Performances :

Le moteur 2.2 HDI développe une puissance de 115 kW (156 CH) et un couple maximum de 380 Nm à 2 000 tr/min.
Outre une puissance ordinaire, c’est surtout l’agrément de conduite qui se dégage de cette combinaison moteur/transmission automatique.
De dernière génération, ce moteur s’inscrit dans une politique d’amélioration de performances environnementales avec une consommation raisonnable de 7.3 l/100 km en cycle mixte et un rejet de 192 g/km C02 (selon chiffres constructeur).

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

A la différence du 2.2 HDI 170 que l’on retrouve notamment sur la 407 berline, les performances sont bien en retrait. Effectivement le moteur du 4007 se voit amputer d’un turbo, ajoutez à cela le poids conséquent du véhicule et les performances demeurent tout juste correctes. Le niveau sonore est également un peu élevé sur de longs trajets routiers.

On retiendra davantage l’agrément de conduite procuré par la nouvelle transmission DCS6.

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Fonctionnement de la transmission DCS6 :

DCS6 (comprenez Dual Clutch System 6 vitesses) repose sur une technique qui consiste à robotiser le passage des vitesses sur une boîte manuelle par l’utilisation de deux embrayages pour la transmission du couple moteur.
Le premier embrayage est situé sur les rapports pairs tandis que le deuxième est positionné sur les rapports impairs. Une gestion électronique permet d’anticiper les changements de vitesses et d’enclencher hydrauliquement en quelques dixièmes de secondes l’un des deux embrayages.
A l’instar d’une boîte automatique traditionnelle la DCS6 fonctionne sans convertisseur de couple.
Résultat : les passages de vitesses sont très rapides et sans rupture de couple, le tout dans une douceur exemplaire.
Au final cette DCS6 est l’alchimie parfaite entre une transmission automatique et mécanique.
D’ailleurs le levier de vitesse s’apparente davantage à celui d’une transmission mécanique avec une bague de déverrouillage pour la sélection des rapports.

Cette transmission nous a donné bien meilleure satisfaction que l’agrément d’une boîte de vitesse pilotée telle que la BMP6 que l’on retrouve sur les autres modèles de la gamme.

Polyvalente, la boîte DCS6 peut se piloter de deux façons :

- En mode automatique (avec deux programmes de fonctionnement Drive ou Sport),

- En mode semi-automatique en utilisant les palettes de sélection de rapports situées derrière le volant. Cette dernière option nous a apporté un réel confort d’utilisation tant les passages de vitesses se font avec une rapidité et une douceur déconcertantes. De ce fait vous pouvez intervenir par exemple sur le 6ème rapport dès que votre vitesse de croisière l’autorise.

Enfin l’affichage du rapport sélectionné est repris dans l’odomètre couleur et ce, même en mode « automatique ».

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Aide à la conduite :

La DCS6 bénéficie d’une stratégie d’adaptation à la pente, en fonction du dénivelé de la route, le calculateur autorisera plus ou moins le frein moteur afin d’améliorer le confort de conduite.
A noter que le 4007 est équipé de l’aide de démarrage en pente comme les 3008 & 5008.
Ce système permet de freiner automatiquement la voiture pendant 2 secondes afin de facilité les manœuvres de décollage.

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Liaisons au sol :

Un toogle switch situé près du frein à main offre la possibilité de sélectionner le mode de transmission : deux roues motrices ou 4 roues motrices.
La répartition du couple entre les trains avant & arrière est gérée automatiquement en fonction des conditions d’adhérence afin d’assurer une tenue de route optimale. En mode 4 roues motrices jusqu’à 60% de couple est renvoyé sur les roues arrière, et en mode Lock le calculateur peut transférer jusqu’à 90% de couple.
La motricité du mode 4 roues motrices nous a donné entière satisfaction sur les routes enneigées. Gage de sécurité, cette transmission intégrale apporte un confort d’adhérence indéniable sur les terrains glissants.
Sans être aussi efficace sur le plan dynamique que les autres berlines de la marque, le 4007 s’en sort honorablement sur routes classiques. Le comportement est très satisfaisant et la position de conduite haute donne au conducteur la sensation agréable de dominer la circulation.
Enfin la direction est précise et son confort d’assistance est très agréable même pour manœuvrer en ville.

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

Peugeot 4007 HDI DCS6 Feline

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Peugeot 4007 Feline 2.2 HDI DCS6 : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

13 + 19 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>