Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai nouvelle Renault Mégane dCi 130 Intens : elle se met en 4

Essai nouvelle Renault Mégane dCi 130 Intens

Essai nouvelle Renault Mégane dCi 130 Intens

La grande nouveauté Renault du début 2016 sera incontestablement la nouvelle Renault Mégane ! La compacte Renault fait peau neuve avec un style qui tranche radicalement avec celui de l’ancienne génération. Cette nouvelle robe s’accompagne de très nombreuses nouveautés techniques : la Renault Mégane 2016 vise le haut du segment des compactes généralistes. Pour ce premier test, nous vous proposons l’essai de la Renault Mégane Energy dCi 130 finition Intens.

 

Style : une personnalité qui se démarque dans le segment des compactes

 

Un nouveau monde : la nouvelle Mégane rompt radicalement avec l’ancienne berline, dessinée par l’équipe dirigée par Patrick Le Quément.

Depuis le lancement de la nouvelle Clio en 2012, Laurens van den Acker dirige les designers et a su donner un nouveau souffle aux créations du losange. Non seulement l’ancienne Mégane prend un sérieux coup de vieux, mais cette nouvelle génération de Mégane n’emprunte pas le chemin emprunté par les Golf et 308. Plutôt que d’opter pour un dessin consensuel et rassembleur, les designers Renault ont créé une nouvelle compacte dotée d’une personnalité bien à elle. Avec 4,359 m, la Mégane a pris 6,4 cm de long, malgré un porte-à-faux arrière raccourci de 2,1 cm.

Essai nouvelle Renault Mégane dCi 130 Intens

Essai nouvelle Renault Mégane dCi 130 Intens

A l’avant, le regard de la Mégane semble très proche de celui de la Talisman, avec la nouvelle signature lumineuse en C des feux de jour à led. De profil, les designers ont préféré ne pas utiliser le même subterfuge que pour la Clio avec des poignées de portes arrière bien apparentes. La partie arrière se démarque par des blocs de feux tout en longueur, dont la signature lumineuse à led est visible de jour comme de nuit.

Cette finition Intens est dotée de jantes alliage 17 pouces, mais un pack extérieur GT-Line propose pour 1000 euros les jantes 18 pouces accompagnées de vitres arrière surteintées et de boucliers spécifiques GT Line.

 

Vie à bord : une Mégane bardée de nouvelles technologies

 

Totalement repensée à l’extérieur, la nouvelle Mégane se devait de faire sa révolution également dans l’habitacle.

Qualitativement, la Renault Mégane semble monter en gamme. Les critiques formulées pour la Clio et le Captur ne sont pas de mise ici. Il faut dire que la catégorie des compactes évolue sans cesse, avec un niveau de qualité en hausse constante. La Volkswagen Golf suivie de la Peugeot 308 ont marqué par une qualité perçue qui se rapproche sensiblement du monde premium. Renault a soigné les apparences avec du plastique moussé pour les parties hautes de la planche de bord et des contre-portes.

Planche de bord de la nouvelle Renault Mégane Intens

Planche de bord de la nouvelle Renault Mégane Intens

On retrouve un grand nombre d’éléments récemment vus dans la Talisman à bord de la nouvelle Mégane. La tablette tactile implantée verticalement affiche simultanément la navigation, la radio et la climatisation ! Les fonctions sont très nombreuses, et demandent un temps pour s’acclimater aux différents menus. A noter que l’écran mesure jusqu’à 8,7 pouces sur cette Mégane Intens, mais doit se contenter de 7 pouces sur les versions Zen et Business. L’entrée de gamme Mégane Life est équipée en lieu et place du R Link d’une radio avec un petit afficheur de 4,2 pouces.

Sièges avant de la Renault Mégane Intens

Sièges avant de la Renault Mégane Intens

 

Au-dessus du compteur digital dont l’affichage est paramétrable, le conducteur découvrira une première sur Mégane : un affichage tête haute. Il s’agit d’un système sur lamelle translucide, comme sur une Mazda 3. Renault le propose en option à 400 euros sur les finitions hautes. Autre nouveauté sur la compacte Renault, un siège conducteur massant. Le maintien des sièges avant est convaincant, et les deux passagers seront à l’aise, avec des rangements accessibles pour déposer des smartphones.

 

Aux places arrière, les passagers disposent de sorties de climatisation, ce qui n’est pas le cas de toutes les compactes. L’espace est en progrès, mais la surface vitrée est en diminution du fait d’une ligne de vitrage plus haute.

Banquette arrière de la nouvelle Renault Mégane

Banquette arrière de la nouvelle Renault Mégane

Sous le hayon, le volume du coffre est en hausse avec 434 litres. Seul reproche : un seuil de coffre un peu élevé, ce qui ne sera pas le cas sur la Mégane Estate attendue pour le milieu de l’année 2016.

 

Coffre de la nouvelle Renault Mégane berline

Coffre de la nouvelle Renault Mégane berline

A conduire : un moteur dCi 130 plus vigoureux que jamais

 

Pour cet essai nous avons pu tester la Mégane dci 130 BVM6, qui représente le coeur de gamme supérieur. Nul doute que le dCi 110 sera le plus vendu, d’autant qu’il est proposé en boîte mécanique ou double embrayage EDC.

Avec 320 Nm, le 1.6 dCi 130 lancé en 2011 sur le Renault Scénic dispose d’une souplesse appréciable. Malheureusement, le dCi 130 ne pourra toujours pas profiter de la boîte EDC, qui reste réservée au dCi 110. Mais la Talisman dCi 130 EDC sera prochainement de la partie, on peut donc espérer que cette nouvelle version arrive au catalogue sur la Mégane….

Avec des voies élargies ( + 47 mm à l’avant et + 39 mm à l’arrière ), la nouvelle Mégane dispose d’une belle assise sur la route. L’empattement a également pris 28 mm. Très stable, cette Mégane est à la fois agile et dynamique avec un roulis contenu. Les suspensions n’offrent évidemment pas le niveau de confort de l’amortissement piloté d’une Talisman Initiale, et génèrent plus de bruits parasites.

Plus légère de 90 kg que l’ancienne génération, cette nouvelle Mégane tire les bienfaits de la nouvelle plate-forme CMF-C/D partagée avec Talisman, Kadjar et Espace. Le bloc Energy dCi 130 semble donc plus vigoureux que jamais, et se contente d’une consommation très basse avec une homologation à seulement 4 L !

 

Le système MultiSense permet de piloter de nombreux paramètres, même si l’amortissement piloté reste réservé à la grande Talisman.

De nombreux systèmes d’aide à la conduite sont proposés : alerte au franchissement de ligne, détecteur d’angle mort, alerte de survitesse en fonction des panneaux de vitesse rencontrés et non pas du GPS,

Pour se stationner en créneau sans se fatiguer, « easy park assist » gère le braquage des roues tout seul : il reste seulement à enclencher marche arrière, marche avant, et à accélérer ( en douceur ). Cette aide au parking est facturée 500 euros dans un pack qui comprend également le détecteur angle mort.

 

 

 

 

Essai nouvelle Renault Mégane

Essai nouvelle Renault Mégane

Contrairement à la Talisman, la Mégane Intens ne peut pas profiter des roues arrière directionnelles, même en option. Il faudra donc se tourner vers la Mégane GT, qui sera proposé en dCi 165 EDC7 au milieu de l’année 2016.

La gamme de motorisations de la nouvelle Mégane s’étend de 100 à 205 ch en essence, et de 90 à 165 ch en diesel. Il faudra attendre jusqu’en 2017 pour voir arriver la remplaçante de la Mégane Renault Sport, qui sera privée de carrosserie coupé pour la première fois.

 

Budget : des prix compétitifs pour la nouvelle Mégane

 

Si la gamme France débute à 18200 euros avec une Renault Mégane Life TCe 100, cette Mégane Intens dCi 130 s’affiche à 28800 euros sans les options. Ce troisième niveau de finition Intens est très bien équipé avec les jantes alliage 17 pouces, l’aide au parking avant, la caméra de recul, les projecteurs avant Full LED Pure vision, les rétroviseurs rabattables électriquement, la sellerie mixte velours et similicuir, le volant cuir nappa, les vitres arrière surteintées, la canule d’échappement chromée, l’alerte de distance de sécurité, le frein de parking assisté, les modes de conduite Multi-Sense…

 

Système R-Link 2 de la nouvelle Renault Mégane

Système R-Link 2 de la nouvelle Renault Mégane

Pas besoin de passer par la liste des options pour s’offrir une Mégane richement dotée !

 

Pour 1200 euros de moins que le moteur Energy dCi 130, le 1.5 dCi 110 suffira certainement à de nombreux usagers, et sera plébiscité par les flottes d’entreprises !

LIRE LA FIN DE L’ESSAI DE LA NOUVELLE RENAULT MEGANE

Essai Renault Mégane 2016

Essai Renault Mégane 2016

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

ACTUS

BMW X1 restylé BMW X1 restylé

BMW X1 restylé : les photos !

ACTUS

Conclusion essai Mercedes Classe C Cabriolet Conclusion essai Mercedes Classe C Cabriolet

Conclusion essai Mercedes Classe C Cabriolet 2019

Suite essais

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

ACTUS

Publicité
Connection