Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2016 : le style en plus

Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Précurseur parmi les constructeurs généralistes, Mitsubishi propose depuis 2012 un SUV hybride rechargeable, l’Outlander PHEV.

En 2014, l’Outlander hybride représentait la moitié des hybrides rechargeables vendus en France ! En 2015, il se place troisième derrière les Golf GTE et Audi A3 e-tron.

Pour poursuivre sur cette lancée, le Mitsubishi Outlander s’offre une cure de jouvence avec un restyling complet qui ne se contente pas d’un bouclier redessiné.

 

Un style remanié pour le Mitsubishi Outlander PHEV

 

A mi-carrière, le Mitsubishi Outlander PHEV ne fait pas semblant d’être restylé, et c’est tant mieux. La face avant est la grande bénéficiaire du facelift, et gagne en caractère.

Le style “Dynamic Shield” est le fruit du travail d’une équipe menée par un nouveau responsable du design. Un centre de design européen basé en Allemagne travaille en collaboration avec les équipes japonaises, et le résultat est plus convaincant qu’auparavant ! Cette face avant fait la part belle aux éléments chromés avec deux pièces en boomerang qui soulignent les feux avant, encadrent les prises d’air centrales et descendent jusqu’aux projecteurs anti-brouillard. La partie centrale du bouclier avant peinte en noir laqué ajoute de la personnalité : l’Outlander de 2012 semble bien fade en comparaison.

Mitsubishi Outlander PHEV Instyle 2016

Mitsubishi Outlander PHEV Instyle 2016

A l’arrière, les feux à LED sont également liés par un élément chromé. La touche finale est apportée par des jantes alliage 18 pouces inédites et bicolores.

 

Dans l’habitacle du Mitsubishi Outlander PHEV, la qualité perçue est en amélioration avec de nouveaux revêtements, inserts décoratifs, un nouveau cuir…

Planche de bord Mitsubishi Outlander 2016

Planche de bord Mitsubishi Outlander 2016

Au final, la présentation est tout à fait honnête et valorisante, dans le haut du panier des constructeurs généralistes. Voilà qui correspond mieux à un véhicule vendu ici plus de 50000 euros !

 

Le restyling a aussi permis à Mitsubishi de revoir l’acoustique avec une trentaine de zones concernées. Cela donne un SUV silencieux en plus d’être très bien amorti : le niveau de confort est excellent.

 

Long de 4,69 m, l’Outlander est habitable et a su préserver un volume de coffre digne d’une familiale avec 463 litres.

Coffre Mitsubishi Outlander PHEV

Coffre Mitsubishi Outlander PHEV

 

A conduire : la traversée de Paris

 

Traverser Paris dans un gros SUV n’a jamais été aussi légitime. Que les anti-SUV en ville déposent leurs armes : l’Outlander PHEV dispose d’une autonomie officielle en tout électrique de 40 km. Dans la réalité, ce chiffre va plutôt tourner autour de 30 km, mais sans se priver de belles accélérations autorisées par les deux moteurs électriques.

Mitsubishi n’a pas fait les choses à moitié en installant un moteur électrique de 60 kW à l’avant ( soit 82 ch ) et un second moteur électrique de même puissance à l’arrière. Le couple des deux moteurs ( 137 Nm + 195 Nm ) est tout à fait convaincant pour mouvoir ce SUV de 1,8 tonne. Comme toujours, l’électrique est très plaisant avec un silence de fonctionnement appréciable, des accélérations franches et une absence d’à-coups.

Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Essai Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Contrairement aux voitures électriques dont l’autonomie plafonne autour de 250 km officiels, le Mitsubishi Outlander PHEV est moins limité, comme toute voiture hybride. Aux 40 km d’autonomie de batterie s’ajoute le réservoir de 45 L d’essence qui alimente un moteur 2 L essence. En puissance cumulée, le constructeur aux trois diamants annonce 200 ch !

Le poids de l’engin et les suspensions souples n’inciteront pas à adopter une conduite sportive, mais ce n’est pas la vocation d’un SUV familial et écologique. Contrairement aux hybrides Toyota, la transmission à variation continue CVT n’engendre pas cet effet du moteur qui mouline lors de sollicitations un peu trop marquées de l’accélérateur. le conducteur dispose tout de même de palettes au volant, qui permettent de bénéficier du frein moteur avec des passages allant de B0 à B5.

 

Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Mitsubishi Outlander PHEV 2016

Parlons un peu du chargement de la batterie, indispensable pour profiter régulièrement d’une conduite en ville zéro émission.

Sur une prise classique, il faut compter 5 heures pour recharger la batterie. Un nouveau câble en cours de développement permettra de réduire ce temps de chargement.

 

Budget : un bonus de 4000 euros jusqu’à fin 2015

 

Quand la gamme du Mitsubishi Outlander débute à 28600 euros en entrée de gamme essence, cette version Instyle PHEV culmine à 56900 euros, près du double !

Le prix de départ du Mitsubishi Outlander hybride rechargeable est de 46900 euros pour une version Intense.

Dès 2016, le montant du bonus écologique va baisser en France et descendre de 4000 euros à 2000 euros. Pour l’instant Misubishi communique sur un prix promotionnel de 37900 euros, soit 9000 euros de moins que le prix de départ grâce aux 4000 euros de bonus et à une remise de 5000 euros.

 

A 56900 euros, le Mitsubishi Outlander PHEV Instyle est plus qu’équipé : jantes alliage 18 pouces, régulateur de vitesse adaptatif, avertisseur de dépassement de ligne blanche, caméra 360 degrés, toit ouvrant électrique, hayon électrique, pare-brise chauffant, volant chauffant, sellerie cuir, siège conducteur électrique, système Hifi Fosgate Premium Sound 710 W, phares avant à LED…Tout est compris !

Caméra 360 degrés du Mitsubishi Outlander 2016

Caméra 360 degrés du Mitsubishi Outlander 2016

 

Avec 42 g de rejets de CO2, le Mitsubishi Outlander PHEV fait 2 g de mieux que précédemment : anecdotique.

La nouvelle garantie constructeur Mitsubishi a été portée à 5 ans, et la batterie est garantie pendant 8 années. C’est important, puisqu’une telle pièce vaut plus de 10000 euros à elle seule !

LIRE LA FIN DE L’ESSAI MITSUBISHI OUTLANDER PHEV

Mitsubishi Outlander PHEV

Mitsubishi Outlander PHEV