Essai Honda Civic Tourer 1.8 i-VTEC Innova AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

Avec la Honda Civic Tourer, le constructeur nippon ne compte pas jouer les figurants sur le segment des breaks compacts qui voit s’armer une concurrence acharnée avec l’arrivée de la nouvelle Megane Estate et une Peugeot 308 SW bien ancrée sur le marché.

Mais la Civic Tourer peut compter sur un design aussi dynamique que futuriste et un volume de chargement record dans la catégorie.

Avec de tels atouts, ce break réussira t-il à convaincre les bons pères de famille ?

Verdict à la fin de cet essai.

 

DESIGN :

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

Dans le jargon automobile, le terme « compacte » ou celui moins explicite de segment « C » désigne les berlines de taille moyenne. A cette nuance près que, avec ses 4,59 m de longueur, la Civic Tourer bouscule un peu nos repères.

Dérivée directement de la berline Civic de 9ème génération, la version Tourer conserve les traits stylistiques de la berline.

Cependant, si la Civic berline arbore un design très singulier, force est de constater que cette déclinaison break est pour le moins élégante et dynamique avec une ligne de toit plongeante.

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

 

A noter que la dixième génération de Civic qui vient d’être présentée au Mondial 2016 il y a quelques jours ne pourra pas compter sur une déclinaison break dans les premiers temps de sa commercialisation en 2017.

Certaines voitures passent inaperçues, d’autres séduisent au premier coup d’œil et puis, il y a celles qui font débat et la Civic Tourer en fait partie avec son design décalé.

Certains lui reprocheront peut-être son caractère torturé, mais au moins elle offre l’avantage d’être très originale dans son style.

Les custodes arrière sont étirées jusqu’au hayon, ce qui donne l’impression d’un pavillon flottant. Les portes arrière reprennent le principe des poignées masquées dans le montant, tout comme la version berline 5 portes.

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

La face avant basse dégage un caractère alliant présence et puissance. La calandre adopte une grille façon nid d’abeille noir laqué et les blocs optiques avec feux de jour à LED intégrés apportent un fort caractère à l’auto.

A noter que la Civic Tourer a profité d’un facelift en 2014 qui a principalement porté sur la face avant (nouveau spoiler, intégration de feux diurne à LED). En revanche la partie arrière sur la version Tourer  n’a pas subi d’évolution depuis sa commercialisation.

Cette apparence esthétique est renforcée par la ligne latérale ascendante et une silhouette très aérodynamique.

Tandis, que le caractère uniforme de la poupe avec ses hanches charnues et ses feux arrière liés par une ligne rouge accroissent ce sentiment de force et de dynamisme du modèle.

Notre version d’essai dans sa déclinaison huppée Innova AT arbore des rails de toit argent et des vitres latérales arrière surteintées, tandis que les jantes alu 17 pouces biton se marient plutôt bien avec la silhouette du véhicule.

Jantes alu 17" Honda Civic Tourer Innova AT

Jantes alu 17″ Honda Civic Tourer Innova AT

L’auto conserve dans l’ensemble une ligne sportive avec une face avant futuriste et ses lignes restent pour le moins aguicheuses notamment dans cette livrée Blanc Orchidée.

D’autre part, si l’envie vous prends de personnaliser cette Civic Tourer, sachez qu’il existe au catalogue plusieurs pack disponibles (Pack Confort, Pack Rouge Rallye, Pack Black Touch) de quoi renforcer son pouvoir de séduction.

En conclusion, ce break affirme sans détour une certaine touche d’exotisme sur un segment souvent tristounet, tout en conservant un ensemble très homogène et sans faute de goût.

 

A L’INTERIEUR :

La planche de bord de cette version Tourer reprend l’aspect futuriste de la berline.

Dans l’ensemble l’habitacle de la Civic Tourer soigne l’accueil avec une présentation qui ne manque pas d’originalité et laisse au conducteur le sentiment d’être installé derrière un véritable cockpit.

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

HONDA CIVIC TOURER 1.8 i-VTEC INNOVA AT

La planche de bord au design très singulier présente des compteurs surmontés d’un tachymètre digital.

D’une ergonomie très bien pensée lors de la phase de conduite, le cockpit de cette Civic offre une vue imprenable sur la route alors que les informations nécessaires sont immédiatement à portée de vue.

Dans l’ensemble, la finition est correcte, même si la « qualité perçue » en termes de finition dans son ensemble hésite entre les critères des deux continents.

L’accessibilité, tant à l’avant qu’à l’arrière est très correcte, facilitée par les portes s’ouvrant largement. Les sièges offrent un très bon confort, on y trouve rapidement sa place.

Sellerie cuir HONDA CIVIC TOURER INNOVA AT

Sellerie cuir HONDA CIVIC TOURER INNOVA AT

Niveau ergonomie on frise le sans faute : les différentes commandes tombent parfaitement sous la main et l’instrumentation offre une parfaite lisibilité.

Le volant sport offre une excellente prise en main et intègre différentes commandes, telles que : le téléphone, le régulateur et limiteur de vitesse, les commandes audio ou bien l’ordinateur de bord.

L’ensemble des commandes est quant à lui bien disposé et reste relativement simple à appréhender. Si ce n’est l’interface du menu GSM qui manque de convivialité, avec bon nombre de sous menus qui impliquent de quitter trop souvent les yeux de la route pour composer un numéro de téléphone.

A noter, que depuis le facelift de 2015, la gamme Civic peut recevoir le système multimédia appelé Honda Connect (en série sur notre version huppée Innova).

Le vaste écran tactile de 7 pouces affiche bon nombre d’informations, telles que : les indications de navigation, la caméra de recul, la connexion internet et les fonctions de téléphonie Bluetooth.

Ce système utilisant Android fonctionne avec un navigateur Garmin, très facile d’utilisation et au demeurant très efficace.

Il s’agit par ailleurs d’un excellent choix de la part de Honda, on retrouve également ce type de navigateur sur les véhicules de la gamme Mercedes.

D’autre part, les véritables geeks ne resteront pas sur leur faim avec la possibilité de personnaliser l’écran tactile avec ses propres photos.

Le système multimédia de la Civic Tourer permet de personnaliser son fond d'écran.

Le système multimédia de la Civic Tourer permet de personnaliser son fond d’écran.

Par ailleurs, la fonctionnalité « AHA » vous permet de rester connecté à la radio internet et permet également l’accès au service Facebook & Twitter.

Bref, d’un point de vue multimédia, entre un GPS performant avec 5 ans de mises à jour gratuites intégrées et le système de radio AHA, voir en option la fonction Mirror Link, cette Civic Tourer est vraiment dans l’air du temps.

Honda a développé un coffre pour le moins ingénieux avec un système de rangement sous le plancher (sorte de double fond), résultat : 120 litres supplémentaires de capacité. C’est très bien pensé et fort pratique pour transporter des objets sans que ces derniers ne se trimballent dans le coffre à chaque virage.

Coffre Honda Civic Tourer

Coffre Honda Civic Tourer

Saluons également le seuil de chargement relativement bas et qui s’avère très facile à l’usage pour transporter des bagages volumineux, un bon point supplémentaire.

Mais la Tourer dispose d’une autre botte secrète… ses fameux « sièges Magiques ».

Les sièges arrière se rabattent pour un gain d’espace optimisé et un aménagement totalement modulable.

Ces sièges arrière innovants appelés « Sièges Magiques » offrent à la Civic Tourer de nombreuses configurations qui s’adaptent presque sur-mesure à la forme 60/40. Vous pouvez ainsi rabattre complètement les sièges ou, à l’inverse relever les assises. D’un seul geste, il vous est possible de configurer et de verrouiller les sièges au gré de vos envies, l’opération se fait en un tour de main.

Les sièges arrière magiques sont fort pratiques pour rentrer des objets en hauteur.

Les sièges arrière magiques sont fort pratiques pour rentrer des objets en hauteur.

En soulevant le hayon de ce break, on découvre un volume très appréciable, pour ne pas dire le meilleur de la catégorie.

Et pour cause, au total, la nippone revendique un volume de 624 à 1 668 litres de chargement, ce n’est pas rien !

Bien vu également l’abaissement du seuil de coffre facilitant le chargement avec l’ouverture du hayon très large.

Pour résumer ce chapitre concernant le volume de chargement et l’habitabilité, on peut affirmer sans détour que cette Civic Tourer fait office de meilleur élève dans sa catégorie.

EQUIPEMENT :

La dotation de notre version INNOVA AT vient coiffer la gamme Civic Tourer. Cette finition haute affiche un niveau d’équipement pour le moins princier.

Sur la base de la finition Exclusive Navi, cette version INNOVA se voit doter : du Pack de systèmes avancés d’assistance à la conduite ADAS.

Ce pack ADAS regroupe un arsenal de technologies tels que : le système d’alerte anticollision frontale FCW, du système de reconnaissance des panneaux de signalisation TSR, l’alerte de franchissement de ligne LDW, du système de surveillance de l’angle mort BSI, de l’alerte de véhicule en approche CTM ou encore du système de feux de route actifs HSS.

Autant vous dire qu’il n’est point utile de préciser que les équipements tel que : le système de démarrage sans clé, le système d’alarme, les sièges chauffants ou bien le système Multimédia Honda Connect font partie intégrante de l’équipement de cette Honda.

On regrettera uniquement que les sièges à réglages électriques ne fassent pas partie de la dotation.

Au chapitre de la sécurité, la Civic Tourer a obtenu 5 étoiles aux tests Euro-NCAP et peut compter sur un véritable arsenal de sécurité tel que : le système de surveillance de l’angle mort BSI, le système de feux de route automatique HSS, le système de reconnaissance des panneaux de signalisation TSR, l’alerte de franchissement de ligne LDW, l’alerte de véhicule en approche CTM ou bien le système actif de freinage d’urgence en ville CTBA.

En outre, ce système fonctionne à une vitesse comprise entre 5 et 30 km/h en ville, afin de minimiser les risques de collision en surveillant de façon permanente la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède. Dans le cas où vous rapprocher trop près d’un véhicule détecté, le véhicule émet un signal sonore et visuel au niveau de l’ordinateur de bord. Et en cas d’absence de réaction du conducteur, le système procède à un freinage automatique du véhicule.

 

A CONDUIRE :

 

TENUE DE ROUTE

Confortablement installé derrière le volant, grâce à une position de conduite très agréable, cette Honda Civic Tourer plonge directement le conducteur dans l’ambiance.

Ce break japonais profite d’un compromis dynamisme/tenue de route de très bon niveau et embarque une technologie d’amortissement actif ADS (Adaptive Damper System) qui permet de modifier automatiquement les réglages de suspension en fonction de la qualité du revêtement routier.

La Civic Tourer profite d'un compromis tenue de route/confort de premier plan

La Civic Tourer profite d’un compromis tenue de route/confort de premier plan

Ainsi cette technologie permet d’adopter votre style de conduite, votre vitesse ainsi que la charge du véhicule en fonction du profil de la route.

Pour piloter ce système, le sélecteur de l’ADS est situé au bas de la console centrale, devant le levier de vitesse.

Ces différents paramètres de suspensions sont affichés sur l’écran de l’ordinateur de bord. Au demeurant très pratique d’utilisation, le dernier mode sélectionné est mémorisé, évitant ainsi au conducteur de reconfigurer le système lorsque vous reprenez la route.

Ainsi, trois modes de suspensions s’offrent au conducteur :

- « Mode normal », pour une conduite douce et une maîtrise optimale du véhicule,

- « Mode confort », qui adopte un amortissement plus souple et confère au véhicule un confort accru sur les surfaces moins régulières.

- « Mode Dynamique », conçu pour les amateurs de conduite sportive en améliorant encore l’agilité du véhicule, notamment dans les virages.

Nous avons pu tester ce mode dynamique, sur un parcours sinueux et la Civic Tourer s’est montrée parfaitement assise en courbe.

La direction se révèle très agréable. A vitesse élevée, la direction conserve douceur et précision. De toute évidence, ce break est très agréable à mener quel que soit le terrain.

système d'amortissement actif ADS Adaptive Damper System

système d’amortissement actif ADS Adaptive Damper System

Au plan de la tenue de route, le mal est circonscrit. Cette nippone affiche le comportement sûr et prévisible d’une traction classique avec en prime une maniabilité remarquable.

Un comportement quasi neutre, pouvant être transformé en survirage facilement contrôlable si on le désire. Et en cas de déport de masses plus franc, le véhicule retrouve le droit chemin grâce aux différentes aides à la conduite sans qu’il soit nécessaire d’intervenir.

Les suspensions assurent un amortissement en continu, toujours adapté en fonction de la vitesse et du revêtement, éradiquant les mouvements de caisse tant en roulis qu’en tangage.

Sur les grands axes, l’auto fait preuve d’une belle stabilité et révèle un équilibre proche de la neutralité. Un caractère qui confère au conducteur un sentiment de grande confiance.

Les ingénieurs japonais ont travaillé sur les suspensions et il nous faut saluer la performance réalisée en matière de compromis efficacité/confort. L’assiette et le roulis restent parfaitement maîtrisés aussi bien à l’accélération qu’en virage.

Combiné à une carrosserie des plus faciles à délimiter de part ses formes, voilà un des break les plus agréables en manœuvres qu’il nous ait été donné de conduire ces dernières années.

Une place de parking dont la longueur dépasse de 20 cm celle de ce break, pas de problème le Tourer rentre. Tout cela parfaitement épaulé par une caméra de recul.

Enfin question freinage, le dispositif n’appelle pas non plus de critique particulière, la Civic Tourer freine court et façon progressive.

 

MOTORISATION :

Chez Honda, on a une longue tradition d’excellence en tant que motoriste. A noter que la gamme Civic Tourer s’articule autour de 2 motorisations uniquement, à savoir une version diesel 1.6 I-DTEC précédemment essayée sur notre site et une version essence i-VTEC qui nous occupe ici.

On retrouve donc un bloc 4 cylindres atmosphérique maison de 1.8 litre de cylindrée monté de façon transversale. Ce bloc développe un couple de 174 Nm à 4 300 tr/min et une puissance de 142 ch. DIN à 6 500 tr/min.

Plus encombrante que la berline, la Civic Tourer ne semble pas avoir cédée au diktat de la minceur. A l’heure où la réduction de la consommation est devenue une obsession, ce break porte fièrement ses 1 382 kg.

Et sur route, cet embonpoint ne passe pas inaperçu. Même si l’auto se révèle toujours aussi agréable à emmener, elle ne fait pas preuve de beaucoup de dynamisme. Toutefois on se consolera avec une sonorité moteur très plaisante et un niveau d’insonorisation qui mérite également des éloges.

Les performances, quoi qu’une notion toute relative pour ce type de véhicule. Effectivement, il convient d’être réaliste, que doit-on attendre d’un « break » qui frôle à vide les 1 400 kg ? Qu’il soit capable de prendre des départs canons aux sorties de péages ? Si c’est le cas, cette Civic Tourer n’est pas le bon choix.

Le bloc 1.8 I-VTEC  développe un couple de 174 Nm à 4 300 tr/min et une puissance de 142 ch din à 6 500 tr/min.

Le bloc 1.8 I-VTEC développe un couple de 174 Nm à 4 300 tr/min et une puissance de 142 ch din à 6 500 tr/min.

Néanmoins, il serait mal venu de critiquer ses performances. Honda annonce pour ce break une vitesse de pointe communiquée pour 205 km/h et le 0 à 100 réalisé en 11,4 secondes soit des valeurs de performances ordinaires.

Relativement peu impressionnant, car très linéaire, ce bloc 1.8 i-VTEC, vous emmène toujours avec force, sans faiblir sur une large plage d’utilisation.

La transmission automatique à variation continue 5 rapports CVT qui seconde le moteur bride quelque peu le tempérament du moteur et ne fait qu’amplifier cette sensation de nonchalance. Reste que cette transmission CVT se montre très agréable en usage quotidien.

Cependant, une fois lancée, la Civic Tourer contribue de faire de votre voyage un moment empreint de sérénité. Sur autoroute, calée à 110/130 km/h, cette Civic Tourer file un comme un soupir.

Tout comme la version diesel, le bloc 1.8 i-VTEC bénéficie de la fonction « Eco Assist » qui optimise la consommation de carburant en parallèle avec la fonction de coupure automatique de moteur à l’arrêt, qui éteint et rallume le moteur lors des phases d’embouteillages.

 

BUDGET :

Affichée à partir de 26 240 euros en version essence, cette Honda Civic Tourer se place plutôt bien face à la concurrence européenne. A titre de comparaison une Mégane TCe 130 débute à partir de 24 100 euros avec une puissance inférieure de 12 chevaux DIN. La Golf SW 1.4 TSI débute à partir de 23 660 euros mais affiche également une puissance en retrait avec seulement  125 chevaux.

Néanmoins, la Civic Tourer se rattrape sur la durée de garantie de 3 ans ou 100 000 kilomètres quand la majorité des constructeurs se contentent de seulement 2 ans.

Pour notre version haut de gamme Innova 1.8 i-VTEC AT, l’addition peut piquer avec un tarif qui débute à partir de 32 800 euros, on se consolera avec un niveau d’équipements qui ne souffre d’aucune lacune.

Avec une consommation moyenne annoncée par Honda à 6,6 L/100km et un rejet de Co2 situé à 149 g/km, cette Civic Tourer écope d’un malus écologique 2016 de 900 euros.

Sur l’ensemble de notre essai, notre relevé s’est arrêté à 7,5L/100km, soit une moyenne plutôt engageante pour une auto affichant un tel rapport poids/puissance.

Les gros rouleurs lui préfèreront sans aucun doute la version diesel 1.6 i-DTEC plus économique à l’usage.

LIRE LA CONCLUSION DE L’ESSAI HONDA CIVIC TOURER

Honda Civic Tourer

Honda Civic Tourer