Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Volvo XC60 Polestar : l’électrochoc

Volvo XC60 Polestar T8 AWD

On ne présente plus le Volvo XC60, véritable star de son segment, qui s’est vite imposé comme un modèle complet offrant agrément de conduite, espace à bord, fonctionnalité, confort et design expressif.

Il faut dire que dans une approche globale, Volvo a su concilier efficience énergétique et design d’avant-garde.

Dans la gamme XC60, la déclinaison Polestar, le département sport de Volvo, l’équivalent de « AMG » chez Mercedes se veut comme le fer de lance du constructeur de Göteborg.

Avec cette version Polestar du XC60, il s’agissait pour Volvo de pousser le curseur dans tous les domaines : efficience, puissance, efficacité et bien sûr, plaisir de conduite.

Ce que nous proposons de vérifier à travers un essai détaillé de la version Polestar T8 AWD.

DESIGN :

Voyage en famille ou grand voyage découverte, le XC60 se prête à toutes les expéditions avec sa garde au sol généreuse et son look de SUV. Clairement, le véhicule réveille le goût de l’aventure avec ses proportions robustes qui lui offrent une ligne de franchisseur.

Le XC60 remanié pour l’occasion gagne en agressivité et sportivité. Les designers suédois ont retravaillé les pare-chocs avant et arrière afin de donner plus de caractère à l’ensemble. 

L’esprit Polestar se retrouve dans chaque détail comme si le SUV allait littéralement bondir. Une identité juste ce qu’il faut de sportive qui s’exprime par un design expressif et encore plus charismatique dans notre livrée Blanc Cristal Métallisé (option à 1 000 euros). Notons que de série, le XC60 dans sa finition performance Polestar est livré dans une teinte gris tonnerre (option gratuite).

Ce Volvo XC60 Polestar allie toujours la puissance d’un véhicule tout-terrain à un design très scandinave.

A noter, que notre version Polestar disposait aussi du pack Style Dark qui intègre : une calandre spécifique avec une incrustation, un contour noir laqué et le logo Polestar Engineered, le bouclier avant et diffuseur arrière spécifiques avec inserts noirs laqués, le parechoc arrière avec sorties d’échappement dissimulés, le contour des vitres latérales et les enjoliveurs de rétroviseurs noir laqué ou encore les rails de toit noir laqué.

D’un point de vue général, un soin tout particulier  a été apporté sur cette finition Polestar aux détails de finition à l’élégance des matériaux. Et les énormes étriers de freins jaune siglés Brembo ne tromperont personne sur les prétentions sportives du véhicule.

Le profil élancé et les magnifiques jantes distinctives de 21 pouces en alliage forgé noir diamantées au dessin agressif Y indiquent que ce SUV est prêt à dévorer le bitume.

La silhouette est fluide et force est de reconnaître que ce XC60 affiche des lignes puissantes non dénouées d’une certaine sportivité. Et c’est surtout sa partie avant légèrement redéssinée sur notre millésime 2023 qui attire tous les regards.

Des lignes sobres et des proportions dynamiques : l’incarnation parfaite du SUV de luxe et de la sportivité.

Sans rentrer dans l’ostentatoire, cette version Polestar affirme sans détour une certaine touche de sportivité, tout en conservant un ensemble très homogène et sans foute de goût, bref une Volvo comme on les aime.

HABITACLE :

Prendre place dans l’habitacle du XC60 c’est un peu comme arriver dans une agréable maison d’hôte. Dans ces conditions, comment ne pas être séduit par les nombreux détails en aluminium ou le volant sport 3 branches.

Spacieux, confortable, ergonomique et sûr, le XC60 accueille ses passagers dans un environnement pensé pour les longs voyages. Et ceux qui voyagent beaucoup le savent, ce n’est qu’après plusieurs heures de route que l’on peut véritablement estimer le confort d’une voiture.

Les sièges sport à réglages électriques avec une fonction mémoire assurent un parfait soutien du corps. Notons que notre modèle Polestar bénéficie de ceintures de sécurité de couleur jaune qui tranchent parfaitement avec l’ambiance sombre de l’habitacle, effet garanti.

La console centrale concentre toutes les commandes utiles (climatisation, téléphone, radio, etc.), de cette manière l’ergonomie est soignée et évite de chercher ou de se tromper lors des manipulations. Un régal pour le conducteur qui peut se concentrer plus facilement sur la route.

L’ensemble des commandes est quant à lui bien disposé et reste relativement simple à appréhender pour les habitués de la marque.

Comme à son habitude chez le constructeur suédois, l’interface Bluetooth est très facile d’utilisation.

