Connectez-vous avec nous

ESSAIS

Essai Suzuki Swace : fini les SUV, on fait un break

Essai Suzuki Swace

Suzuki étend sa gamme en ajoutant un break compact hybride qui ne vient pas d’une feuille blanche : La Suzuki Swace. Il s’agit tout simplement d’un clone de la Toyota Corolla Touring Sports arrivée en 2019 ! L’idée n’est pas mauvaise pour Suzuki, qui peut ainsi étoffer sa gamme en profitant d’un modèle très abouti, comme nous allons le voir.

Design

Vous pouvez tenter de jouer au jeu des 7 erreurs pour faire la différence entre une Toyota Corolla et une Suzuki Swace. Au niveau de la face avant, la nouvelle Swace se démarque avec son bouclier spécifique, mais utilise les mêmes blocs optiques effilés que sa jumelle. Sur ce second niveau de finition, les projecteurs utilisent un système Bi-LED.

Les projecteurs effilés de la nouvelle Swace

Avec une longueur de 4,65 m, cette nouvelle Swace n’est pas un petit break. Elle est plus longue de 7 cm qu’une Peugeot 308 SW, et de 3 cm qu’une Renault Mégane Estate.

De profil, cette finition Pack pourtant la plus haute en gamme se contente de jantes alliage 16 pouces. De belles jantes alliage 17 pouces ne seraient pas de trop pour lui donner un air plus dynamique.

Cette version d’essai arbore une teinte White Pearl Crystal Shine qui lui va très bien. La palette de coloris est assez limitée avec seulement 7 propositions, et aucune couleur vive contrairement au SUV Across. Dommage, un rouge métallisé lui irait certainement à ravir !

A conduire : une Swace hybride et sans prise

Cette Suzuki Swace est proposée avec une seule et unique motorisation hybride essence. Elle profite donc de l’énorme expérience de Toyota en la matière, avec une motorisation parfaitement fiable et éprouvée. Le moteur 4 cylindres 1.8 atmosphérique délivre 122 ch et un couple de 142 Nm, et le moteur électrique apporte un appoint de 53 kW et un couple de 163 Nm disponibles dès le démarrage. Il s’agit du même bloc que dans les dernières Toyota Prius et C-HR, mais avec des réglages revus.

Dans la pratique, la Suzuki Swace évolue très régulièrement en électrique à basse vitesse. L’énergie est récupérée lors des freinages et décélérations, et permet de recharger la batterie. Alors bien entendu, il ne sera pas question de rouler pendant plusieurs dizaines de kilomètres en tout électrique, ni de rouler sur voie rapide en électrique. Mais ce système vous dispense aussi de devoir chaque jour brancher votre voiture.

La nouvelle Suzuki Swace est l’un des plus grands breaks de sa catégorie

La consommation est très réduite, du fait de l’utilisation au maximum de l’électrique et du moteur essence parfaitement rompu à l’exercice. Le moteur 1.8 utilise un double ACT et le fameux cycle Atkinson pour réduire son appétit.

En consommation urbaine, vous pouvez ainsi consommer autour de 5,5 L, ce qui est plus proche de la consommation d’un diesel. Avec une compacte essence en boîte automatique, la consommation serait nettement plus élevée !

Les performances demeurent raisonnables avec 180 km/h en vitesse de pointe et 11 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Et il ne sera pas possible d’opter pour la motorisation hybride 2.0 de 180 ch qui demeure l’apanage de la Toyota Corolla….

Ce moteur essence n’est pas couplé à une boîte de vitesses automatique traditionnelle, mais à une transmission hybride e-CVT couplée au moteur électrique.

Comme tout modèle hybride d’origine Toyota, le moteur va un peu ronfler pendant la montée dans les tours, et sans possibilité de passer le rapport supérieur. Il n’y a en effet ni mode séquentiel sur le levier de vitesses, ni palettes derrière le volant. Le conducteur peut toutefois sélectionner l’un des différents modes de conduite pour agrémenter ses trajets. Il a le choix entre les modes Normal, Eco, Sport et EV. Le mode EV permet de rouler en tout électrique, suivant la charge de la batterie.

Techniquement, la Suzuki Swace repose donc sur la nouvelle plate-forme GA-C TNGA de Toyota. Celle-ci permet d’abaisser le centre de gravité et améliore la rigidité de 60 % par l’emploi d’acier à haute limite d’élasticité.

