Essai BMW X4 xDrive 35d : taillé pour séduire

BMW X4 xDrive 35d M Sport

BMW X4 xDrive 35d M Sport

Le BMW X4 est à l’essai sur Actu Automobile : nous sommes allés à Val d’isère pour tester ce nouveau SUV coupé dans des conditions hivernales. De quoi nous permettre de tester la transmission intégrale xDrive sur circuit de glace !

 

Style : le X4 mise beaucoup sur son design

 

Le design est un des points forts du nouveau BMW X4. Basé sur un X3, ce nouveau X4 reprend la recette qui a fait le succès du X6. Mélanger les genres est un exercice parfois périlleux, mais il faut avouer que donner du dynamisme à un SUV est plutôt payant. Ici BMW ne parle pas de SUV, mais de SAC pour Sports Activity Coupé.

Essai BMW X4 xDrive 35d

Essai BMW X4 xDrive 35d

Le BMW X4 bénéficie d’une ligne de toit plongeante, qui le rend radicalement différent d’un X3 beaucoup plus sage. La longueur prend 14 mm de plus que celle d’un X3, mais la hauteur perd 36 mm. Comme les autres BMW de la gamme X, le X4 se démarque des berlines de la gamme en affichant des projecteurs antibrouillards ronds juste sous les blocs optiques.

A l’arrière le X4 M Sport met en avant un bouclier avec diffuseur, et ses feux arrière en L fonctionnant à LED.

 

Un X4 M Sport est chaussé de série en jantes 19 pouces, mais cette version d’essai présente des jantes 18 pouces en raison d’une monte en pneumatiques hiver.

Alors que de nombreux constructeurs généralistes se concentrent sur le lancement de nouveaux SUV, BMW en est déjà la phase 2 : croiser les genres, créer des niches. Le X4 est donc pour l’instant un véhicule à part !

 

A vivre : le confort du X3, avec un peu moins d’espace

 

Planche de bord BMW X4

Planche de bord BMW X4

Malgré sa ligne dynamique, le nouveau BMW X4 est loin de démériter en usage familial. Evidemment, la place centrale ne sera pas disputée par les passagers arrière en raison du tunnel de transmission mais aussi d’une banquette conçue et donc creusée pour les deux places latérales. Le X4 se vit donc plutôt à 4 ! Heureusement, la banquette est implantée 28 mm plus bas pour compenser la garde au toit moins importante.

Aux places avant, on est assis plus bas que dans un X3 ( 2 cm plus bas pour l’implantation des sièges ). La planche de bord est identique pour les X3 et X4, avec une très bonne qualité de présentation. Petit levier de boîte automatique très design, volant M à jante épaisse, le conducteur trouve rapidement ses marques. Le X4 est une auto dans laquelle on se sent facilement à l’aise, de quoi donner envie de prendre la route pour un roadtrip de plusieurs milliers de kilomètres !

Sièges avant BMW X4

Sièges avant BMW X4

Système de navigation ultrarapide, connexion internet, applications, infotraffic et même service de conciergerie : aucune excuse pour ne pas envisager la route sereinement avec l’offre Connected Drive.

 

Le coffre du X4 est logeable avec 500 litres et s’autorise une modularité 40/20/40, de quoi porter au maximum la contenance à 1400 litres en configuration deux places. Au final la contenance perd 50 litres par rapport au X3 : pas de quoi poser de gros problèmes le jour du départ en vacances.

Coffre BMW X4

Coffre BMW X4

 

A conduire : un SUV purement BMW

 

Six cylindres diesel, transmission intégrale xDrive, et boîte automatique à 8 rapports avec palettes au volant : cette version X4 xDrive 35d a de quoi régaler le conducteur.

Essai BMW X4 xDrive 35d

Essai BMW X4 xDrive 35d

Confortablement installé, on profite d’une direction précise, d’un moteur très coupleux et d’une boîte douce et efficace. Le velouté du 6 cylindres en ligne Twin Power Turbo sera apprécié par ceux qui accepteront de faire le bond financier qui sépare ce moteur des 4 cylindres. Il faut dire qu’avec 313 ch et un couple impressionnant de 630 Nm, ce BMW X4 35d peut afficher les performances d’un coupé sport. La preuve, il abat le 0 à 100 km/h en seulement 5,2 s. La transmission intégrale xDrive n’est donc pas de trop pour passer au sol ce couple de camion.

Basé sur un X3, le X4 en reprend donc les bons côtés, notamment sur le plan dynamique. Très agile, le BMW X4 accepte une conduite sportive sans broncher. Le ressenti est évidemment assez différent d’une Série 4, mais l’efficacité BMW reste inscrite dans ses gènes. Seul vrai bémol : le design se paye en visibilité arrière, avec une lunette arrière très inclinée qui ne facilite pas la tâche. Mais en piochant parmi les options, il est possible de s’offrir les caméras qui vont bien pour faciliter les manoeuvres.

Plusieurs modes de conduite permettent de configurer son X4 aux petits oignons. Avec le mode Eco Pro, la fonction roulage roue libre permet de réduire la consommation. Les modes confort et sport sont explicites, et le mode Sport + permet carrément de désactiver l’ESP ! Sur un gros 4X4 de 1,8 tonne à vide, peu de conducteurs s’y risqueront sans doute.

La boîte automatique à 8 rapports ZF est toujours aussi réactive et agréable, que du bon.

Essai BMW X4 xDrive 35d

Essai BMW X4 xDrive 35d

Chez BMW, la transmission intégrale xDrive est de plus en plus plébiscitée par la clientèle. La preuve : un bond de 100 % sur les ventes au cours des cinq dernières années ! En France, BMW a vendu 18297 voitures xDrive en 2014, ce qui représente 38 % des ventes. Le développement des SUV n’est évidemment pas étranger à cette évolution.

La transmission quatre roues motrices xDrive est permanente, avec une répartition continue du couple entre les deux essieux. Face aux transmissions intégrales de la concurrence, celle de BMW se démarque par sa faculté de pouvoir envoyer temporairement 100 % du couple sur l’essieu arrière ou sur l’essieu avant. En cas de sur-virage, le X4 devient donc majoritairement traction, avant que la répartition repasse à 50/50 puis soit majoritairement axée sur l’arrière. Même sur un circuit de glace comme celui de Val d’Isère, le X4 xDrive fait preuve d’une adhérence remarquable. Les dérives sont de mise lorsque le rythme s’emballe, mais le conducteur garde le contrôle du véhicule qui retrouve son cap beaucoup plus facilement. La technologie xDrive permet ainsi de se rendre aux sports d’hiver en toute sécurité, tout en bénéficiant d’un agrément de conduite typé propulsion.

 

Budget : Après le coup de coeur, le X4 impose un effort financier

 

Le BMW X4 voit sa gamme débuter à 50300 euros. La version 30d 6 cylindres s’affiche à partir de 59100 euros en Lounge Plus, et même à 65850 euros pour cette finition M Sport.  Pour ce X4 35d xDrive, il faut compter un prix de départ de 63700 euros et même 69550 euros pour la finition M Sport, le sommet de la gamme. Car seules trois finitions sont proposées : Lounge Plus, xLine et M Sport.

 

Caméra avant BMW X4

Caméra avant BMW X4

Les tarifs sont logiquement supérieurs à ceux du X3, puisque ceux-ci débutent à 38600 euros. Le X4 est en effet privé de la version sDrive 18d de 150 ch ( deux roues motrices ).

Mais un X3 35d xDrive M Sport réclame tout de même 66100 euros. Au final, l’écart de prix s’établit donc à 3450 euros ce qui n’est pas excessif pour une telle carrosserie.

Autre point positif de ce X4 35d : une consommation très retenue, même en conduite sportive. Le rapport performances / consommation est vraiment très bien placé. Reste malgré tout un désagréable malus de 2200 euros à acquitter lors de l’achat, en raison de rejets de Co2 de 157 g.

Essai BMW X4 xDrive 35d

Essai BMW X4 xDrive 35d

LIRE LA FIN DE L’ESSAI BMW X4