La position de conduite est excellente, c’est d’ailleurs un des points forts de ce modèle. Le volant offre une bonne prise en main et regroupe les principales commandes (régulateur de vitesse, radio, téléphonie).

Les longues distances dans les très confortables sièges en cuir n’engendrent pas la fatigue grâce à une assise de siège implantée assez proche du plancher. Enfin la belle amplitude de réglage volant donne la possibilité d’étendre davantage les jambes sans pour autant nuire à la position dominante sur la route.

Le XC60 offre une belle habitabilité tant à l’avant qu’à l’arrière, ainsi qu’une insonorisation très soignée.

A l’arrière, les dossiers sont rabattables dans un rapport de 40/20/40 et dégagent une surface plane. Les sièges ainsi escamotés permettent un chargement du coffre de 1 680 litres !

Dans le même ordre d’idée, on retiendra également que le pack de batteries logées sur l’essieu arrière fait remonter fatalement le plancher de coffre d’autant. La contenance descend de 483 dm3 pour les versions thermiques classiques à 468 dm3 pour notre version électrifiée, l’écart reste mesuré.

Question info divertissement, le XC60 opère une véritable mue digitale en adoptant le système sous Android Automotive OS développé conjointement avec Google (nouvelle interface) ; ce qui en fait aujourd’hui l’un des SUV les plus connectés de sa catégorie.

Il dispose ainsi d’étonnantes fonctions de prévisions capables d’anticiper les intentions du conducteur et bénéficie de l’assistant personnel « OK Google », activable par la voix. L’interaction entre le conducteur et l’auto a été entièrement repensée rendant l’expérience utilisateur complètement inédite et très attractive. Demander la météo, ou la localisation d’un restaurant ou de sites touristiques à visiter dans les environs, l’assistant Google aura toujours réponse à tout ou presque… et non dénuée d’un certain trait d’humour pour certaines réponses.

L’aspect sécuritaire est aussi fondamental, avec tous les systèmes d’assistance à la conduite. Ainsi, la technologie Intellisafe Assit qui intègre en série sur notre version Polestar le régulateur de vitesse et de distance automatique permet non seulement de respecter automatiquement les distances de sécurité avec les véhicules qui précèdent sur route et autoroute. Le XC60 accélère avec assurance, se dirige avec précision et freine au centimètre près, le tout de manière autonome.

En matière de sécurité active et passive, le Volvo XC60 a toujours fait la course en tête par rapport à la concurrence. Et sur ce point, le SUV continue sur sa lancée. Parmi ses nouvelles fonctionnalités, on peut citer : la nouvelle plateforme de sécurité ADAS (Advanced Driver Assistance System). En outre, ce système permet de prévenir ou d’atténuer les collisions par des interventions de freinage ciblés sur une large plage de vitesses de façon encore plus efficace qu’auparavant grâce à des capteurs ultrasons et des radars de dernière génération.

A CONDUIRE :

Les modèles hybrides rechargeables « Plug-In » associent les avantages de la conduite électrique à l’autonomie d’un véhicule thermique, le tout avec un moindre impact en termes d’émissions.

A l’usage, on observe que les véhicules hybrides rechargeables sont polyvalents et surtout mieux adaptés aux longs trajets autoroutiers que les véhicules 100 % électriques et ce XC60 ne déroge pas à cette règle.

Avec une offre 100 % électrique visée à l’horizon 2030, Volvo continue son développement en faveur d’une mobilité neutre en Co2. En attendant cette transition, l’hybride rechargeable offre un double avantage : en ville, le conducteur peut rouler en mode tout électrique, et sur de plus longs trajets il profite de l’autonomie rassurante d’un moteur thermique.

D’ailleurs, selon de récentes études sur les habitudes des automobilistes, le résultat est éloquent : 90 % des trajets font moins de 50 kilomètres.

Le conducteur de ce XC60 Plug-in peut ainsi choisir son mode d’utilisation en fonction de ses besoins et ainsi rouler indifféremment en mode hybride ou 100 % électrique.

Sous le capot de cette version estampillée Polestar, le groupe motopropulseur est composé d’un moteur thermique 4 cylindres de 1 969 cm3 de cylindrée monté en position transversale et d’un moteur électrique de 145 ch (107 kW) pour un couple de 309 Nm.  A noter que le bloc thermique répond aux normes Euro6d et délivre une puissance de 310 ch à 6 000 tr/min tandis que le couple maxi de 400 Nm se situe entre 3 000 et 4 800 tr/min.