Pour les manoeuvres, Suzuki a fait le plein d’équipements avec les radars avant et arrière, la caméra de recul ainsi que le système de parking automatisé. La Swace peut ainsi réaliser des créneaux toute seule, le conducteur doit seulement enclencher la marche arrière et accélérer en douceur. En ville, ce système fonctionne parfaitement bien pour se garer entre deux voitures, avec un créneau. En revanche il peut avoir des difficultés à bien estimer la place si vous souhaitez faire un créneau entre une voiture et un panneau de signalisation. Ce sera heureusement moins fréquent ! De manière générale il faut toujours rester vigilant en activant et en utilisant des aides à la conduite.

Le fonctionnement du système hybride mis en avant dans l’odomètre

Les aides à la conduite ne manquent pas, et sont toutes de série : gestion des feux de route automatique, lecture des panneaux de signalisation, assistance au maintien dans la voie, freinage d’urgence automatique, régulateur de vitesse adaptatif, appel d’urgence et surveillance des angles morts.

On termine avec l’autonomie : du fait d’un réservoir de 43 litres, celle-ci demeure assez limitée. Il faudra prévoir de refaire le plein tous les 600 km environ.

Vie à bord : de l’équipement et du coffre !

Qualitativement, cette Swace se place à un bon niveau de présentation avec une qualité de finition supérieure à celle de la majorité des modèles Suzuki. La partie supérieure de la planche de bord est moussée, et présente un revêtement façon cuir avec des surpiqûres. L’ensemble est de bonne facture, avec une qualité d’assemblage précise.

La planche de bord de la nouvelle Suzuki Swace

La sellerie est en tissu, mais les sièges avant bénéficient d’un bon maintien avec un dessin digne de sièges sport. Le réglage des lombaires est électrique, et les deux passagers avant profitent également du chauffage des sièges. Le conducteur peut même utiliser la fonction chauffage du volant pour son confort en hiver ! Un équipement peu diffusé, et présent ici dans la dotation de série.

Devant lui, le conducteur a sous les yeux des compteurs traditionnels à aiguilles, mais complétés par un écran couleur bien intégré. Le système multimédia est d’ailleurs similaire à celui du nouveau Suzuki Across, lui aussi avec des origines Toyota. Un écran tactile 8 pouces permet d’accéder aux différentes fonctions, avec au passage la fameuse compatibilité Apple CarPlay et Android Auto.

Si les passagers avant sont à l’aise, c’est également le cas à l’arrière avec un très bel espace aux jambes. Voilà qui devrait convenir aux familles avec des ados et des pré-ados de grande taille !

On achète un break compact pour une chose : son coffre ! Celui de la Swace ne déçoit pas avec une longueur de chargement bien pratique et un volume annoncé à 596 litres. Alors que l’éclairage de l’habitacle ne fait pas appel à des LED, c’est le cas du coffre qui bénéficie de deux lignes de LED de par et d’autre. C’est lui la star !

Les dimensions du coffre de la Swace vont intéresser les amateurs de breaks

Budget : des Swace toutes options

La fintion Pack de cette Suzuki Swace d’essai est facturée 31750 euros avec la peinture métallisée. Il s’agit du second niveau de finition : la gamme débute avec la Swace Privilège dotée de la même motorisation hybride. Pour 1500 euros de moins, cette finition se passe des projecteurs avant BI-LED, de l’aide au stationnement intelligent, de l’ouverture fermeture des portes sans clé, de l’éclairage d’ambiance intérieur, de l’alerte de trafic en marche arrière, du détecteur d’angles morts et des capteurs de stationnement avant et arrière.

Vous l’aurez compris, impossible de monter plus haut en gamme pour s’offrir par exemple une sellerie cuir ou de plus grosses jantes.

Le système multimédia complet de la Swace avec écran tactile 8″

Suzuki propose un prix canon de seulement 24050 euros sur son site ! Le prix profite d’une déduction d’une remise de 3 000 € offerte par votre concessionnaire, d’une prime à la conversion de 1 500 € et de 1 000€ d’aide à la reprise de votre ancien véhicule. Une offre intéressante, qui permet de s’offrir un break hybride et bien équipé à un tarif très raisonnable.

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI SUZUKI SWACE

Publicité

Facebook

Offre LLD sur Ford Ka+ Offre LLD sur Ford Ka+

Les 10 voitures les moins chères en location longue durée LLD ou LOA sans apport

Conseils & Services

Quels sites utiliser pour acheter une voiture en Allemagne ?

Acheter une voiture d'occasion

Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois Fiat 500 X : 149 euros par mois avec apport de 1900 euros - LLD 37 mois = 200 euros X 37 mois

Les 10 SUV les moins chers en LOA ou LLD

Conseils & Services

Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons Michelin CrossClimate+ le pneumatique toutes saisons

Test Michelin CrossClimate+ : le pneu toutes saisons

Conseils & Services

Publicité
Connection