Essai 308 CC 1.6 THP 200 Feline : à conduire, budget

A CONDUIRE :

Avec un châssis de 308 berline amélioré grâce à des voies élargies et un centre de gravité abaissé, la 308 CC THP 200 offre un comportement enthousiasmant.

L’on retrouve tous les ingrédients qui font de la 308 CC une référence en matière de tenue de route : structure de caisse rigide, suspensions arrière à travers déformable, amortisseurs hydrauliques à clapets, direction à assistance variable pilotée par un groupe électropompe (GEP).

Par conséquent le train avant profite de trains roulants ultra précis garants de trajectoires précises.

Grands axes, routes sinueuses, la direction de 308 CC brille par sa précision et complète l’équilibre de son châssis. Cette dernière reprend le système hydraulique dont la pression est fournie par une pompe électrique.

Ce principe offre l’avantage de conserver un toucher de route d’une direction à assistance hydraulique tout en réduisant la consommation d’énergie par rapport à un dispositif classique.

essai-peugeot-308CC-5

Sur les routes sinueuses, le bilan est excellent, la direction est parfaitement centrée et agréablement consistante, ce qui contribue à mettre le conducteur rapidement à l’aise.

Freinage :

La 308 dispose du système ABS, proposant les fonctions de répartiteur électronique de freinage, d’assistance au freinage d’urgence et de fonction d’antiblocage des roues.

La progressivité et la puissance de freinage se montrent sans faille. En outre son système de freinage assure une bonne stabilité même lors de forts ralentissements en virage appuyé.

MOTORISATION :

La 308 CC, la plus véloce du catalogue, partage le même bloc moteur que la 308 GTI à savoir le THP 200 (Turbo High Pressure).

Ce moteur d’une cylindrée de 1 598 cm3 à injection directe délivre un couple maximum de 275 nm à partir de 1 400 tr/min et une puissance de 200 Ch à 5 800 tr/min soit un gain de 44 chevaux obtenu 200 tours plus tôt que la version THP 156.

Par conséquent les performances de cette 308 CC survitaminée sont au diapason : avec une vitesse de pointe annoncée pour 240 km/h contre 215 km/h pour la version THP 156.

L’accélération est également en net progrès avec 8,3 secondes pour effectuer le 0 à 100 km/h (9,6 secondes pour le THP 156).

Enfin, le 1 000 mètres départ arrêté est abattu en 28,4 secondes, lorsque le THP 156 demande 2,1 secondes supplémentaires pour effectuer le même exercice.

Sur route, ce moteur THP 200 nous a étonnés par sa vigueur à monter dans les tours. Son caractère bouillant est associé à une sonorité travaillée, mais qui peut devenir rapidement lassante pour les non initiés.

essai-peugeot-308CC-8

Accouplé à une transmission mécanique à 6 rapports qui autorise des changements de vitesse rapides et précis, l’étagement de la boite ne souffre pas la moindre critique. Dans une moindre mesure, on trouvera le moteur un peu creux au moment du décollage de la voiture mais rien de rédhibitoire. Question agrément, la version THP 156 équipée de la transmission automatique nous avait laissé un meilleur souvenir.

BUDGET :

Peugeot 308 CC THP 200

Peugeot 308 CC THP 200

Affichée à partir de 33 800 euros, la 308 CC THP 200 n’est uniquement disponible qu’en exécutions haut de gamme à savoir Féline et White & Black Edition.

Avec une moyenne normalisée annoncée par le constructeur à 7 l/100 Km et un rejet de CO2 situé à 162 g/km, cette version écope d’un malus écologique de 750 euros.

Nous avons établi une consommation moyenne de 8,2 L en conduite mixte, ce qui reste très raisonnable au regard des performances.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI :

Essai 308 CC 1.6 THP 200 Feline : conclusion, galerie photos

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

19 − twelve =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>