La belle homogénéité de fonctionnement de l’ensemble moteur-transmission automatique à 8 rapports mérite moins d’explications que la chaîne hybride de ce XC60 T8 Polestar. Effectivement, nous nous attarderons davantage dans ce chapitre, en commençant par évoquer son démarrage silencieux, privilégiant le mode tout électrique (Pure) pour les premiers tours de roues.

Ainsi, le SUV évolue de façon très discrète, le silence règne à bord n’étant troublé que par quelques bruits de roulements générés par notre monte de spécifiques généreuses. La force de propulsion du moteur électrique demeure suffisante.

Par ailleurs, il convient de signaler que sur nos différents cycles de charges de batterie à 100 %, nous avons pu vérifier l’autonomie des 71 kilomètres annoncés par le constructeur.

Après quelques minutes sur la route, une autre évidence apparaît, ce SUV est un véritable athlète électrique. L’accélération en mode est suffisamment puissante pour entrainer le poids conséquent du véhicule.

En mode 100 % électrique, le XC60 étonne par sa vivacité et son assurance de réponse à la pédale. Grâce à ses batteries relativement puissantes (18,8 kW), le SUV d’un poids respectable (2 150 kg) se déplace avec vélocité et donne le sentiment de pouvoir maintenir sa vitesse avec aisance.

En mode Hybrid, le 4 cylindres et le moteur électrique s’entendent pour fournir de vives accélérations ou maintenir la vitesse avec énormément de finesse.

L’un des principaux plaisirs de conduite de cette version hybride tient dans l’insonorisation très soignée de cet habitable, la position de conduite, le confort des sièges, tout concourt à rendre les voyages longues distances des plus agréables.

En optimisant l’ensemble groupe motopropulseur, les ingénieurs de Polestar sont parvenus à optimiser les performances de cette version T8 AWD. Ainsi, la motorisation est un véritable chef d’œuvre de technicité. Ainsi, cette nouvelle variante Polestar reçoit 53 ch supplémentaires par rapport à la génération précédente. Cette mécanique de haute précision délivre un couple de 400 Nm + 309 Nm entre 3 000 et 4 800 tr/min. Les chronos tombent : seulement 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, soit une valeur tout à fait digne de considération pour un SUV de 2 150 kg sur la balance.

A titre de comparaison, ses concurrents directs ne peuvent afficher des telles performances (5,3 secondes pour l’Audi Q5 55 TSFIe, 5,6 secondes pour le nouveau GLC 400e et 6,1 secondes pour le BMW X3 Xdrive30e ).

Pour exploiter une telle réserve de puissance, l’auto s’en remets à une transmission Geartronic automatique à 8 rapports et une transmission intégrale AWD.

En outre, cette transmission automatique garantit une motricité optimale sur tous les terrains. Elle est capable de parer à toutes conditions climatiques et permet de rouler l’esprit tranquille quelle que soit la météo.

Sur autoroutes, le XC60 réalise d’excellentes reprises et chaque pression sur l’accélérateur au-delà de 3 000 tours obtient pour réponse un grondement impatient. A l’avant le 2 litres suralimenté grogne, à l’arrière le couple moteur donne une impulsion.

Dans une succession de virages, face à une pente sévère ou tout simplement sur une route humide, la répartition du couple s’opère de manière idéale sans que vous ayez à intervenir. Ralentissement avant de tourner, virage, accélération au sommet de la courbe et rétablissement du couple de 400 Nm + 309 Nm pour la ligne droite suivante, vive le sport !

Ainsi, la répartition permanente de la force sur les essieux avant et arrière rend la motricité du véhicule fondamentalement meilleure. En clair avec la technologie AWD, il n’y a plus de bonne ou de mauvaise saison, seulement des trajets sereins et un plaisir de conduite décuplé.

Quelles que soient les conditions, on adhère littéralement à la route et seuls les défauts importants de la chaussés se font sentir.

Finalement que ce XC60 évolue en mode électrique ou avec l’aide de son 4 cylindres, force est de constater que le SUV glisse sans bruit et tout en souplesse sur l’asphalte. L’interaction des différents organes de la chaîne cinématique se montre parfaitement fluide. En mode hybride, il convient de saluer la parfaite fluidité de transition entre les modes électrique et thermique. Ainsi, la commutation entre le mode électrique et thermique s’avère à peine perceptible et de toute évidence la gestion du système hybride est parfaitement maîtrisée par les ingénieurs suédois.

En mode zéro émission, le fait de voir l’autonomie de votre voiture chuter à vue d’œil dès que vous accélérer vous incite fortement à adopter une vitesse de croisière sous les 120 km/h et à adopter une conduite tout en souplesse et à éviter les accélérations brutales.

Pas de doute, la conduite sportive et éco-responsable passe désormais pas l’utilisation de moteur ou d’assistance électrique. Le système d’amortissement Öhlins qui réduit le roulis tout en augmentant l’adhérence en virage n’est d’ailleurs pas étranger à ce phénomène.

3 modes de conduites à la carte :

Le mode « Pure » vous offre une conduite 100 % électrique et permet d’expérimenter la performance électrique à son maximum. 

Le mode « Hybrid » optimise l’efficience des deux moteurs thermique et électrique.

Le mode « Polestar » soit le mode sport permet de disposer de toute la puissance de la machine.

Avec un diamètre de braquage de 11,40 m  entre trottoirs, le XC60 n’est pas particulièrement à son maniable, heureusement, dans ces conditions sa direction légère demeure assez légère bien assistée de la caméra Surround à 360 °.

Enfin, le dispositif de freinage (disques avant de 302 mm et 249 mm pour les disques arrière) n’appelle pas non plus de critique particulière. Les freins sont suffisamment puissants pour arrêter efficacement de ce SUV de plus de 2 tonnes. En outre, le feeling est bon et l’endurance ne nous jamais semblée mise en péril.

Autonomie & expérience de recharge :

Au cœur du dispositif de ce XC60 T8 rechargeable, il y a la batterie lithium-ion d’une capacité totale d’environ 18,8 kW qui sert d’unité de stockage d’énergie. L’embase de recharge est quant à elle situtée sur l’aile avant côté conducteur. Le véhicule peut être chargé sur une prise secteur domestique ou bien une borne de charge.

Point important, depuis le mois de septembre 2022, le XC60 est équipé d’un chargeur embarqué de 3,4 kW (monophasé) à 6,4 kW (triphasé) ce qui permet une réduction du temps de charge en courant alternatif sur une borne triphasé avec le câble de charge adapté de 5 à 3 heures. A ce titre, un câble de recharge de type 2 Mode 3 de 32A en triphasé d’une longueur de 6 mètres est actuellement disponible en option.

BUDGET :

Le XC60 Polestar qui rappelons-le se veut comme l’étendard de la gamme XC60 s’affiche à partir de 75 000 euros. Inutile de préciser que cette version Polestar reste avant tout une Volvo et impose par conséquent de mettre la main au portefeuille pour cocher les bonnes options.

Mais la concurrence germanique n’est pas non plus réputée comme bon marché, du côté de la firme bavaroise le BMW X3 xDrive30e dans sa finition M Sport se monnaie 68 250 euros mais pâtit d’un niveau de puissance bien inférieure, avec seulement 292 ch tandis que la firme à l’étoile affiche son nouveau Mercedes GLC 400e AMG Line au tarif de 78 000 euros. Même l’Audi Q5 TFSIe Quattro S tronic dans sa fintion S Line à 74 230 euros souffre d’un déficit de puissance 41 ch.

Comme la consommation de carburant d’un véhicule thermique, l’autonomie est influencée par plusieurs variables qui dépendent directement ou non du conducteur. Dans ces conditions, si l’on analyse platement la consommation moyenne durant notre essai, alternant routes rapides et secondaires avec bon nombres de déplacements péri-urbains, notre moyenne s’est établit à 5,7L/100 km. Néanmoins, cette consommation de carburant reste évidemment très théorique puisqu’elle suppose un fonctionnement très majoritairement en électrique, ce qui n’est pas toujours possible.

Mais il convient de rappeler que la technologie hybride rechargeable demeure toujours plus convaincante en ville et sur des courtes distances. Evidement comme tous les véhicules hybrides rechargeables que nous avons pu tester auparavant, la consigne est on ne peut plus claire, pour arriver à une consommation moyenne la plus basse possible, il est impératif de recharger la batterie le plus fréquemment possible !

En tablant, sur un coût de charge sur notre propre réseau électrique (0.18 euros/kWh, hors coût d’abonnement en novembre 2022) ; on peut estimer le coût énergétique d’une charge complète à 3,40 euros environ.

On comprend ainsi aisément que tout l’avantage de cette version hybride tient dans les 70 kilomètres parcourus à moindre frais et sans aucune émission de Co2.

Point positif qu’il convient de saluer, c’est la contenance du réservoir de 71 litres qui n’est pas impactée par l’encombrement de la batterie lithium-lion. Dans la majorité des cas, la capacité des réservoirs de carburant des  véhicules PHEV sont fortement impactés, ce n’est pas le cas sur cette Volvo.

D’un point de vue fiscal, ce type de mécanique électrifiée se montre très avantageuse avec une exonération d’un malus écologique lors de l’immatriculation du véhicule et la possibilité d’un amortissement du prix de la batterie pour les sociétés.

Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection