Assurance auto : au tiers ou tous risques ?

Accident auto

Accident auto

Quand vous achetez une voiture, vient rapidement et même avant l’acquisition la question de l’assurance auto. On a beau avoir trouvé la voiture souhaitée, reste à l’assurer et au meilleur prix.

Se pose alors la question classique : assurance au tiers ou tous risques ?

La différence entre les formules au tiers et tous risques

Ces deux formules sont toutes deux à l’opposé l’une de l’autre. Une formule d’assurance auto au tiers comprend la responsabilité civile ( obligatoire ), et l’assurance du conducteur. Le reste dépend des assureurs, que ce soit pour l’assistance, la défense pénale suite à un accident…

Cette assurance au tiers est en principe très basique. Elle ne couvre donc pas l’incendie, le vol, les événements climatiques, catastrophes naturelles, attentats, bris de vitres, et surtout les dommages tous accidents.

En clair, avec cette formule vous serez indemnisé pour votre voiture uniquement en cas d’accident non responsable. Les jeunes conducteurs optent souvent pour cette formule premier prix, qui peut s’accompagner en cas d’accident ou de vol par une mise à la casse sans aucune indemnisation.

A l’opposé, l’assurance auto tous risques va donc couvrir la voiture pour les dommages tous accidents, et donc même en cas d’accident responsable. Le tout risque comprend aussi la couverture des risques incendie, vol, événements climatiques, catastrophes naturelles, attentats et bris de vitres.

Mais pour compliquer la chose, les assureurs proposent des formules intermédiaires : tiers essentiel ou tiers étendu, et tous risques étendus pour des remboursements majorés sur des voitures récentes. C’est le cas par exemple d’Axa qui propose un choix assez clair dès le départ :  https://www.axa.fr/assurance-auto.html .

Nos conseils pour bien choisir sa formule d’assurance auto

Pour bien choisir, il faut donc mesurer les risques afin de payer la bonne cotisation d’assurance. Une vieille auto de faible valeur ne mérite pas nécessairement une assurance tous risques, surtout si le montant annuel en tous risques représente plus d’un quart de sa valeur. On peut également opter pour ce type d’assurance avec une voiture de valeur moyenne qui stationne en garage : elle risquera moins d’être victime de vandalisme.

Au-delà d’un certain prix, il devient intéressant voire impératif de s’assurer en tous risques. Une sortie de route pour avoir glissé sur une plaque de verglas peut vite être classée comme un accident responsable.

Prenez donc le temps de réfléchir et comparer plusieurs offres avant de vous décider.

Pour faire des économies d’assurance auto, on est parfois contraint de reporter son choix vers un modèle moins puissant et mieux considéré par les assureurs. Chaque modèle de voiture a une classification bien à elle, qui évolue ensuite selon le niveau de puissance, la valeur à neuf, le kilométrage pour une occasion, la date de mise en circulation, et même…la couleur ! Une voiture rouge est en effet plus chère à assurer qu’une voiture blanche…

D’année en année, un “bon conducteur” sans accident responsable voit évoluer son bonus à la hausse. Ce coefficient multiplicateur avantageux permettra avec 50 % de bonus de diviser le prix de base d’une assurance auto par deux ! Pour ne pas jeter son argent par les fenêtres c’est donc simple : il faut acheter un modèle qui soit bien vu par les assureurs, et cumuler progressivement un bon niveau de bonus. Et pour ceux qui ont envie de s’éclater volant en mains, il reste une solution : les circuits auto !