Sale temps pour les cabriolets

Lancia Flavia Cabrio

Lancia Flavia Cabrio

Les cabriolets n’ont plus le vent en poupe, même si certaines nouveautés pourraient laisser penser le contraire. Mazda renouvelle tout juste son MX-5, mais n’a pas reconduit la version roadster coupé à toit rigide. Seul demeure le roadster à capote souple, l’essentiel me direz-vous. Autre nouveauté : l’Audi TT roadster. On touche là au monde du premium, moins impacté par le manque d’intérêt des cabriolets. Les constructeurs haut de gamme arrivent plus facilement à créer des modèles de niche qui restent rentables, grâce à une diffusion mondiale et à des marges confortables.

Les grands perdants sont les cabriolets généralistes, et les coupés cabriolets très populaires pendant les années 2000. Chez Renault, la déclinaison de la Twingo en roadster coupé sous la forme de l’originale Wind n’aura pas payé. Le modèle est disparu assez vite.

Chez Peugeot, les 207 CC et 308 CC sont arrêtées, sans remplaçantes. Le RCZ n’aura jamais eu droit à la version découvrante tant attendue.

Lancia Flavia ? Lancée en 2012, disparue en 2014. Volkswagen Eos ? Après un restyling, le coupé cabriolet n’est pas reconduit. Il faut dire que Volkswagen propose aussi des Golf et Beetle cabriolet ! Volvo C70 : une autre disparition sans renouvellement.

Ces dernières années, ce sont principalement les petits cabriolets, les découvrables généralistes et les coupés cabriolets qui ont disparu.

Le salut pourrait venir de l’Italie, avec la très exclusive Alfa 4C Spider, mais aussi le nouveau roadster Fiat attendu pour 2016. Pour ceux qui ont le porte-feuille bien garni, les constructeurs premium mettent toujours le paquet sur les cabriolets. Chez BMW, pas moins de quatre possibilités, dont la nouvelle Série 2 Cabriolet.

Renault proposera-t-il une suite à la Mégane CC ? Rien n’est moins sûr. Les acheteurs au budget limité n’auront bientôt plus que les cabriolets premium d’occasion à se mettre sous la dent…

BMW Série 2 cabriolet

BMW Série 2 cabriolet