Essai Ford Mondeo Titanium 2.0 SCTi PowerShift : à conduire, budget

A CONDUIRE :

TENUE DE ROUTE :

La Ford Mondeo profite d’un comportement routier rassurant et équilibré.

Le confort de suspension est à saluer. Tout en restant correctement maintenues, les suspensions préservent un certain confort aux occupants. Le confort des sièges n’est également pas étranger.

Néanmoins, on notera que la direction est peu communicative et manque de précision sur les changements d’appuis.

essai-ford-mondeo-scti-03 copier

Le système de freinage apporte facilité de dosage et de progressivité. Les distances d’arrêt sont par conséquent sécurisantes.

LE MOTEUR :

Les nouvelles motorisations essence SCTi Ecoboost associent les dernières technologies turbo à celles de l’injection directe pour maximiser la puissance tout en diminuant la consommation de carburant.

La gamme comprend des motorisations essence de 160, 203 et 240 ch avec des rejets de CO2 compris entre 157 et 179 g/km.

Notre version d’essai, disposait de la motorisation de 240 ch et c’est probablement la pièce maÏtresse de cette Mondeo. D’une cylindrée de 1 999 cm3, ce bloc essence délivre une puissance très respectable de 240 Ch (177 kW) à 6 000 tr/min et surtout un couple impressionnant de 340/360 Nm de 1 900 à 3 500 tr/min.

Il s’agit d’un bloc 4 cylindres en ligne à 16 soupapes. Il dispose d’un double arbre à cames (calage variable TI-VCT) et d’une injection directe de seconde génération.

En outre, ce moteur est doté d’un système de suralimentation par turbocompresseur à géométrie variable.

Le couple moteur peut culminer temporairement à 360 Nm grâce à la technologie « overboost ».

Par conséquent, les performances qui en découlent sont très honorables, avec une vitesse de pointe annoncée pour 246km/h et le 0 à 100 km/h effectué en 7,5 secondes. La Mondeo se profile d’emblée comme un « sprinter » dans sa catégorie.

Sur la route, pas de mauvaise surprise, ce moteur tient toutes ses promesses. Il n’est jamais à cours de ressources. Bien au contraire, quelles que soient les conditions, son énergie est toujours disponible et de façon instantanée.

essai-ford-mondeo-scti-20

Ce bloc affiche son ardeur dès les plus bas régimes et distille de franches accélérations sans jamais se montrer brutal. Cette motorisation allie en outre une remarquable onctuosité, vigueur et linéarité.

Transmission Powershift :

Le tout asservi par une transmission automatique à double embrayage « Powershift » qui fait preuve d’une remarquable douceur de fonctionnement et de réactivité.

A l’utilisation, cette transmission automatique nous a enchantés par son brio. Décollage de la voiture au démarrage sans temps mort, rapidité et surtout douceur lors des montées des rapports qui laissent un sentiment de continuité d’accélération très appréciable.

essai-ford-mondeo-scti-04 copier

La sonorité du moteur est plutôt discrète et ce n’est pas pour nous déplaire, car malgré sa double sortie d’échappement, la Mondeo 2.0 SCTi n’a pas pour vocation d’être une ultra sportive.

Technologie EcoBoost :

Grâce à l’utilisation entre autre de l’injection directe d’essence, les moteurs Ford EcoBoost atteignent des niveaux de puissances et de couple équivalents aux cylindrées supérieures tout en consommant moins de carburant et en émettant moins de CO2.

A noter également que ce moteur répond aux normes EURO 5.

BUDGET :

Débutant à un tarif de 29 900 euros, la Mondeo Titanium bénéficie d’un niveau d’équipement de série de haut niveau.

Le constructeur annonce un bilan consommation très acceptable avec une moyenne normalisée à 7,7 L/100 km en mode mixte. En revanche, la Mondeo ne pourra échapper au malus écologique de 750 euros, avec une valeur de rejet de Co2 fixée à 179 g/km.

Dans l’absolu, ces valeurs de consommation sont satisfaisantes au regard des performances du moteur et du fait que ce dernier soit associé à une transmission automatique.

Malheureusement, nous n’avons pu descendre sous la barre des 8,9 L en conduite mixte et 11,3 L en conduite urbaine sans pour autant adopter une conduite dynamique.

D’autre part, la Mondeo dispose d’un dispositif d’économie d’énergie « Eco Mode »

Ce système surveille les paramètres clés permettant d’obtenir une consommation optimisée qui peut être activement influencée par une modification des habitudes de conduite.

Le réservoir propose une contenance généreuse de 70 litres.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Ford Mondeo Titanium 2.0 SCTi PowerShift : bilan, photos, caractéristiques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

seven + eighteen =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>