BMW 330d Touring M Sport

La nouvelle BMW Série 3 se décline en version Touring, six mois après la sortie de la version berline. Le lancement de cette nouvelle carrosserie est aussi accompagné d’un moteur attendu dans la gamme : le 6 cylindres en ligne diesel. Cette BMW 330d Touring offre plus de coffre, sous le capot et sous le hayon…

Avec une lunette de hayon inclinée, des sorties d’échappement chromées et ses feux horizontaux en L à LED, la nouvelle Série 3 Touring joue la carte du break sportif. Un rôle tout à fait cohérent avec l’image de BMW, et d’une propulsion break. La carrosserie se distingue de celle de la Série 3 berline à partir du montant B.

La présentation de la nouvelle finition M Sport de la Série 3 Touring comprend les rails de toit noir mat, des jantes alliage 18 pouces ( 19 pouces sur la version d’essai présentée ), des montants B en noir brillant, un kit carrosserie aérodynamique M, et des grilles de calandre cerclées de chrome avec 8 barreaux élargis noir brillant. De face, le bouclier présente des prises d’air agrandies, qui rendent la Série 3 plus agressive.

BMW 330d Touring M Sport

Une fonctionnalité en progrès

BMW a choisi d’offrir dès la première finition de la Série 3 Touring Modern une dotation complète au niveau fonctionnalité de l’espace arrière. Le hayon électrique est doté d’une lunette arrière s’ouvrant indépendamment. En option, le système Smart Opener permet d’ouvrir le coffre en faisant un mouvement de pied sous le pare-choc arrière. Une innovation qui était arrivée précédemment sur la Volkswagen Passat.
La modularité comprend une banquette arrière non pas en deux, mais en trois parties : 40-20-20. ( voir galerie photo )
Sous le couvre-bagages, la contenance est de 495 litres. En configuration deux places, la capacité peut grimper à 1500 litres. Par rapport à l’ancienne Série 3 Touring, la contenance est en progrès de 35 à 115 litres.

Ce n’est pas tout : le filet de charges hautes est livré de série, et permet de charger jusqu’au pavillon de toit en toute sécurité. Ne pas devoir payer un accessoire supplémentaire, voilà qui est appréciable. En option, un système de fixation adaptatif avec rail en aluminium est proposé. On peut le ranger facilement dans l’espace de chargement sous le plancher du coffre.

BMW 330d Touring M Sport
Côté confort, la 330d Touring pâtit d’une suspension qui pompe un peu trop sur départementales, et qui ne colle pas avec des prétentions familiales. L’amortissement n’était pas aidé par une suspension rabaissée et les jantes 19 pouces optionnelles de notre modèle d’essai. C’est parfait pour le look, mais si la Série 3 Touring s’impose avant tout pour emmener la famille en vacances, mieux vaudra se tourner vers un châssis non rabaissé avec une monte pneumatique plus raisonnable.

L’habitabilité de la Série 3 Touring progresse par rapport à l’ancienne génération, avec 9 mm supplémentaires en garde au toit, et 17 mm pour les jambes. Sachant que l’empattement a pris 50 mm, on n’en attendait pas moins !

BMW 330d Touring M Sport

BMW 330d Touring M Sport

Le conducteur appréciera le poste de conduite bien conçu, avec des compteurs lisibles et complets, et un affichage tête haute couleur ( appelé Head Up display ) sécurisant. Nouveauté de la finition M Sport, un volant au moyeu circulaire design, gainé cuir et multifonctions.

Par rapport à l’ancienne génération, la qualité de finition de cette Série 3 a clairement progressé. Les assemblages et les matériaux inspirent la robustesse, et l’ambiance premium est au rendez-vous. L’Audi A4 n’a qu’à bien se tenir !
Le système de navigation Professional est à la pointe: sa rapidité est sans égale. On peut passer de l’affichage d’une rue à celui de la planète Terre en une petite seconde !

BMW 330d Touring M Sport

A conduire : du punch, du punch, et encore du punch

Si une 320d motorisée par un 4 cylindres 2.0 turbo-diesel de 184 est déjà très efficace, cela reste évidemment incomparable avec une offre 6 cylindres. La nouvelle BMW 330d dispose d’un 6 cylindres en ligne de 3.0 de cylindrée, qui ne développe pas moins de 258 ch. Une puissance qui s’intercale entre les 245 ch d’une A4 V6 TDI et les 265 ch d’une Classe C 350 CDI.
Ce bloc diesel TwinPower Turbo est équipé d’un seul turbocompresseur, mais à géométrie variable. Son injection directe à rampe commune est de troisième génération.
La boîte manuelle n’est pas proposée sur la 330d, qui impose une boîte automatique à 8 rapports. Rassurez-vous, celle-ci est très bien étagée et s’avère très efficace.

BMW 330d Touring M Sport

Avouez qu’une consommation mixte donnée à 5,1 litres pour une voiture qui accélère de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes, ce n’est pas si fréquent ! Et avec 135 g de rejets de Co2 pour ce 6 cylindres, voilà qui dispensera en France du malus écologique. En termes d’efficience, les motoristes BMW ont bien travaillé.
Les 560 Nm offrent des reprises canon, mais sans mettre à mal la motricité.
En performances, la nouvelle BMW 330d est un véritable boulet de canon. Elle n’a besoin que de 25,3 secondes pour le 1000 mètres départ arrêté, et atteint sans problème 250 km/h. Le 0 à 100 km/h demande 4 dixièmes de secondes de moins que la 328i Touring, moins performante et bien plus vorace avec son 4 cylindres turbocompressé de 245 ch.

Précise, la direction permet de placer la Série 3 en entrée de courbe facilement. L’équilibre des masses de cette version Touring rassure, le comportement routier est au diapason avec la puissance disponible.
Il ne faudra pas espérer un comportement routier joueur : cette 330d est une routière, et pas une sportive.

Budget
La BMW 330d est proposée à partir de 46600 euros en finition Lounge, soit 9500 euros de plus qu’une 320d ! Sachez aussi qu’une 328i de 245 ch est facturée 5600 euros de moins que la 330d. Mais si sa puissance est proche, la 328i se contente d’un 4 cylindres.
En finition M Sport, le tarif de la 330d grimpe à 54000 euros, une somme coquette !

Si on compare avec une Audi A4 Avant S-Line 3.0 V6 TDI, celle-ci est vendue seulement 47830 euros. Mais pour une puissance de 204 ch, soit 54 ch de moins. L’A4 est aussi proposée en 3.0 TDI 245 ch transmission Quattro pour 54880 euros en S-Line. Un prix proche de la BMW, mais avec 4 roues motrices.

Chez Mercedes, une Classe C break 350 CDI Ligne Avantgarde réclame 49550 euros, avec 265 ch. En ajoutant le pack Sport AMG Plus, le prix passe à 53500 euros : la 330d Touring M Sport est à 500 euros d’écart.
BMW a en revanche été plus généreux concernant la carrosserie Touring, qui ne réclame que de 1200 à 1400 euros de plus que la Série 3 berline.

Avec la carte grise de 15 chevaux fiscaux mais seulement 135 g, pas de malus à régler. C’est bon pour cette fois, allez circulez !

BMW 330d Touring M Sport

Essai BMW 330d Touring M Sport : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :

10 réponses à Essai BMW 330d Touring M Sport : plus de coffre

  • L’A4 3,0 V6 TDI 245ch est la concurrente directe, non la version 204ch.

  • Actuellement la version 245 ch n’est pas disponible sur le configurateur Audi.fr.

    Cordialement

  • Je viens à l’instant de configurer une Audi A4 Avant S-Line 3.0 TDI 245ch avec boite S-Tronic sur le site audi.fr. Le prix de base est de 53 690€.

  • En Quattro, elle est effectivement proposée. Mais pas en deux roues motrices, et dans cet essai il ne s’agit pas d’une 330d xDrive. Au final Le positionnement des deux marques est différent !

    Bonne soirée

  • Audi a toujours proposé ses modèles haut de gammme en Quattro. Et les modèles de base étant des tractions, m’est d’avis que 245ch et surtout 500Nm, ça passerait mal (BMW n’a pas ce problème avec ses propulsions). D’ailleurs, le 3.0 TDI 204ch (sans Quattro donc) est fortement limité en couple (seulement 400Nm), ce n’est sans doute pas un hasard.

    Et vu le faible écart tarifaire entre cette 330d et une A4 3.0 TDI 245ch Quattro (seulement 310€, sur des voitures à plus de 50k€, autant dire rien), je crois bien que ces 2 modèles sont en concurrence directe.

  • Bonjour Gengen,

    J’ai modifié le chapitre budget en précisant le prix de cette deuxième proposition de l’A4, qui est effectivement en concurrence frontale niveau tarif. Il faudra patienter jusqu’à l’arrivée du xDrive chez BMW pour avoir les prestations similaires : le xDrive sera proposé au courant de l’automne pour 1 € de plus sur de nombreux modèles.

    Bonne journée,

    Sébastien

  • Bref c’est 60 bâtons…plus cher qu’une série 7…il n’y a pas si longtemps de cela !!!

  • Merci pour votre mise à jour.
    Par contre, vous avez indiqué le prix d’une A4 “clean diesel” répondant à la norme Euro6 (54880€).
    Il me semble que cette 330d répond à la norme Euro5 uniquement, et donc l’A4 à mettre en face est une 3.0 TDI 245ch non “clean diesel” affichée à 53690€.

  • la 320d est le meilleur choix moins chers avec des jantes 18 :)

  • Et la 318d voir la 316d est encore moins chère. T’es un bon toi… Un 6 cylindres est incomparable avec un 4 cylindres, il faut avoir essayé les deux pour le savoir.