Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Honda e : l’électrique décalée

Essai Honda e
Essai Honda e

Pour se faire une place sur le segment des citadines électriques, Honda a mis le paquet avec un modèle totalement inédit, original et ultra high-tech. L’originalité suffit-elle à en faire un modèle recommandable ? Nous avons testé cette nouveauté pour y répondre.

Design : la Honda e ne passe pas inaperçue

La première urbaine entièrement électrique de Honda mise sur un design très différent du reste de la gamme. Son design neo-retro en fait un modèle à part, d’autant plus que les parti-pris sont nombreux. Les surfaces de carrosserie sont épurées, avec des flancs qui intègrent les poignées de portes escamotables et font disparaître les traditionnels rétroviseurs. Les designers Honda ont doté la petite citadine e d’une carrosserie bi-ton, avec un toit et des montants de vitres noir. Le noir se retrouve aussi sur la trappe de rechargement placée au centre du capot, et au niveau du bandeau horizontal qui englobe les projecteurs ronds.

Autre particularité : des portes sans encadrement de vitre, comme pour un coupé. On termine avec des jantes alliage 17″ ( 16″ sur d’autres versions ), elles aussi bi-ton et avec un design pensé pour masquer les disques de freins.

Essai Honda e
Essai Honda e

Au final le style de la Honda e ne laisse pas indifférent, et situe le modèle comme une voiture particulièrement moderne. Une sorte de petit concept car sur la route !

Seul bémol pour la clientèle : une palette de teintes réduite, avec cinq propositions seulement. Et pour ceux qui trouveraient le jaune trop discret, il est toujours possible d’opter pour un covering chez un spécialiste….Vu en Alsace !

Essai Honda e
Essai Honda e

Vie à bord : ultra high-tech

Originale à l’extérieur, la Honda e l’est presque encore davantage à l’intérieur. L’absence de rétroviseurs extérieurs est compensée par de petites caméras placées sur les portes avant, dont on peut voir l’image sur deux écrans placés de part et d’autre de la planche de bord. Dépaysement garanti ! Le conducteur sera également étonné de constater que le rétroviseur central est lui aussi un écran qui projette l’image d’une caméra. Mais ce n’est pas tout, puisque les écrans occupent toute la largeur de l’habitacle, comme chez Mercedes dans une EQS. Au centre de la planche de bord, il n’y a pas un écran pour l’infotainement mais deux ! Avec la possibilité d’afficher un écran de veille pour l’ambiance, et même un mode aquarium lorsque vous êtes à l’arrêt. Voilà qui fera sensation auprès des plus jeunes.

Essai Honda e
Essai Honda e

Mais la présentation ne mise pas uniquement sur les écrans, avec un bel habillage en bois mat pour la planche de bord et la console centrale. Parmi les touches d’originalité : des ceintures de sécurité de couleur brune.

On pourra également citer la distinction du « plus bel intérieur 2021 » obtenu au 36ème Festival Automobile International : oui, Honda n’a pas fait les choses à moitié pour cet habitacle.

Du côté des aspects pratiques, l’habitabilité est conçue pour quatre personnes, avec une banquette arrière deux places. Le volume est également réduit au niveau du coffre, d’autant plus quand on transporte deux câbles de recharge dans leurs sacs…

Pas de miracle en habitabilité, pour une berline qui mesure à peine 3,89 m de long par 1,75 m de large. Ce gabarit a tout pour plaire en milieu urbain, place à la conduite.

La banquette arrière de la Honda e compte deux places
La banquette arrière de la Honda e compte deux places

A conduire : une Honda e plus puissante que ses rivales

Honda ne mise pas que sur le style extérieur et l’aménagement intérieur pour convaincre. La marque a également mis le paquet sur le dynamisme de l’auto.

Le moteur électrique de la Honda e Advance développe 154 ch, contre 136 ch pour la version « de base ». Une puissance convaincante, et qui permet de réaliser des accélérations canon. Le 0 à 100 km/h est ainsi effectué en 8,3 s.

Ces performances intéressantes s’associent avec une tenue de route très soignée. Rien qu’un exemple : les roues sont montées avec des Michelin Pilot Sport en taille basse. Une monte pneumatique digne d’une petite GTI !

Essai Honda e
Essai Honda e

Les ingénieurs Honda ont également favorisé la bonne répartition des masses, avec un rapport 50 / 50 entre l’avant et l’arrière. En plus de son dynamisme, la Honda e est très pratique en ville avec un petit gabarit, plus réduit que celui des Clio, 208 et Polo. De quoi faciliter les manoeuvres et la circulation dans des passages étroits.

Mais attaquons un sujet plus épineux : la batterie, et donc l’autonomie de cette petite électrique. Sur ce point, le constructeur japonais a fait le choix d’une petite batterie. Ce qui peut paraître logique, à la fois pour réduire le poids global ainsi que le prix de la batterie. Cette batterie de 35,5 kWh placée sous le plancher permet d’afficher sur le papier une autonomie de 220 km pour la version standard, et de 210 km pour cette version.

Un niveau inférieur à ceux proposés par la concurrence, notamment les Renault ZOE E-Tech et Peugeot e-208.

Notre Honda e en station de recharge
Notre Honda e en station de recharge

Dans la pratique, l’autonomie annoncée avec une batterie chargée à 100 % n’excédait pas les 159 km lors de notre essai. Car ce chiffre est basé sur la consommation réalisée précédemment…Et même en activant le mode ECO et en roulant vraiment très cool, vous ne verrez pas pour autant remonter cette valeur.

159 km à 100 %, cela donne l’impression de rouler au meilleur des cas avec le dernier quart de réservoir d’une voiture essence. Avec la perspective de se retrouver très rapidement dans une zone inconfortable à moins de 100 km d’autonomie…

Mais Honda nous a rassuré sur les étapes graduelles de fin de batterie : les avertissements sont nombreux, avec un passage en mode dégradé qui permet encore de circuler pendant un certain temps. Dans ces circonstances, vous serez bien évidemment furieux de rencontrer des bornes de recharge indisponibles, comme dans l’exemple ci-dessous.

Une borne de recharge indisponible, ici à Carrefour Illzach - 68
Une borne de recharge indisponible, ici à Carrefour Illzach – 68

Cette Honda e est donc avant tout destinée à rayonner dans un périmètre relativement raisonnable autour de son domicile. De quoi la cantonner définitivement au statut de seconde voiture du foyer…

La prise de recharge de la Honda e
La prise de recharge de la Honda e

Budget : un prix coquet pour la Honda e

Deux niveaux de finition sont proposés sur cette Honda e : le premier n’a pas de nom, et s’affiche à 35890 euros. Le second niveau Advance, est facturé 38890 euros. Pour 3000 euros de plus, le niveau d’équipement s’enrichit : toit panoramique, volant chauffant, rétroviseur intérieur par caméra, et Honda Parking Pilot.

Rien à redire donc sur la partie équipement, qui est très complet.

L’écran central affiche le niveau de charge en cours

Concernant le prix, celui-ci semble élevé si on met dans la balance une batterie de petite capacité. Le rapport prix / autonomie est en effet très défavorable au modèle de Honda.

La marque propose une offre de location LOA à partir de 229 euros par mois, sous condition de reprise et après paiement d’un loyer de 5800 euros. En cas d’acquisition, la voiture vous revient tout de même à 39626 euros. Pas de miracle en passant par de la location…

Publicité

Facebook

Publicité

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection