Essai BMW X3 xDrive30e G01 : une valeur sûre

BMW X3 xDrive30e
BMW X3 xDrive30e

Sur les onze premiers mois de l’année 2023, l’essence et l’hydride arrivent en tête des ventes de véhicules neufs sur le marché hexagonal. Un choix logique pour les acheteurs, alors que les centres urbains se ferment de plus en plus aux motorisations diesel.

Aussi, pour continuer de rouler en tout confort dans les années à venir, les automobilistes auront le choix de rouler en tout électrique ou bien avec des véhicules hydrides.

BMW fait valoir son X3 hybride rechargeable, avec 184 chevaux tirés d’un moteur thermique associé à un moteur électrique de 113 chevaux.  A travers cet essai, notre équipe rédactionnelle vous propose de vous livrer ses impressions au volant du BMW X3 xDrive30e fort de 292 ch.

DESIGN :

Avec une longueur de 4,71 m, le BMW X3 de troisième génération (nom de code de G01) commercialisé en 2017 se veut pour le moins statutaire.

Et un coup d’œil furtif suffit à associer ce modèle à un véritable 4×4 et non pas comme un de ces cross-over aux mélange des genres ! D’emblée, le BMW X3 affiche des lignes tendues tout en intégrant les codes stylistiques du SUV.

Muscles saillants, surface sculptées, face avant affirmées, touches d’élégance raffinées et détails techniques structurés à l’image du diffuseur aérodynamique avant “Air Curtain”, le X3 ne manque pas de caractère.

A noter, que le X3 a profité d’un restylage opéré fin 2021. Ainsi, on remarquera l’apparition de nouveaux feux arrière plus en relief et dotés d’une nouvelle signature visuelle dans l’esprit du dernier BMW X1. Tandis que les blocs optiques avant ont été affinés pour renforcer les traits du SUV.

Désormais, les blocs optiques intègrent un éclairage à LED logées dans les anneaux lumineux en 3D. Et force est de reconnaître que ces nouveaux projecteurs rajoutent incontestablement du dynamisme et de la modernité au véhicule. Notre version d’essai disposait du pack Advanced Full Led facturé 1 050 euros.

Question sportivité, notre BMW X3 était pourvu de jantes 20 pouces à rayons en Y (option à 2 700 euros).

D’un point de vue général, on peut affirmer que BMW a réussi une belle alchimie entre sportivité et fonctionnalité surtout dans cette livrée Gris Sophistograu qui se marie très bien au statut chic et premium de notre finition Business Design.

D’autant que cette motorisation Plug-in de ce X3 joue plutôt la carte de la discrétion. Seul le monogramme xDrive30e disposé sur le hayon et la trappe dédiée à la recharge électrique située sur l’aile avant trahissent le pedigree du modèle.

Pour conclure ce chapitre, force est d’admettre que ce BMW X3 xDrive30e ne manque pas de cachet et de dynamisme avec l’atout supplémentaire de pouvoir continuer sa route lorsque le bitume s’arrête.

INTERIEUR :

Dans l’habitable, le X3 reprend les principes d’ergonomie appliqués aux autres modèles BMW. L’ensemble des commandes est quant à lui bien disposé et reste relativement simple à appréhender même pour les non-initiés de la marque bavaroise.

L’accès à bord est particulièrement aisé et le seuil d’assise positionné plus haut par rapport au niveau du sol favorise l’installation des passagers. A bord de ce SUV, l’atmosphère est des plus sereines et l’on apprécie l’ambiance particulièrement feutrée de son habitacle.

Confortablement installé derrière le volant, grâce à une position de conduite idéale, vous vivrez, dans ce X3 une véritable  invitation au voyage.

À l’intérieur, son cockpit high-tech, ses matériaux distinctifs et ses finitions soignées s’associent à l’habitabilité généreuse d’un véhicule familial. En outre, cet habitacle offre un très bel agencement et un espace de vie fort appréciable pour quatre personnes.

A noter, que notre version d’essai dans sa finition Business Design intègre : la climatisation automatique 3 zones, les rétroviseurs extérieurs électrochrome (côté conducteur) et rabattables électriquement, le rétroviseur intérieur électrochrome, le BMW Live Cockpit Navigation Plus et le Pack Connected Pro.

Le coffre profite d’une belle contenance de 450 litres, voir 1 500 litres une fois le rang 2 rabattu. Néanmoins, il convient de constater que la contenance du coffre de cette version hybride est amputée de 100 litres par rapport aux autres motorisations thermiques de la gamme (550 litres en thermique pur).

En exécution « Business Design », le BMW X3 dispose d’une sellerie similicuir de très belle facture, surtout dans cette couleur Canberrabeige qui rajoute un certain cachet à l’ensemble.

Bien soutenu dans les sièges, le confort de cette sellerie est à saluer. A noter que notre version d’essai disposait de l’option sièges avant électriques à mémoire qui permet de trouver une position de conduite idéale (option à 1 250 euros).

Soulignons que le conducteur bénéficie d’un combiné d’instrumentation haute résolution de 12,3 pouces qui offre une parfaite lisibilité des informations à l’instar de l’affichage tête haute HUD couleur (Pack Innovation à 1 750 euros).

En revanche, la commande gestuelle du système multimédia ne nous a pas complètement convaincue, avec un fonctionnement souvent perfectible ou bien un temps de latence pour augmenter ou diminuer le volume sonore de l’autoradio par exemple.

Au niveau de l’infotainment, notre finition Business Design dispose du Pack Connected Pro qui intègre : la fonction Remote 3D View, l’information du trafic en temps réel, l’Apple CarPlay et Google Android Auto.

Enfin en termes de sécurité active, le BMW X3 profite des dernières évolutions technologiques en la matière. Le Drive Assist est équipé de série de l’avertisseur de risque de collision avant, de l’avertisseur d’angle mort, ou encore des indications de limitation de vitesse, des interdictions de dépassements et avertisseur de trafic.

D’autre part, le véhicule est équipé du système Drive Assist Pro (option à 2 350 euros) qui combine le régulateur de vitesse actif ACC+ avec fonction Stop & Go et le pilote semi-automatique.

A CONDUIRE :

Sous le capot de cette version estampillée BMW X3 xDrive30e, le groupe motopropulseur est composé d’un moteur thermique d’une puissance de 184 ch (135 kW) et d’un moteur électrique situé au niveau de la boîte de vitesse de 109 ch (80 kW) pour un couple de 309 Nm.

Ainsi dans son fonctionnement électrique, le SUV évolue de façon très discrète, le silence règne à bord n’étant troublé que par quelques bruits de roulements générés par notre monte de spécifiques généreuses. La force de propulsion du moteur électrique demeure suffisante au quotidien.

A l’usage et quel que le soit le type de relief, l’interaction des différents organes de la chaîne cinématique se montre parfaitement transparente. En mode hybride, il convient de saluer la parfaite fluidité de transition entre les modes électrique et thermique. Ainsi, la commutation entre le mode électrique et thermique s’avère à peine perceptible et de toute évidence la gestion du système hybride est parfaitement maîtrisée par les ingénieurs de chez BMW.

Trois modes de conduites à la carte via la touche e-Drive permet de sélectionner le mode fonctionnement du système hybride, à savoir :

Le mode Auto eDRIVE qui optimise la consommation du véhicule en favorisant le démarrage en tout électrique et si la batterie le permet et en déclenchant le moteur thermique à partir de 80 km/h.  

Le mode AUTO SAVE BATTERIE  qui préserve la batterie pour permettre d’effectuer un trajet tout électrique le moment voulu, par exemple pour entrer en ville après un parcours sur voies rapides.

Et enfin, le mode MAX eDrive qui permet de forcer la conduite en mode tout électrique pour de petits trajets quotidiens.

A l’utilisation, ce moteur se montre peu vibrant et n’élève la voix que si on accélère franchement passé les mi-régimes, d’autant que la sonorité du moteur à pleine charge demeure plutôt plaisante. Disposant d’un couple moteur appréciable, ce bloc permet de déplacer en toute décontraction ce SUV de plus de 2 tonnes, même avec toute la famille à bord.

Le BMW X3 xDrive30e offre un très bel agrément de conduite entre silence de fonctionnement et vigueur. Le mode hybride gère le thermique avec brio et l’électrifie avec une belle fluidité, tandis que la transmission automatique réagit instantanément aux moindres sollicitations distillant d’agréables sensations dans les changements de régime.

Bien connue et toujours très appréciée, cette transmission automatique à 8 rapports assure des changements de rapports doux en conduite calme mais également de francs rétrogradages en mode sport. Si bien que les premiers intermédiaires défilent rapidement rasant le seuil de perception, une montée en vitesse parfaitement gérée par cette transmission automatique et qui ne laisse de place à aucune hésitation.

Et force est de constater que cette motorisation allie une remarquable onctuosité, vigueur et linéarité qui font de ce BMW X3 xDrive30e un excellent compagnon de route.

Sur les petites routes, ce BMW X3 demeure fort agréable à mener et prévenant aux limites, ce qui devrait rassurer le père de famille. Les mises en appui en virage sont franches et les mouvements de caisse bien maitrisés pour un véhicule de ce poids (2 065 kg).

Distillant un comportement aussi sûr que dynamique, le X3 xDrive30e fait montre d’une pointe de sportivité grâce des trains roulants de qualité tirant le meilleur parti d’un système amortissement à la rigueur tout germanique sans jamais pénaliser le confort. De quoi envisager sereinement de longs déplacements seul ou en famille.

Comme de coutume chez BMW, le confort de suspension est très appréciable. Même avec les jantes de 20 pouces qui équipent notre version d’essai, la voiture ne s’est jamais révélée inconfortable quelles que soient les conditions de parcours. Rappelons que le système xDrive offre un surcroit de dynamisme et de sécurité au véhicule grâce à l’interaction parfaite entre les différentes roues.

En outre, cette transmission automatique xDrive garantit une motricité optimale sur tous les terrains. Elle est capable de parer à toutes conditions climatiques et permet de rouler l’esprit tranquille quelle que soit la météo.

Par ailleurs, il convient de saluer le confort d’insonorisation de ce bloc essence et offre à ce BMW X3 xDrive30e « survolté » un bilan acoustique d’excellent niveau, de quoi profiter d’un système audio de série de très bonne facture.

Attention, comme toutes les autos hybrides rechargeables, la consommation repart à la hausse une fois la batterie déchargée, bien que la récupération de l’énergie au freinage continue d’assurer un fonctionnement hybride à minima.

L’un des principaux plaisirs de conduite de cette version hybride tient dans l’insonorisation très soignée de cet habitable, la position de conduite, le confort des sièges, tout concourt à rendre les voyages longues distances des plus agréables alors que les différentes commandes frisent le sans faute en termes d’ergonomie : simple mais efficace !

Sur autoroute, le X3 réalise d’excellentes reprises et chaque pression sur l’accélérateur au-delà de 3 000 tours obtient pour réponse un grondement impatient. A l’avant le 2 litres suralimenté grogne, à l’arrière le couple moteur donne une impulsion.

Enfin, le dispositif de freinage n’appelle pas non plus de critique particulière. Les freins sont suffisamment puissants pour arrêter efficacement de ce SUV de plus de 2 tonnes. En outre, le feeling est bon et l’endurance ne nous jamais semblé mise en péril.

Le système de freinage se montre suffisamment endurant et puissant dans le cadre d’utilisation auquel le X3 se destine. Les distances d’arrêts sont correctes et se veulent très rassurantes.

BUDGET :

La gamme BMW X3 débute à partir de 54 700 euros et 67 050 euros pour notre version d’essai en finition Business Design en motorisation xDrive 30e.

En face la concurrence est très sérieuse mais affiche des tarifs encore bien plus salés. A titre de comparaison, Volvo propose son XC60 T6 AWD Hybride rechargeable à partir de 72 130 euros, tandis que Mercedes affiche son GLC 300e 4Matic dès 72 150 euros. Finalement le BMW X3 xDrive 30e paraît bien placé face à ces dernières.

En termes de rejets de Co2, les modèles hybrides rechargeables « Plug-In » associent les avantages de la conduite électrique à l’autonomie d’un véhicule thermique, le tout avec un moindre impact en termes d’émissions (45/56 g/km).

Lors de notre essai de ce BMW X3 xDrive30e et en adoptant une conduite paisible, nous avons parcouru 42 km en mode 100 % électrique (Mode Max eDrive) jusqu’à la décharge complète de la batterie. Pourtant, nous avons réalisés plusieurs cycles de charges complètes de la batterie, mais n’avons jamais pu atteindre les 50 km d’autonomie revendiqués par le constructeur même à faible allure. Les différentes recharges de la batterie Li-ion via notre borne de charge Ensto EV100 se sont déroulés parfaitement et l’estimation de fin de charge estimée par l’ordinateur de bord du véhicule s’est avérée systématiquement correcte.

Rappelons que cette version hybride rechargeable est pourvue d’une batterie Li-ion d’une capacité de seulement 11,15 kWh lorsque les concurrentes proposent des batteries à la capacité bien plus importante. Mercedes annonce une autonomie en toute électrique de 130 km sur une version GLC 300e 4Matic (données constructeur) quand un Volvo XC60 T6 AWD Hybride peut parcourir 78 km en tout électrique. Ce que nous avons pu vérifier lors de notre essai du XC60 Polestar l’an passé.

A l’usage, on observe que les véhicules hybrides rechargeables sont polyvalents et surtout mieux adaptés aux longs trajets autoroutiers que les véhicules 100 % électriques et ce BMW X3 ne déroge pas à cette règle.

D’ailleurs, selon de récentes études sur les habitudes des automobilistes, le résultat est éloquent : 90 % des trajets font moins de 50 kilomètres. Avec ce BMW X3, le conducteur peut ainsi choisir son mode d’utilisation en fonction de ses besoins et ainsi rouler indifféremment en mode hybride ou 100 % électrique.

En termes de consommation et en adoptant une conduite façon  nous sommes parvenus à stabiliser la consommation moyenne à 7,0 l/100km en conduite mixte. Si le résultat s’avère très convenable au regard du poids de l’auto, on est loin de la consommation revendiquée par le constructeur (2,5 l/100km). Par ailleurs, il convient de rappeler que la capacité de réservoir permet d’embarquer 50 litres de carburant.

Enfin, les tarifs d’extension de garanties constructeur, à savoir : 400 euros pour la troisième année ou 840 euros pour la quatrième année nous semble une option intéressante au moment de commander le véhicule. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *