution audio de premier plan.

EQUIPEMENT :

Le GLA profite de série du système multimédia MBUX (Mercedes-Benz Experience) et peut être activée par commande vocale « Hey Mercedes ». Devenu un standard chez le constructeur à l’étoile, le GPS intègre un système de navigation à réalité augmentée toujours aussi efficace et bluffant d’utilisation ainsi qu’un logiciel doué d’une faculté d’apprentissage.

Ce nouveau GLA embarque un niveau d’équipement inédit, tant au niveau multimédia qu’en termes de sécurité active.
Le Pack Assistance à la conduite a été élargi aux fonctions d’intersection, de couloirs de secours, d’avertisseur de sortie signalant les cyclistes ou les véhicules à l’approche et de signalement des personnes détectées au niveau des passages piétons. Le GLA peut ainsi intervenir en cas de danger immédiat si le conducteur ne réagit pas à temps.

Sur route, on apprécie le système d’affichage tête haute entièrement paramétrable et qui offre de surcroît une très bonne visibilité.

Enfin, le GLA dispose de la fonction Easy-Pack dès la finition Progressive Line, comprenez la commande électrique du hayon, un classique du genre me direz-vous, mais tellement pratique au quotidien.

Fidèle à sa réputation, la firme à l’étoile offre une fois de plus un niveau de sécurité active et passive de premier plan.
Ainsi, l’assistant de franchissement de ligne actif, l’Adaptive Brake avec fonction HOLD, aide au démarrage côte ou encore l’assistant de limitation de vitesse par lecture des panneaux via une caméra font partie de la dotation de série.

A CONDUIRE :

Le nouveau Mercedes GLA repose sur une architecture traditionnelle de type Macpherson. Ainsi, le guidage de roue est assuré de chaque côté par un bras transversal situé en dessous de l’axe roue, une jambe de suspension Macpherson et une barre d’accouplement. Le bras transversal est une pièce forgée en aluminium tandis que l’essieu arrière s’en remet à quatre bras élaboré.

Notre version d’essai pourvu de la transmission 4MATIC dispose en série du Pack Technique Off road.
Ce dernier intègre un programme de conduite supplémentaire, un limiteur de vitesse en descente, une animation tout-terrain sur l’écran multimédia et en liaison avec les projecteurs Multibeam LED et une fonction d’éclairage spécifique pour la conduite en tout-terrain.

Bien suspendu et profitant d’un train de roulement surbaissé sur notre version AMG Line, le GLA profite d’une bonne dynamique de roulage.

Le programme Dynamic Select offre 3 sélections de conduite. En mode « Eco/confort », une réparation de 80/20 (essuie avant/essuie arrière), en mode « Sport », la répartition est de 70/30 et enfin le mode tout-terrain, la répartition est de 50/50. A noter qu’en mode tout-terrain, l’embrayage est utilisé comme blocage interpont.

Enfin, le GLA peut compter sur une fonction de limiteur de vitesse en descente (DSR). En outre, cette technologie maintien automatiquement une vitesse lente présélectionnée entre 2 et 18 km/h pour mieux appréhender le contrôle du véhicule lors des descentes très raides.

Lors de notre essai, réalisé en grande partie sur les petites routes sinueuses de Bourgogne à la qualité de revêtement souvent aléatoire, le GLA a démontré un comportement à la fois efficace et sain. Jamais les trains avant ou arrière n’ont manifesté de désir d’indépendance intempestif.

Ce nouveau GLA procure de bonnes sensations à son volant, sans prendre trop roulis et en maîtrisant parfaitement ses mouvements de caisse.

En outre, l’amortissement a très bien rempli sa fonction, procurant un excellent confort allié à une tenue de route sécurisante.
Toutefois, sur chaussées dégradées, nous avons noté une suspension qui peine à retenir les mouvements de caisse et secoue les passagers de haut en bas, probablement un phénomène imputable aux jantes 20 pouces qui équipaient notre modèle d’essai.

La technologie 4MATIC qui équipe notre véhicule d’essai comprenez la transmission intégrale permanente est capable de parer à toutes les conditions climatiques.

