Essai Volkswagen Passat Carat TDI 140 BlueMotion : à conduire, budget

A conduire :

Le 2.0 TDI 140 BlueMotion est le niveau intermédiaire proposé sur la Passat, entre le frugal 1.6 TDI 105 BlueMotion et le 2.0 TDI 170. Ce compromis est très séduisant, car il permet d’avoir un agrément de conduite plus en rapport avec la catégorie M2 de cette Passat que le petit 1.6 TDI, tout en conservant une consommation très réduite.

La vitesse de pointe est annoncée à 213 km/h et le 0 à 100 km/h en 9,8s, des chiffres tout à fait honorables. Sans être un foudre de guerre, le 2.0 TDI 140 est amplement suffisant au quotidien.

Avec le label BlueMotion, cette Passat est dotée de la récupération d’énergie au freinage mais aussi d’une coupure automatique du moteur lors des arrêts. Le système Start/Stop désactivable coupe le moteur lors des arrêts aux feux rouges ou dans les bouchons, ce qui permet de réduire la consommation en usage urbain. Pas de vibration excessive lors des phases de redémarrage : l’isolation entre moteur et carrosserie a été particulièrement travaillée sur la Passat septième du nom.

Volkswagen Passat

Volkswagen Passat

Peu de changements au niveau des sensations par rapport à l’ancienne Passat ; normal le châssis est identique. Les suspensions ont cependant été allégées. A l’avant, on trouve un essieu McPherson, et à l’arrière un essieu quatre bras.

Très prévenante, la Passat prend très peu de roulis avec une rigidité torsionnelle élevée. Cela bénéficie au confort des passagers arrière qui se sont sentis véritablement en sécurité notamment dans les courbes.

Sans être particulièrement exaltante, la Passat 2.0 TDI est une excellente compagne de route, rassurante et efficace. De plus, le confort de suspension est préservé.

Volkswagen Passat

Volkswagen Passat

Budget :

Bon point pour le budget d’utilisation, la consommation mixte de notre essai n’a pas dépassé les 6,0 L / 100 km. Volkswagen donne une consommation à 4,6L pour des rejets à 119 g, soit tout juste 10 g de plus que la version TDI 105.

Côté gamme, la Passat est proposée en 3 niveaux Trendline, Confortline et Carat. Le premier est cantonné aux motorisations d’entrée de gamme, les TDI 105 et TSI 122. Avec un 2.0 TDI 140, le client a donc le choix entre Confortline et Carat.

Le rapport prix / équipements a été revu à la hausse sur la nouvelle Passat, avec 800 € d’équipements en plus sur Passat Trendline et 1300 € d’équipements supplémentaires sur Passat Confortline.

Volkswagen Passat

Volkswagen Passat

Une Passat Confortline embarque déjà les radars avant et arrière ( Park-Pilot), l’entourage chromé des vitres latérales, les baguettes chromées dans les boucliers, les jantes alliage 16″, les projecteurs antibrouillard, le pack visibilité, le réglage électrique du dossier conducteur et du réglage lombaire, le volant cuir multifonctions, le radio RDC 510 avec écran 16/9, lecteur de cartes SD, connexion auxiliaire AUX-IN, chargeur 6 CD…

Avec le niveau Carat, l’équipement grimpe encore avec de série l’alerte de pression des pneumatiques, le GPS RNS 315, les applications en aluminium brossé sur le tableau de bord, les buses de lave-glace chauffantes, les seuils de portes en aluminium, les jantes alliage 17″, la sellerie cuir Nappa, l’éclairage des caves à pied, et les rampes de pavillon anodisées sur Passat SW.

L’écart entre ces deux finitions est facturé 3300 €.

De nombreuses options innovantes sont proposées, comme l’ouverture du coffre facile : avec des sachets de courses dans les mains, il suffit de faire un mouvement du pied sous le bouclier arrière pour que le coffre s’ouvre ! Cette option implique sur Passat SW l’ouverture motorisée du hayon.

Pour la sécurité, Volkswagen propose un détecteur de fatigue, la détection des panneaux de signalisation, le signal de changement de file Side Assist, le régulateur de vitesse adaptatif avec freinage d’urgence en ville, le Front Assist ( assistant de freinage), le Dynamic Light Assist…

Malheureusement nous n’avons pu tester ces équipements qui n’étaient pas montés sur les véhicules d’essai. La Passat promet donc une technologie embarquée très évoluée, digne de son ambition de grande routière.

Le Park Assist de seconde génération permet de stationner de façon automatique le véhicule parallèlement à la chaussée, mais aussi perpendiculairement à la route.

Volkswagen Passat

Volkswagen Passat

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Volkswagen Passat Carat TDI 140 BlueMotion : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

four × 5 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>