Lors de notre essai, nous avons opté pour un programme de conduite « Individual Dynamic Select » et avons paramétré la direction en mode sport afin de conserver une direction plus constante.

Enfin, le dispositif de freinage (classique à 4 disques) n’appelle pas non plus de critique particulière. Le feeling est bon et l’endurance ne nous jamais semblé mise en péril, même en adoptant une conduite dynamique sur routes sinueuses.

MOTORISATION :

Agréablement souple et élastique, cette motorisation s’apprécie dès les plus bas régimes. Sa transmission automatique à 8 rapports (8G-DCT) vise l’économie de carburant par des rapports longs.

Dans les faits cette version 220d d’une puissance de 190 ch offre de belles performances, les reprises sont vigoureuses sans devoir écraser brutalement l’accélérateur. Tandis que la gestion de la transmission automatique autorise de bonnes relances.

Le confort est très appréciable et l’insonorisation très soignée, de quoi envisager sereinement des trajets plus longs.

Aucun des 190 ch du moteur ne saurait tirer au flanc, pour preuve le GLA 220d 4MATIC expédie le 0 à 100 km/h en 7,3 secondes.

Remarquablement feutré, dépourvu de vibrations et vigoureux à haut régime, ce bloc diesel s’est avéré très agréable au quotidien grâce à sa disponibilité sur une large plage d’utilisation. Le souffle du turbo permet de réaliser des accélérations linéaires de façon très prompte.

Le tout suffit amplement à donner un bel allant à ce GLA et donc un bel agrément routier quel que soit le relief. Nous n’avons jamais été «bridés» en reprises dans nos relances, le tout en silence et sans à-coups.

La transmission automatique 8G-DCT, fonctionne de manière particulièrement efficace et confortable. Elle permet un passage des vitesses en continu et se montre très réactive lors des dépassements.

Dans les faits, le petit SUV de Stuttgart n’a jamais été pris en défaut de puissance aussi bien lors de démarrages appuyés ou de dépassements et dans tous les cas avec un diesel très peu sonore.

Pour conclure ce chapitre, cet ensemble moteur/transmission offre un niveau de puissance tout à fait satisfaisant pour une conduite coulée qui se prête parfaitement à la philosophie du SUV.

Nouvelle tendance sur les productions actuelles (AdBlue oblige), on regrettera la capacité de réservoir de seulement 51 litres, lorsque l’ancienne génération pouvait embarquer 56 litres de carburant. Pire encore, la version 200d de 150 ch, ne peut embarquer que 43 litres de carburant.

BUDGET :

Le GLA est une porte d’entrée dans la gamme des SUV à l’étoile et se distingue de ses concurrents par son positionnement haut de gamme, son tarif débute à partir de 42 300 euros.
A noter que la gamme GLA s’articule autour de 4 exécutions : Progressive Line, Business Line et AMG Line. Les versions sportives AMG GLA35 et GLA 45S viennent naturellement coiffer la gamme.

Le tarif de notre version d’essai 220d 4MATIC dans sa finition AMG Line s’affiche à partir de 51 400 euros, soit 300 euros de plus que son homologue hybride à finition équivalente. Notons, toutefois que notre modèle d’essai ainsi équipé est affiché à 64 200 euros (options comprises).

A titre de comparaison, un BMW X2 XDrive 20d de puissance équivalente (190 ch) se monnaie à partir de 52 350 euros dans son exécution M Sport, tandis que le modèle aux anneaux, le Q3 S Line TDI (200 ch) débute les hostilités dès 51 860 euros. 

Mercedes a beau annoncer une consommation théorique à 5,7 L/100 km/h, le GLA prend davantage le vent de par sa garde au sol surélevée. Aussi, au registre de la consommation, nous avons réalisé une consommation moyenne de 6,8L/100 km sur un parcours mixte.

Malheureusement, avec des rejets de Co2 situés à 145 g/km (161 g/km sous la norme WLTP), le GLA écopera automatiquement d’un malus écologique.

Publicité

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection